Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 144 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

LYOTNOYE PROISSHESTVIE
Vo. Лётное происшествие

(Incident aérien)

Année : 1986
Pays : URSS
Durée : 2 h 07 min. (en 2 parties)
Genre : drame
Couleur

Réalisateur : Pavel FATTAKHUTDINOV
Scenario : Aleksandr ALEKSANDROV, Aleksandr STAROSTIN

Acteurs principaux :
Dmitriy BRUSNIKIN (Viktor Rosanov), Aleksandr FEKLISTOV (Sasha), Elena MAYOROVA (Nina), Mariya SITKO (Masha), Aleksey MIRONOV (Ivan Maksimovich)

Photographie : Gennadi TRUBNIKOV
Musique : Evgeny CHIRIAEV
Compagnie productrice : Sverdlovsk studio


Avions :
- Antonov An-12B, c/n 40 20 01, CCCP-11976
- Antonov An-12B c/n 6 34 42 02, CCCP-11019
- Antonov An-12B c/n 00 34 74 04, CCCP-12997
- Tupolev Tu-154B, c/n 76A171, CCCP-85171, en arrière plan
- Tupolev Tu-154B-2, c/n 81A508, CCCP-85508, en arrière plan
- Yak-40, c/n 9511239, ????-87343, en arrière plan
- Antonov An-26B c/n 8607, CCCP-26678
- Antonov An-26B c/n 10304, CCCP-26023
- Antonov An-2P  c/n 1G141-77, CCCP-70483
- Antonov An-2P c/n 1G170-17, CCCP-07858
- Mil Mi-8 CCCP-22435, en arrière plan


Notre avis :

Ce long téléfilm en deux parties met en valeur non pas les pilotes de l'Aeroflot, mais les mécaniciens chargés d'entretenir les avions 24h/24h, souvent dans des conditions très difficiles.

Le personnage principal est un ingénieur, Viktor Rosanov. Il estime que son rôle n'est pas de rester uniquement à terre, en atelier, mais de participer également aux vols d'essais. Cette vue des choses s'opposent à celle de ses supérieurs et même à certains pilotes qui sont prompts à accuser la "mécanique", comme le jour où un avion cargo doit se poser sur trois moteurs. Viktor est envoyé sur une base du cercle arctique où un avion est resté bloqué suite à une panne moteur. Il y rencontre une équipe de mécaniciens soudée vivant dans des conditions plutôt spartiates. En travaillant jour et nuit, dans un froid extrême aggravé par le blizzard, le moteur sera réparé et l'avion pourra repartir. Viktor accompagne aussi un pilote lors d'une évacuation sanitaire d'un malade vivant dans un campement perdu dans les glaces. Ce qui lui permet de se rendre compte de la tâche des pilotes, volant sans point de repère, au dessus de paysages changeants, et devant utiliser des terrains de fortune. De retour à sa base, Viktor est nommé chef de l'aéroport et doit gérer le personnel au sol, comme le personnel volant. En dehors de cette promotion valorisante, il se demande si ce métier correspond vraiment à ses aspirations...

Il n'y a pratiquement aucune information sur ce film, tant au niveau de son tournage, que du synopsis. Ne parlant pas le Russe et sans sous-titres, nous avons fourni ci-dessus ce que nous en avons compris et n'avons pu suivre dans le détail les états d'âme de Viktor, exprimés dans de longues discussions avec ses collègues ou ses petites amies.

Le tournage eut lieu en partie sur l'aéroport de Sverdlovsk (aujourd'hui Ekaterinbourg)-Koltsovo, dont on reconnait l'ancien terminal de style soviétique néo-classique, construit en 1954, et transformé aujourd'hui en terminal VIP. On aperçoit également le nouveau terminal construit en 1967 et qui sera démoli en 2007. Par contre, l'aéroport situé en zone "polaire" ne peut être identifié avec certitude (peut être est-ce Salekhard, dans le nord de l'Oural, au bord de l'Ob, dont on reconnait la vallée, survolée dans la seconde partie), ou peut être l'aéroport de Tyumen-Roshchino, filmé l'hiver (en prenant grand soin de ne pas cadrer les installations...), et où étaient basés tous les avions apparaissant à l'écran, lors de la séquence "polaire".


Les avions du film :

Le principal avion du film est l'Antonov An-12, dont on voit le nez vitré lors du générique, et qui sera également présent lors du générique de fin. On peut voir rapidement l'intérieur du cockpit (postes de pilotage, poste du navigateur dans le nez), et aussi la trappe d'accès/évacuation de l'équipage, située entre le radar et le train avant.

Parmi les nombreux An-12 parqués à Koltsovo, trois ont visiblement participé au tournage. Il y a ainsi l'An-12B "CCCP-11976" (c/n 40 20 01), construit en 1963 et d'abord pris en charge par l'armée de l'air soviétique, puis transféré à l'Aeroflot, en Oural, en juin 1981. En juin 1987, il sera vendu à la Bulgarie (LZ-BAE) et exploité par la compagnie nationale Balkan-Bulgarian Airlines, en mars 1988. En 1995 et 1996, il sera loué à "Heavylift Cargo Airlines". L'appareil sera vendu en novembre 2003, à la compagnie Vega Airlines, basée à Sofia, et sera baptisé "Paisiï Khilendarski", avec le matricule "LZ-VEF". Accidenté à l'atterrissage de l'aéroport Amilcar Cabral, au Cap-Vert, en mars 2006, il sera réparé et pourra rejoindre la Bulgarie en juin. Ayant reçu un nouvelle livrée bleu foncé, en avril 2007, il était alors toujours en activité, mais sa dernière apparition eut lieu en septembre 2007, sur l'aéroport de Plovdiv; depuis il a disparu des radars...

