Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 147 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 L'OR SE BARRE
Vo. The italian job

 

 
Année : 1969
Pays : Grande-Bretagne
Durée : 1 h 35 min.
Genre : comédie
Couleur

Réalisateur : Peter COLLINSON
Scénario :Troy KENNEDY-MARTIN

Acteurs principaux :
Michael CAINE (Charlie Croker), Noel COWARD (Mr. Bridger), Benny HILL (Professeur Simon Peach), Raf VALLONE (Altabani), Tony BECKLEY (Freddie), Rossano BRAZZI (Beckerman), Margaret BLYE (Lorna).

Musique : Quincy JONES
Photographie : Douglas SLOCOMBE
Producteur : Michael DEELEY, Stanley BAKER
Compagnie productrice : Oakhurst Productions
 
Avions :
-Douglas C-74-DL Globemaster I, c/n 13920, s/n 42-65409, HP-379
-Sud Aviation SE.210 Caravelle VI-N  c/n 80, I-DAXT (en arrière plan)


Notre avis :

Ce film, très marqué par l'ambiance des années soixante, n'est certes pas un film d'aviation, c'est surtout un film de "bagnoles", opposant école britannique et école italienne : côté grosses cylindrées, Aston Martin DB4 et Jaguar E, contre Lamborghini Miura, toutes élégamment passées au bulldozer…. Côté petits formats, d’increvables Mini Cooper S affrontant une nuée de Fiat 500 / 600. …En 2003, est sorti un remake américain de ce film, improprement nommé "Braquage à l’italienne", chez nous.


Le truand Roger Beckermann est tué dans un mystérieux accident dans les Alpes italiennes. Peu après, son ami Charlie Croker, tout juste sorti de prison, va voir sa veuve qui lui fait part des plans de son mari qui envisageait de détourner la paie de usines Fiat de Turin, ce qui a attiré l'attention de la Mafia qui prétend défendre l'honneur national. …Malgré les risques, Crocker décide de prendre à son compte ce plan. Mais il lui faut constituer une équipe sérieuse constituée de spécialistes. C'est ainsi qu'il contacte Mr Bridger qui dirige un vaste gang, de sa prison où il est interné ! Bien que réticent au départ, il accepte quand il apprend que la Chine doit livrer un chargement d'or à Turin, en paiement d'une usine construite sur son sol. Le plan consiste à pirater les ordinateurs du centre de contrôle de la circulation de Turin afin de provoquer de vastes embouteillages destinés à bloquer la police. Trois mini Cooper, très agiles, devront évacuer le chargement d'or. Le gang part pour Turin mais est intercepté par la Mafia, en route. Croker échappe à la mort en menaçant de représailles la communauté italienne en Angleterre. …Le plan se déroule comme prévu et Croker peut mettre la main sur le fourgon qui transporte l'or chinois. Les petites mini Cooper peuvent échapper à la police en empruntant des chemins détournés, impraticables aux autres véhicules. Puis, l'or est transféré dans un camion qui rejoint bientôt le reste de l'équipe qui poursuit son chemin dans un minibus, sur une petit route de montagne. Mais alors qu'ils roulent vers la Suisse, le bus dérape dans un virage et se retrouve à cheval dans le vide, le moindre mouvement des occupants menaçant d'envoyer le bus et son chargement d'or dans le précipice…...

Et on en saura pas plus, le film se terminant sur ce suspense !

Cette comédie qui enchaîne les gags et les cascades automobiles (réalisées par Remy Julienne) à un rythme soutenu, a quand même du mal à exploiter une idée de scénario originale. Le principal intérêt de ce film, pour nous, est que le tournage utilisa un avion rare, jamais vu ailleurs, à l'écran. Il n'y en eut d'ailleurs que quatorze de construits….


Les avions du film :

L'avion qui apporte l'or à Turin, peint sous les couleurs de la compagnie fictive Communist Chinese Civil Aviation Airlines, portant le numéro "892", est un Douglas C-74-DL Globemaster I.

Ce C-74 (c/n 13920, s/n 42-65409) était un ancien avion de l'USAF, réformé en 1956, puis immatriculé "N3181G". Après avoir été revisé à Oakland (CA), il fut vendu à Aeronaves de Panama (HP-379), vraisemblablement une compagnie écran de la CIA, dont la filiale, Air Systems, posséda deux autres C-74. En 1963, l'avion cargo, baptisé "Héraclés", opéra, avec un autre Globemaster, un peu partout en Europe; c'est ainsi qu'il fut amené à transporter des vaches laitières danoises au Moyen Orient ! La compagnie cessa ses activités après le crash d'un de ses C-74 (le HP-367) à Marseille, en octobre 1963. Le HP-379 fut abandonné à Milan en 1969, puis il fut envoyé à Turin, où il resta exposé dehors. Il prit feu le 11 juin 1970, puis de nouveau en 24 septembre 1970, alors qu'il était en cours de réparation.

L'avion est filmé de près et on peut ainsi constater que le fuselage de cet avion impressionnant se situe très haut, à plus de 2.50 m du sol. Pour accéder à l'avion, les pilotes devaient emprunter une échelle verticale, située à l'avant. On voit également le fonctionnement de l'ascenseur constitué d'une section du plancher de la cabine, juste en arrière des ailes. Mais le système d'ouverture des trappes semble bricolé et devait être inactif; les trappes se plaçaient à l'horizontale quand elles étaient ouvertes, et n'étaient pas commandés par des câbles, comme dans le film….

Lorna part de Turin dans une Caravelle VI-N (c/n 80, I-DAXT) d'Alitalia qui fut exploitée par la compagnie entre octobre 1960 et février 1977, date de sa réforme, à Venise.


Christian Santoir
 
 
ORSEBARRE.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 06/10/2012 : 13:22
Last update : 06/10/2012 : 13:22
Category : - Films
Page read 3978 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!