Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 140 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

UNE FIANCEE EN LOTERIE
Vo : The Lottery bride




 

Année : 1930
Pays : USA
Durée : 1 h 25 min.
Genre :comédie musicale
Noir et blanc

Réalisateur : Paul L. SYEIN
Scénario : Horace JACKSON, Howard Emmett ROGERS
Histoire originale : Herbert STOTHART

Acteurs principaux :
Jeanette McDONALD (Jenny Swanson), John GARRICK (Chris Svenson), Joe E. BROWN (Hoke Curtis), Zasu PITTS (Hilda), Robert CHISHOLM (Olaf Svenson), Joseph MACAULAY (Alberto), Harry GRIBBON (Boris ), Carroll NYE (Nels Swanson)

Photo :Ray JUNE
Musique : Rudolf FRIML
Producteur : Herbert STOTHART,  Arthur HAMMERSTEIN;
Compagnie productrice ; Art Cinema Corporation
Compagnie distributrice : United Artists

Aéronefs :
-Norge NX-1 (maquette)


Notre avis :

À la fin des années vingt, les missions de survol du pôle Nord par les dirigeables italiens Norge et Italia avaient défrayés la chronique. L’expédition du Norge avait été financée par le milliardaire américain James Ellsworth. Umberto Nobile avait une tournée de conférences aux États-Unis peu après son premier voyage. Mais le Norge avait été battu "sur le poteau" par l’aviateur américain Richard E. Byrd, et l’Italia s’était écrasé avant d’atteindre le pôle, une partie de son équipage étant sauvé de justesse par une opération de secours d’ampleur internationale. Le cinéma s’était emparé de ces événements et, dès 1929, les studios Tiffany pictures avaient sorti "The lost Zeppelin", un film très médiocre fortement inspiré de l’aventure de l’Italia. Un an plus tard, l’aventure des dirigeables italiens va inspirer de nouveau les scénaristes de "The Lottery bride", pensant sans doute que les malheurs du Norge corseraient l’intrigue de leur mélodrame larmoyant (et chantant) qui en avait bien besoin.

L’histoire commence quelque part en Norvège dans un dancing "The viking ship". Jenny aime l’étudiant Chris Svenson. Son frère Nels a un besoin urgent d’argent ayant mis la main dans la caisse de son patron. Il convint sa sœur de participer à un marathon de danse pour gagner le gros lot. Mais la police surgit dans le dancing et il doit s’échapper. Jenny est au désespoir. Alors qu’Alberto, un officier italien ami de son frère, la console, surgit Chris qui croit que Jenny l’a trompé ! Il décide de partir sur le champ. Entre-temps la police arrête Jenny qui a aidé son frère à lui échapper. Un homme qui organise des mariages pour les employés d’une mine située à Kings Bay, au Spitzberg, la sort de prison à condition qu’elle devienne une "picture bride" (fiancée sur photo) qui sera tirée au sort par les mineurs. Dans la mine, on retrouve Chris et son frère aîné, Olaf, qui a tiré au sort une jeune femme qui n’est autre que Jenny ! Survient alors le dirigeable italien Norge commandé par Alberto, que Chris soupçonne toujours d’être l’amant de Jenny. Chris, dépité, décide de repartir avec Alberto dans une expédition polaire. Olaf trouve une photo montrant Jenny et Chris tendrement enlacés ; il comprend que les deux s’aiment toujours. Pendant ce temps, le dirigeable heurte la banquise et le contact radio est rompu. Olaf, parti à la recherche du Norge, retrouve Chris et Alberto, mais ils se perdent. Heureusement, un brise-glace finit par le secourir.

Cette opérette, avec chant de groupes et duos, fut le seul film tourné pour United Artists par Jeanette McDONALD qui était avant tout une chanteuse. Le jeu des acteurs est encore très influencé par le muet. Ce mélodrame n’est pas à proprement parler un film d’aviation, mais on y retrouve de nombreux traits caractéristiques du genre : l’éternel triangle amoureux, des aviateurs, ici plutôt des aérostiers, comme acteurs principaux, et un aéronef, ici un dirigeable historique, le "Norge". L’officier Alberto rappelle Umberto Nobile qui avec le N-1 Norge en mars 1926, atteignit avec l’explorateur norvégien Amundsen, le pôle Nord en partant de Kings Bay, au Spitzberg. Il fit une seconde expédition avec le dirigeable Italia en mai 1928, toujours au départ de Kings Bay, mais qui se termina mal ; le dirigeable pris dans le mauvais temps, s’écrasa sur la banquise, et l’équipage resta bloqué plusieurs semaines dans les glaces avant d’être secouru par le pilote suédois Lundborg et le brise-glace soviétique "Krassin". Le film combine en fait les deux expéditions, avec le Norge commandé par Alberto, secondé par le norvégien Chris Svenson, le crash sur la banquise, la survie d’une partie de l’équipage retrouvée par le norvégien Olaf Svenson et le sauvetage par un brise-glace.

 

Dirigeable Norge

Les avions du film :

Le dirigeable SCA (Stabilimento Construzioni Aeronautiche) Norge apparaît sous la forme d’une maquette immatriculée faussement NX-1. Il était le premier de la série N et portait le matricule N-1 sur ses flancs ; en 1926, il fut rebaptisé "Norge" l’honneur de la patrie d’Amundsen. Le Norge était le dirigeable de la première expédition d’Umberto Nobile en 1926. La cabine de pilotage fut reconstituée grandeur nature avec une certaine exactitude.



Christian Santoir

Photo : Le Norge, © Librairie du Congrès - États-Unis

 

UNEFIANCEENELOTERIE.jpg

Associated keywords

Creation date : 29/03/2007 : 18:01
Last update : 20/10/2010 : 20:40
Category : - Films
Page read 2960 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!