Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

CHASSEUR BLANC, COEUR NOIR
Vo. : White hunter, black heart

 

Année : 1990
Pays : Etats-Unis
Genre : drame
Durée : 1 h 52 min.
Couleur


Réalisateur : Clint EASTWOOD
Scénario : Peter VIERTEL, James BRIDGES, Burt KENNEDY

Acteurs principaux :
Clint EASTWOOD (John Wilson), Jeff FAHEY (Pete Verrill), Charlotte CORNWELL (Miss Wilding), Norman LUMSDEN (George), George DZUNDZA (Paul Landers), Edward TUDOR-POLE (Reissar).

Musique : Lennie NIEHAUS
Photographie : Jack N. GREEN
Producteurs : Clint EASTWOOD, Stanley RUBIN, David VALDES
Compagnies productrices : Malpaso Productions, Rastar Pictures et Warner Bros.

Avions:
-Douglas C-47A Skytrain c/n 19347, s/n 42-100884, G-DAKS
-Supermarine Spitfire LF Mk. XVIe  s/n TE476 (en arrière plan)
-Douglas C-47B c/n 26437, s/n 43-49176, R7134
-Piper PA-23-160 Apache c/n VP-YOM


Notre avis :

Le scenario de ce film a été inspiré par le tournage du film de John Huston "African Queen" (1951), avec Humphrey Bogart et Katharine Hepburn. Un des scénaristes, Peter Viertel, avait participé à sa réalisation, sur place, et a utilisé son expérience; c'est ainsi que Clint Eastwood tient ici, en quelque sorte, le rôle de John Huston. Viertel avait publié en 1954, un petit livre intitulé "Chasseur blanc, coeur noir". John Huston était un chasseur notoire ce qui ne l'avait pas empêché d'accepter de réaliser, en 1958, "Les racines du ciel", racontant l'histoire d'un homme qui se bat pour la protection de la faune sauvage et notamment des éléphants, traqués par de riches viandards mondains...

Au début des années 50, John Wilson est un réalisateur de talent, mais un homme autoritaire et prétentieux. Il a engagé le jeune Pette Verrill pour réécrire le scenario de son prochain film qui doit se dérouler en Afrique. Une réunion à lieu à Londres avec Miss Wilding la secrétaire de Wilson, le producteur Paul Landers et les acteurs principaux, Kay Gibson et Phil Duncan accompagné de son épouse. Wilson confie à Verrill qu'il a accepté ce tournage, uniquement pour pouvoir chasser l'éléphant ! A Entebbe, Wilson et Verrill sont accueillis par Ralph Lockert, le directeur de la production nommé par Landers pour surveiller les opérations. Wilson se révèle être un homme bizarre; ainsi, il rabroue une touriste pour ses propos anti sémites et se bat avec Harry, le patron de l'hôtel, pour son comportement  raciste. Il s'amuse également aux dépens de ses collaborateurs; il emmène Verrill dans un petit avion piloté par un trompe la mort, et embarque Lockart à bord d'un vieux rafiot, qui doit figurer dans le film, pour le tester dans des rapides tumultueux...Son principal objectif étant de tuer un éléphant, il explore la brousse avec l'aide d'un pisteur, Kivu, sous prétexte de repérer des extérieurs. Après plusieurs jours de pluies diluviennes, le tournage peut enfin commencer, mais Wilson s'absente brusquement, car on vient de lui signaler la présence d'un troupeau d'éléphants. Face au pachyderme, il renonce finalement à l'abattre, mais l'animal charge et tue Kivu. Wilson rejoint son équipe pour démarrer le tournage. Pendant ce temps, des tams-tams scandent en continu, "chasseur blanc, cœur noir"...


Le tournage se déroula du 13 juin au 9 août 1989, en Angleterre, mais aussi au Zimbabwe, dans le parc de Hwange, à Fothergill Island, près du lac Kariba et des chutes Victoria. Comme il se doit, l'Afrique ayant de vastes espaces qui ne se parcourent bien qu'en avion, ce film montre des avions et comporte quelques scènes aériennes, d'où sa présence sur ce site.


Les avions du film :

Mlle Wilding accueille Pete Verrill qui descend d'un Douglas C-47 de Swiss Air Lines portant le vrai faux matricule "HB-ITO", qui était celui d'un DC-2-115B de Swissair, entre 1935 et 1952. Sa décoration (fuselage tout blanc avec le nom de la compagnie sous les hublots et un drapeau de dérive suisse réduit) est peu conforme et mélange des livrées correspondant à plusieurs époques. Il est filmé en Angleterre, peut-être sur le terrain de North Weald, où est basée la société Aces High qui entretient et fournit de nombreux avions anciens, non seulement pour les meetings, mais aussi pour les tournages. C'est ainsi que ce film fait partie de la filmographie d'Aces High Ltd. Ce C-47 est donc le C-47A Skytrain "G-DAKS" (c/n 19347). Cet ancien avion de l'USAAF (s/n 42-100884) avait été transféré à la RAF, comme Dakota III (serial TS423). Déclaré surplus en mai 1947, il sera vendu en septembre 1979 (G-DAKS) à Trading As Aviation Enterprises, puis en mai 1980, à Aces High. Il apparaîtra dans de nombreux films et séries télé, sous diverses décorations et inscriptions. En mars 1988, il sera transféré à Aces High US de Wilmington (DE). Il reviendra en Angleterre en 2002, où il est toujours, sous les couleurs d'un avion de la RAF, lors du Débarquement.