L'Antonov An-12B qui atterrit avec l'hélice du moteur 2 en drapeau, est immatriculé "CCCP-11019" (c/n 6 34 42 02). Réceptionné par l'Aeroflot en Oural en juillet 1966, il recevra en 1994, le nouveau matricule RA-11019 et sera exploité par Ural Airlines jusqu'en 1999, date de sa vente à Dubaï (D2-FRK). Mais le 12 novembre 1999, il sera gravement endommagé à l'atterrissage, sur le petit terrain en latérite de Lucapa, en Angola. Son épave y est toujours et on note que l'avion était resté aux couleurs d'Ural Airlines. Une bien triste fin !

Un autre Antonov An-12 est l'An-12B "CCCP-12997" (c/n 00 34 74 04) affecté à l'Aeroflot en Oural et basé à Sverdlovsk, en septembre 1970. En janvier 1989, il fut entièrement détruit par un incendie, à l'atterrissage de Sverdlovsk, suite à la perte de contrôle de deux moteurs.

Par une vitre du cockpit d'un Antonov An-12, on voit passer un Tupolev Tu-154B (CCCP-85171, c/n 76A171), construit en 1976, et pris en charge par l'Aeroflot de l'Oural. En 1993, il sera reimmatriculé RA-85171 et basé à Tcheliabinsk. Réformé en mai 1995, il restera à Tcheliabinsk où il servira de cellule d'entraînement aux pompiers de l'aéroport.

Plus tard, derrière l'Antonov An-12, qui a un moteur en panne, passe un autre Tu-154B-2  (CCCP-85508, c/n 81A508), livré en octobre 1981 à l'Aeroflot en Oural, et basé à Sverdlovsk. Il sera reimmatriculé RA-85508 en 1993 et exploité par Ural Airlines. Il sera réformé en octobre 2012 et ferraillé.

A Sverdlovsk, on voit également de nombreux Yak-40. On retrouve ce type d'appareil sur l'aéroport enneigé en zone polaire. On en voit deux dont le "????-87343" (c/n 9511239). Il fut pris en charge par l'Aeroflot en mars 1975 et basé à Tyumen-Roshchino. Reimmatriculé RA-87343 en 1993, il rejoindra la flotte d'UTair qui l'utilisera jusqu'en 2001. Il sera ferraillé à Tyumen en 2004.

Viktor arrive dans le nord avec l'Antonov An-26B (CCCP-26678, c/n 8607) de l'Aeroflot, livré en octobre 1979 et basé à Tyumen. En 1993, il sera exploité par UTair (RA-26678) et ce, jusqu'en 1999. Son sort ultérieur est inconnu, mais il aurait été radié en 2008.

L'An-26 que Viktor répare avec son équipe est l'An-26B CCCP-26023 (c/n 10304). Il fut pris en compte par l'Aeroflot de Tyumen en octobre 1980. Il porte une livrée blanche à bandes rouges caractéristiques des avions fréquentant la zone polaire. Il porte d'ailleurs sur l'avant du fuselage l'insigne de la Polyarnaya Aviatsiya ("Полярная Авиация MГA"). Comme les avions précédents, il sera transféré en 1993 à UTair (RA-26023). Stocké en 1996, il sera vendu en mai 1999 à la compagnie moldave Valan Air (ER-AEK) et en mars 2002, à Sun Air Charter (9XR-SA), une compagnie rwandaise. Il sera vu en février 2004 sur l'aéroport de Fortaleza, au Brésil... Peu après, il sera retiré du service. Aperçu à l'abandon à Barcelona, au Venezuela, en 2008, il sera ferraillé en 2009.

Quand Viktor participe à une évacuation sanitaire, c'est avec un Antonov An-2P (CCCP-70483 (c/n 1G141-77) portant la livrée de l'aviation polaire. Il avait été pris en charge par l'Aeroflot en juillet 1973 et basé, lui aussi, à Tyumen. Transféré à UTair en 1993 (RA-70843), il sera réformé en 1998 et parqué sur le petit terrain de Tyumen- Plekhanovo.

Quand l'avion a atterri, il devient l'An-2P CCCP-07858 (c/n 1G170-17), un autre avion de l'aviation polaire, basé également à Tyumen, depuis 1976. Il fera également partie de la flotte de UTair en 1992, puis de UTAir Cargo en 1997, peu avant son retrait du service.

Par une fenêtre, Viktor regarde un hélicoptère Mil Mi-8 "CCCP-22435". Il s'agit d'un appareil livré à l'Aeroflot de l'Oural en décembre 1971. Il sera retiré du service et radié en 1989.

Enfin, dans la première partie, à Sverdlovsk, Viktor et son épouse regardent par la fenêtre d'un immeuble (de l'avenue Syromolotov) un Sukhoi Su-7B (n°10 rouge) que l'on est en train d'installer sur un rond point. Il y restera au moins jusqu'en 1997, date à laquelle il était très dégradé et servait d'attraction pour les enfants ! Il sera finalement enlevé.


Christian Santoir

*Film à visionner sur YouTube.

letnoe-proishestvie.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 05/08/2017 : 08:32
Last update : 05/08/2017 : 08:32
Category : - TVFilms
Page read 281 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!