Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

LE CAVE SE REBIFFE

 

Année : 1961
Pays : France
Genre : policier
Durée : 1 h 38 min.
Couleur

Réalisateur : Gilles GRANGIER
Scénario : Michel AUDIARD

Acteurs principaux :
Jean GABIN (Ferdinand Maréchal dit 'Le Dabe'), Martine CAROL (Solange Mideau), Françoise ROSAY (Madame Pauline), Bernard BLIER (Charles Lepicard), Frank VILLARD (Eric Masson), Maurice BIRAUD (Robert Mideau), Antoine BALPETRE (Lucas Malvoisin).

Musique : Michel LEGRAND, Francis LEMARQUE     
Photographie : Louis PAGE
Producteur : Jacques BAR     
Compagnie productrice : Cité Films, Compagnia Cinematografica Mondiale (CCM).

Avions :
-Lockheed L749-79-46 Constellation F-BAZL, c/n 2538
-Boeing 707-328A F-BHSN, c/n 17921/160 (en arrière plan)
-Boeing 707-328A F-BHSA, c/n 17613-65
-Boeing 707-348A F-BHSQ, c/n 17924/168
-Sud-Aviation SE.210 Caravelle III  F-BHRU, c/n 58

Notre avis :

Ce film policier français est un classique du genre, servi par un réalisateur et un scénariste mettant en scène une brochette de grands acteurs : Jean Gabin, Bernard Blier, Martine Carole, Maurice Biraud... Certes, ce film sera surtout apprécié par les plus de 60 ans qui y retrouveront l'ambiance et l'environnement de leur jeunesse, un monde définitivement révolu.

Le "cave" est un faux monnayeur qui coule, sous les tropiques, des jours heureux grâce au magot qu'il a pu accumuler. Un jour, un de ses anciens amis, Lepicard, arrive de Paris, spécialement pour lui proposer de participer à une affaire de faux florins. Le cave se laisse tenter, alors qu'il n'a pas besoin d'argent, juste pour rompre la routine. Arrivé à Paris, il constate que l'affaire se présente bien; c'est lui qui dirige la manœuvre avec une grande habileté et prudence, fruits de son expérience. Des comparses, plus avides, font fabriquer en douce le double de la somme prévue. Le cave s'en aperçoit et décide de monter une autre tromperie, avec le jeune graveur, un homme rusé. C'est avec lui qu'il repart, en emportant l'argent vers son paradis tropical. Ils vont être arrêtés la semaine suivante, comme l'indique un post-scriptum. Mais on se plaît à en douter, la justice sous le soleil, étant souvent très laxiste et très intéressée…

Il n'y a pas de scènes aériennes dans ce film, juste deux scènes d'aéroport, en début et en fin, tournées sur le tarmac d'Orly Sud, terminal inauguré le 24 février 1961, à peu près un an, avant le tournage du film. C'est l'occasion, pour Air France, de nous montrer quelques appareils de sa flotte, notamment ses tout nouveaux jets, filmés au sol et de nuit.


Les avions du film :
 
Le premier avion aperçu sur le tarmac, est un Lockheed L749-79-46 Constellation F-BAZL (c/n 2538) dans lequel embarquent des passagers. Le Constellation était, au début des années 60, un type d'avion remplacé progressivement par les jets. Pris en charge en 1947, par le SGACC, il fut transféré à Air France, en février 1951. Retiré du service le 9 novembre 1960, il fut loué à Air Inter, entre mars et octobre 1961, puis stocké à Orly. En mars 1966, il fut vendu au Sénégal, comme avion présidentiel, et baptisé "La flèche des Almadies" (6V-AAR). En 1973, il fut acquis par l'Aéro-Club Air France et ferraillé en juillet 1979, à Toussus le Noble.

Deux policiers attendent le "dabe" devant le Boeing 707-328A "Château de Valençay" (F-BHSN, c/n 17921/160), livré le 18 septembre 1960.  Vendu à la société américaine Charlotte Aircraft le 3 octobre 1977 et transféré aux USA, le 17 mars 1978 (N90287), il fut loué à la compagnie belge Sobelair (OO-SBR) de mai à novembre 1978, puis à Intercontinental Airlines, entre juillet 1979 et février 1980, avec le nom de "Vivian". En septembre 1980, il sera acquis par la force aérienne israélienne (4X-JYP) et fut transformé, en 1982, en RC-707, un avion d'espionnage électronique, par la société E. Systems de Greensville (TX). Il fut retiré du service en 2008.

Le "dabe" arrive de Caracas dans un Boeing 707, non identifiable, en vol. Une fois atterri, on peut voir un 707 immatriculé "F-BHSQ", mais, une fois arrêté, c'est du "Château de Versailles" (F-BHSA) que sort le "dabe"…Quand Jean Gabin et Maurice Biraud repartent, c'est avec le même avion.
 
Le F-BHSQ, "Château de Compiègne", était un 707-348A (c/n 17924/168) livré à Air France, le 22 octobre 1960. Il fut affrété par plusieurs compagnies, comme Air Afrique, Air Madagascar, MEA, SAFA... Accidenté à Majunga (Madagascar) le 25 octobre 1964, il fut réparé et remis en service le 23 décembre 1964. Réformé le 3 juin 1977, il fut ferraillé à Orly. Le F-BHSA (c/n 17613-65) était le premier B707-328A de la compagnie Air France. Il atterrit pour la première fois à Orly, le 6 novembre 1959. Il a servi pour l'entraînement des PNT, jusqu'au 29 novembre 1959 et fut aménagé à Orly, du 30 novembre 1959 au 17 décembre 1959. Le 27 juillet 1961, deux mois, exactement, avant la sortie du film, il fut sérieusement endommagé au décollage de l'aéroport Hambourg-Fuhlsbüttel et réformé le 1er novembre 1961.

Lepicard débarque de la Caravelle SE.210 Caravelle III " (F-BHRU, c/n 58), dont on ne voit que l'arrière. Il s'agissait en fait du prototype qui fut livré à Air France, le 10 novembre 1960, et baptisé "Poitou". L'appareil sera démantelé à Orly, en décembre 1983. Le cockpit et toute la partie avant furent récupérés par le Centre en Route de la Navigation Aérienne Nord, le CRNA, à des fins d'instruction. Ils se trouvent actuellement chez Jean Salis à Cerny (91), dans l'attente d'une éventuelle exposition.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr





 
CAVESEREBIFFE.jpg



 


Creation date : 27/06/2015 : 08:31
Last update : 27/06/2015 : 08:31
Category : - Films
Page read 2212 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!