Devant le petit terminal de l'aérodrome de Northolt (un ancien bâtiment situé près de l'autoroute A40), on aperçoit un Supermarine Spitfire LF Mk. XVIe  (serial TE476). Cet appareil avait été livré à la RAF en 1945, et affecté au 39 MU, puis au n° 1 Civil Anti-Aircraft Co-operation Unit, avant d'être stocké à Biggin Hill. Il vola avec la patrouille du Battle of Britain memorial flight entre 1958 et 1960, quand il fut accidenté lors d'un atterrissage sur le ventre. Il fut alors exposé à l'entrée de plusieurs bases : RAF Neatishead entre 1960 et 1967, RAF Henlow entre 1967-1968. Il participa au tournage de "La bataille d'Angleterre" (1969), au sol. Il arriva par la route à Northholt le 2 juin 1970 et y fut exposé (comme vu dans le film) jusqu'en septembre 1989, après qu'il ait été racheté par l'association Historic Flying Ltd.(G-XVIB). En 1990, il fut vendu au collectionneur américain Kermit Weeks du Fantasy of Flight Museum de Polk City (FL) et immatriculé "N476TE"...Endommagé par un cyclone, il fut rapatrié en Angleterre en 1992, chez Personal Plane Services, à Wycombe Air Park, pour y être restauré. L'avion put revoler en 1995, après 35 années passées au sol, et fut réexpédié à Polk City.

A "Entebbe" (en Ouganda), atterrit un autre Douglas C-47 que l'on voit, un peu avant, survoler les chutes Victoria. L'avion atterrit en réalité sur l'aérodrome de Kariba, au Zimbabwe. Il porte les marques de la compagnie anglaise BOAC et le faux matricule anglais "G-ADL". Il y eut un C-47 qui porta l'immatriculation "A2-ADL", au Botswana. Mais c'était en 1982, et en 1989, ce C-47 avait déjà été transformé en Turbo DC-3 BT67, et équipé de grandes antennes, pour faire de la prospection géophysique, il était donc très différent de celui-ci. Le générique de fin nous apprend que la force aérienne du Zimbabwe (ex Rhodésie), a participé au tournage. C'est alors que l'on remarque que la décoration de l'avion à toit blanc, et plus encore, le petit numéro "7134", inscrit juste avant le plan fixe, correspondent à un avion de l'armée zimbabwéenne. Il s'agit du C-47B (c/n 26437) portant le serial "7134" de l'Air Force of Zimbabwe. C'était un avion de transport de personnalités civiles ou militaires. Ce C-47 (s/n 43-49176, c/n 26437) fut livré à la RAF, à Montréal, en octobre 1944 (serial KJ998) et affecté au Air Command South East Asia, en février 1945, puis en avril 1946, au 62 Squadron. En février 1948, il passa au 114 Squadron et au12 MU, en octobre 1949. En avril 1953, il est vendu à la société BKS Aero Charter (G-AMYY), qui le revend rapidement à Aviation Servicing Ltd . Il est alors acquis par la compagnie rhodésienne Central African Airways (VP-YKP) qui le nomme "Manica" et qui devient Air Rhodesia en 1967. En avril 1974, il est cédé à la Rhodesian Air Force qui l'affecte au 3 squadron avec le serial "R7134". Il est transformé en poste de commandement (voir les nombreuses antennes sur le toit du fuselage) et en transport de personnalités. En 1980, il devient un avion de la force aérienne du Zimbabwe (serial 7134). En 2001, il sera vendu à l'homme d'affaires, Gert de Klerk, en Afrique du Sud, pour y être transformé en "Turbo Dak" équipé de turbopropulseurs. Il fut convoyé à Wonderboom, près de Pretoria, où, en septembre 2014, il était toujours, stocké, démonté, en attente de sa conversion.

Le dernier avion utilisé par le tournage est un petit bimoteur Piper PA-23-160 Apache de la compagnie fictive Laing Airways, portant le vrai faux matricule "VP-UAD", ce qui en ferait un Auster Autocrat ougandais, d'avant 1948...Il est filmé sur l'aérodrome de Kariba, mais aussi sur la petite piste en terre de Fothergill Island. On a très peu de données sur cet avion. Ce Piper, dont le vrai matricule était "VP-YOM", appartint à la compagnie rhodésienne RUAC (Rhodesia United Air Carriers) qui s'en servait pour faire des promenades au-dessus des chutes Victoria, à partir du petit terrain de Sprayview (aujourd'hui disparu). Il fut racheté en 1977, par la société Macol Agencies, dont le nom a été effacé sur la dérive (il était situé au milieu des deux barres verticales noires). L'avion fut alors légèrement modifié comme on peut le voir dans le film, avec une dérive agrandie et un nez plus long et plus pointu. Il fut vendu à une date inconnue et son sort l'est tout autant...On a des vues du vrai cockpit, avec des instruments d'époque, filmé en plein vol (les instruments sont "vivants"). On remarque que l'horizon artificiel est de marque Cessna...


Christian Santoir

*Film à acheter sur amazon.fr



 

CHASSEURBLANCCOEURNOIR.jpg



 

Associated keywords

Creation date : 19/03/2016 : 09:53
Last update : 19/03/2016 : 09:53
Category : - Films
Page read 2071 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!