Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 147 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
 LA FEMME AUX BRILLANTS
Vo. Adventure in diamonds

 


Année : 1940
Pays : Etats-Unis
Genre : policier
Durée : 1h 16 min.
Noir et blanc


Réalisateur : George FITZMAURICE
Scénario : Frank O'CONNOr, Leonard LEE

Acteurs principaux :
George BRENT (Capitaine Stephen Dennett), Isa MIRANDA (Felice Falcon), John LODER (Michael Barclay), Nigel BRUCE (Colonel J.W. Lansfield), Elizabeth PATTERSON (Nellie), Matthew BOULTON (Lloyd), Rex EVANS (Jimmy), Cecil KELLAWAY (Emerson), Walter KINGSFORD (Wakefield), Ernest TRUEX (Toutasche).

Musique : Charles BRADSHAW
Photographie : Charles LANG
Producteur : A.M. BOTSFORD
Compagnie productrice : Paramount Pictures
 
Avions :
-Stinson R c/n 8506, N12152
-Douglas 0-38E (en arrière plan)
-Spartan 8W "Zeus" c/n 8W-1, NC17612

Notre avis :

Ce film fut le dernier que le metteur en scène d'origine française, George Fitzmaurice, tourna peu avant sa mort. Ce dernier ne fut pas un très grand réalisateur, mais c'était un grand professionnel… Il avait réalisé deux films d'aviation se passant pendant la première guerre mondiale, "Lilac time" (1928) avec le débutant Gary Cooper et "Suzy" (1936) avec Cary Grant et Jean Harlow, qui est aussi un film d'espionnage.

La compagnie publicitaire du diamantaire De Beers négocia longuement avec les représentants de la Paramount pour faire changer le titre originel du film, "Diamonds are Dangerous’, en "Adventures in diamonds", afin de ne pas nuire à son négoce….


En Afrique du Sud, le capitaine Stephen Dennett, un pilote de la RAF, fait la connaissance sur un bateau qui vient d'arriver, d'une exquise jeune femme, Felice Falcon qui est en fait une voleuse de diamants…. Felice avec son acolyte Michael Barclay, a pour plan de récupérer un sac de diamants, caché dans une mine par un complice. Elle décide de se servir de Stephen comme couverture. Elle le charme et il lui permet d'entrer dans l'enceinte interdite de la mine, mais, à sa grande surprise, Stephen dérobe les diamants que son complice avait placés dans son sac à main, et les confie à son ami le commissaire de police, le colonel J.W. Lansfield !. Utilisant les diamants comme d'un appât, les deux amis mettent sur pied un piège pour arrêter Barclay que la police suspecte depuis longtemps. Mais tout marche de travers et c'est Felice qui est prise et emprisonnée. Le colonel lui offre alors de coopérer avec lui pour arrêter les trafiquants. Elle et Stephen se feront passer pour de jeunes mariés et seront chargés de livrer les diamants. Alors qu'ils attendent d'être contactés par le gang, Felice tombe amoureuse de Stephen et renonce à sa vie d'aventurière. Quand le gang les contacte, leur couverture ne tient pas longtemps, car le chef du gang n'est autre que le vieux complice de Felice, Barclay. Cependant, le colonel vient à leur secours et les délivre. La peine de prison de Felice sera également annulée.


Le film nous explique en détail tout le processus d'extraction du diamant dans les mines. Les ouvriers noirs apparaissent en arrière plan, brièvement, les cadres étant tous blancs, alors que la politique d'apartheid n'avait pas encore été mise en place dans le pays. On voit aussi l'utilisation des rayon X pour détecter les diamants traînant dans les poches ou l'organisme des visiteurs... On remarquera au début du film, une curieuse course d'autruches attelées à des sulkys. Pauvres bêtes !

Ce petit film policier sortit en France, en juin 1944, alors que les Alliés bataillaient en Normandie. Dans un tel contexte, on peut se demander si ce film anodin eut un grand succès.


Les avions du film :

Felice essaie de fuir dans un Stinson R avec une immatriculation sud-africaine (ZS-AAM) ayant appartenu à un autre avion, détruit en 1931. Cet avion pourrait être le N12152 (c/n 8506) d'Earl Hobson qui avait une petite compagnie charter basée au Grand Central Air Terminal de Glendale. Cet appareil était apparu en 1939, dans "Flight at midnight" de Republic. Il fut souvent utilisé par Howard Hughes.

Derrière, on aperçoit un Douglas 0-38E, un biplan d'observation de l'Armée encore en service en 1940, dans les unités de la Garde Nationale, certains étant utilisés jusqu'en 1942, pour l'entraînement et le remorquage de cible.

Stephen descend du seul Spartan 8W "Zeus" existant (c/n 8W-1, NC17612) qui était la version militaire de l'excellent Spartan 7W "Executive", avec un moteur plus puissant et un cockpit en tandem recouvert d'une verrière. Il fut proposé à l'USAAC en 1937, pour la formation avancée des pilotes, sans être retenu. Cet avion est sans doute filmé au Grand Central Air Terminal de Glendale où il fut envoyé, à la fin de 1939, pour y être testé par Garland Lincoln, un grand pourvoyeur d'avions pour le cinéma. Il était alors chef pilote à la "Polaris Flight Academy" qui possédait déjà trois Spartan 7W. Mais le "Zeus" ne fut pas acheté et retourna à Tulsa (OK) d'où il venait….



Christian Santoir

*Film en vente sur ebay.com
LAFEMMEAUXBRILLANTS.jpg
 
ADVENTUREINDIAMONDS.jpg
Associated keywords

Creation date : 25/08/2012 : 07:52
Last update : 25/08/2012 : 07:52
Category : - Films
Page read 3169 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!