Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 STATE DEPARTMENT : file  649
 


Année : 1949
Pays : Etats-Unis
Genre : drame
Durée : 1 h 27 min.
Couleur

Réalisateur : Sam NEWFIELD
Scénario : Milton RAISON

Acteurs principaux :
William LUNDIGAN (Ken), Virginia BRUCE (Marge), Jonathan HALE (Directeur-General), Frank FERGUSON (Consul Reither), Richard LOO (Maréchal Yun Usu), Philip AHN (Colonel Aram), Raymond BOND (Consul Brown)

Musique : Lucien CAILLIET
Photographie : Jack GREENHALGH
Producteur : Sigmund NEUFELD
Compagnie productrice : Sigmund Neufeld Productions
 
Avions :
-Stinson 108-3 
-Douglas DC-4 (images d'archives)


Notre avis :

Ce film sortit en salles aux Etats-Unis, en février 1949 et fut tourné à la fin de 1948. L'histoire se passe en Chine, et surtout en Mongolie. Il glorifie les agents des Affaires Etrangères, autrement dit, le personnel diplomatique américain en poste à l'étranger, dont certains durent sacrifier leur vie dans l'anonymat, comme annoncé dans le prologue.

En 1948, la Mongolie est indépendante, depuis trois ans, et elle est dans l'orbite soviétique depuis 1939, quand l'URSS intervint aux cotés des Mongols pour lutter contre les incursions japonaises. La situation y est donc plutôt calme. Par contre, en Chine, les "Rouges" sous la direction de Mao Zedong sont passés à l'action, depuis la fin de 1947, contre l'armée de Tchang Kai Shek, en Mandchourie, mais aussi plus au sud, le long du Fleuve Jaune. Les troupes américaines n'ont pas toutes quitté la Chine et les Marines ont encore une base à Tsingtao (Qingdao), au bord de la mer Jaune, qu'ils quitteront à la fin de 1948. Mais ils se font très discrets et se cantonnent plutôt dans un rôle humanitaire. C'est dans un tel contexte que le film fut tourné (en Californie), mais bien qu'inspiré, soit disant, par un fait "réel", les scénaristes ont modifié les lieux et les personnes, pour des raisons… diplomatiques.


Au département d'Etat à Washington D.C., un ancien Marine, Kenneth R. Seeley, dont le dossier porte le numéro 649, suit une formation en vue de sa future affectation dans le nord de la Chine. Quant, il était jeune ses parents furent tués par des bandits mongols et il veut aider à pacifier le pays. Ken, pendant sa formation, est tombé amoureux de Margaret Waldon, un agent des Affaires étrangères, comme lui. Puis, il s'envole pour Peiping (Pékin): mais à peine arrivé, il fait l'objet de deux attentats dont il sort vivant. Il peut néanmoins rejoindre son poste à Ming-Goo en Mongolie, avec Marge, qui y a été également affectée. Ils doivent aider le consul américain, étroitement surveillé par des espions à la solde d'un seigneur de la guerre mongol dissident, le maréchal Yun Usu. Peu après, ce dernier arrive à Ming-Goo, et prend les Américains en otages, au consulat. Quand l'opérateur radio, Johny Hann, veut demander de l'aide par radio, il est aussitôt exécuté, et le poste de radio détruit. Wonto, le croque mort du village, un sympathisant américain, parvient à introduire de la dynamite dans le consulat, cachée dans l'urne funéraire de Johny ! Yun Usu ordonne à Ken de réparer la radio afin de rassurer l'ambassade, à Nankin, qui s'inquiète. Ken peut utiliser des pièces de la propre radio de Yun Usu, installée dans sa roulotte personnelle. Il en profite alors pour fixer discrètement la dynamite sous la caravane. Afin d'éviter de représailles américaines, Yun Usu quitte Ming-Goo, en emmenant Ken. En route, Ken traite le maréchal de fou furieux quand sa caravane écrase un jeune paysan. Yun Usu lui tire alors dessus, mais avant de mourir, Ken a le temps d'actionner le contact de la bombe qui tue tous les occupants de la roulotte. Plus tard, à Washington, le nom de Ken est ajouté à une longue liste des agents des Affaires étrangères morts en service, partout dans le monde.


On remarque, au passage, que sur cette liste, la plupart des fonctionnaires sont morts de maladies tropicales ou d'accidents de transport... Sinon, le film est politiquement correct et pour ne pas provoquer les communistes, l'action se passe en Mongolie, avec un seigneur de la guerre qui date plutôt des années 30…. Depuis 1946, de nombreux incidents avaient eu lieu, à l'intérieur des provinces de  Hebei et Shandong, entre de petits groupes communistes et les Marines américains, qui subirent des pertes. C'est pourquoi, les troupes postées à Peiping, Tientsin ou Qinhuangdao, furent progressivement repliées sur le port de Tsingtao, voire rapatriées aux USA. C'est de cette actualité que s'est vraisemblablement inspiré le scénario. S'il n'y eut pas, en Chine, d'affrontement direct avec les communistes, ce n'était que partie remise….


Les avions du film :

Le seul avion employé par la production est un Stinson 108-3 que l'on voit embarquer des passagers sur l'aéroport de Pékin (en réalité, le Grand Central Air Terminal de Glendale), puis atterrir sur le petit terrain de la ville fictive de Ming-Goo. On en a quelques vues rapprochées. L'avion est peint en olive dab et porte un faux serial (43652 ?) sur la dérive, ainsi que les étoiles américaine, comme un avion de l'USAF. Le problème est que l'USAF n'eut jamais de Stinson 108, mais des Stinson L-5 Sentinel qui leur ressemblent un peu, bien que les fenêtres du L-5 soient plus grandes et que l'empennage ait une forme différente.

Malgré cela, sa présence dans ce film, rappelle que les petits Stinson L-5 jouèrent un rôle important, en 1948, dans l'évacuation des civils américains et notamment des employés de la CAT (Civil Air Tansport), compagnie charter fondée par le général Chennault, en 1946, à Shanghai. Au péril de leur vie, des pilotes comme Eric Shilling, Richard B. Kruske, atterrirent sur de petites pistes, sommairement aménagées, dans des villes assiégées comme Jinan, Linfeng, Weixian, pour évacuer les personnels, sous le feu des mitrailleuses communistes. Les US Marines, basés à Qingdao, prêtèrent à Chennault un L-5, à condition d'effacer toutes les marques militaires américaines….

Au début du film, Ken se rend en Chine dans un Douglas DC-4, d'une compagnie non identifiable. Mais arrivé à destination, il descend visiblement par l'escalier arrière d'un Convair 240….


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr
 
 
 
STATEDEPARTMENT.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 22/09/2012 : 10:05
Last update : 22/09/2012 : 10:05
Category : Movies files - Films
Page read 2985 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!