Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 147 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

INFILTRATOR
Vo. The infiltrator

Année : 2016
Pays : Grande-Bretagne
Durée : 2 h 7 min.
Genre : biographie
Couleur

Réalisateur : Brad FURMAN
Scenario : Ellen Sue BROWN, Robert MAZUR

Acteurs principaux :
Bryan CRANSTON (Robert Mazur), Daniel MAYS (Frankie), Tom VAUGHAN-LAWLOR (Steve Cook), Lara DECARO (Andrea Mazur), John LEGUIZAMO (Emir Abreu), Benjamin BRATT  (Roberto Alcaino), Yul VAZQUEZ  (Javier Ospina).

Musique : Chris HAJIAN     
Photographie : Joshua REIS
Producteurs : Paul BRENNAN, Brad FURMAN, Miriam SEGAL, Don SIKORSKI.
Compagnies productrices : George Films, Good Films

Avions :
-De Havilland DH-104 Dove, N-FTJ18/G-OPLC, au sol
-Raytheon 390 Premier I, N881AA, au sol
-Cessna 401, au sol
-Eurocopter AS350 Ecureuil, G-JBBZ, au sol
-Boeing 747-236B, G-BDXJ, au sol
-Cessna 182R Skylane, G-ESSL
-Learjet 45, N438FX, document


Notre avis :

Il y a beaucoup de films américains traitant du trafic de drogue et ce film en fait partie. Mais le fait que le scenario soit axé sur une opération secrète visant à démanteler un réseau de blanchiment d'argent de la drogue, est plutôt original. Le scenario a été inspiré par le livre autobiographique "The Infiltrator : Undercover in the World of Drug Barons and Dirty Banks" (2015) écrit par Robert Mazur, un ancien agent fédéral qui s'était infiltré dans le réseau des cartels de la drogue colombiens, à l'époque de Pablo Escobar.

Quand apparait l'agent Robert Mazur, en 1986, il travaille sur une opération clandestine destinée à faire arrêter un trafiquant. Il a la poitrine brulée par le fil électrique d'un micro espion qu'il portait sur lui. Cette blessure lui permet d'obtenir un congé qu'il va passer auprès de sa femme Evelyn et leurs deux enfants, mais elle ne l'empêche pas de vouloir persévérer dans sa lutte contre le trafic de drogue. L'idée de Mazur est de traquer l'argent, car s'il peut savoir comment les trafiquants lavent leur argent sale, il pourra vraisemblablement remonter aux chefs des réseaux comme Escobar, et utiliser ces informations pour les traîner en justice. Pour ce faire, il se donne une nouvelle identité avec le nom de Bob Musella, un businessman capable de blanchir des centaines de millions de dollars en les dissimulant dans un labyrinthe d'investissements commerciaux, avec l'aide d'une banque internationale peu regardante. Sûr de lui et inspirant la confiance, Musella parvient à contacter deux sous-fifres du cartel de Medellin, qu'il a réussi à séduire. Ils vont lui permettre d'accéder à leurs chefs, et notamment Roberto Alaciano, un des lieutenants d'Escobar. Alors qu'il construit méthodiquement son image de laveur d'argent, Mazur est conscient que le moindre faux-pas pourrait avoir des conséquences incalculables. Ainsi, au début de son infiltration, un soir, il refuse de coucher avec une stripteaseuse qu'un trafiquant lui avait "offert", étant un homme fidèle à sa femme. Il s'en sort en expliquant qu'il a une fiancée, mais cette ruse devra être assumée. Son service lui a adjoint ainsi un autre agent, Kathy Ertz, qui, bien que débutante, va devoir jouer le rôle de la fiancée déclarée. Même quand Mazur s'approche de plus en plus de la fin de cette vaste supercherie, tout peut être découvert en un instant. Le comptable d'Escobar, Javier Ospina, ne lui a jamais fait confiance depuis le début et sa suspicion est une vraie menace. Finalement, Mazur parvient à réunir de nombreux trafiquants alors qu'il les a invités à son mariage. En plein milieu de la cérémonie, la police fait irruption et embarque tout le monde ! Mission accomplie. Mazur dit au revoir à sa collègue et va retrouver son épouse.

Le film suit d'assez prés cette étonnante histoire vraie, à part quelques scènes qui ont été ajoutées pour faire du spectacle, comme la scène où Mazur plonge la tête d'un serveur dans un gâteau d'anniversaire ! Il y a aussi quelques inexactitudes, sans doute volontaires, comme l'assassinat par deux motards, du pilote trafiquant Barry Seal, au volant d'une voiture, alors que Mazur l'accompagne. Seal, qui ne ressemblait pas du tout au personnage du film (un barbu, couvert d'un Stetson), fut bien tué dans sa voiture, mais à l'arrêt, sur un parking, et pas à Tampa (FL), mais à Bâton Rouge (LA). En outre, les trafiquants ne furent pas arrêtés lors du faux mariage de Mazur, comme cela avait d'ailleurs été prévu, mais la veille, lors de l'enterrement de sa vie de garçon, une fête, sans épouses et enfants, qui risquaient d'être blessés ou tués, lors de l'arrestation mouvementée.

Les avions jouent un rôle très secondaire dans ce film et sont relégués au rôle de figurant, l'essentiel de l'histoire se déroulant principalement dans des bureaux, des salons ou des boites de nuit. La production n'a pas investi dans l'aérien, le domaine favori des trafiquants de drogue, mais, il est vrai, qu'ici, le sujet est d'abord le blanchiment d'argent.

Le tournage eut lieu en partie à Tampa, en Floride, notamment sur le North Aero Park de cette ville, mais la scène qui y fut filmée (avec un Cessna 172N, N1615E) n'apparait pas dans le film, uniquement sur la bande-annonce officielle de la Warner Bros. UK, et de façon ultra rapide. Plusieurs scènes furent filmées en Angleterre, notamment sur le Dunsfold Park, une ancienne base de la RAF, dans le Surrey. Depuis 2002, c'est le site de l'émission télé de la BBC, "Top Gear".


Les avions du film :

Vers le début du film, quand Mazur se rend dans ses bureaux de la compagnie Oceanbird Airline Inc., aux USA, mais en réalité, sur le terrain de Dunsfold Park, en Angleterre, on voit deux avions, dans un hangar.

Le premier est un Raytheon 390 Premier I, immatriculé "N881AA" (c/n RB-12), au nom de  Flight International Corp. Trustee, de Flagstaff (AZ), depuis novembre 2014. Il commença sa carrière en 2001, chez la compagnie charter mexicaine Aerolineas Ejecutivas SA (N390P, puis XA-TSN). Il retourna chez Raytheon en septembre 2002 (N390BW). Il sera vendu par Aerocraft International Inc, en novembre 2006, à la compagnie autrichienne International Jet Management GmbH (OE-FRJ). En septembre 2013, il sera acquis par Jetcom SRL avec le même matricule. L'avion est stocké à Dunsfold, depuis 2016, à l'extérieur et sans ses moteurs.

A coté de lui, se trouve un De Havilland DH.104 Dove 8, tout blanc, portant le faux matricule "N-FTJ18", qui est en fait "G-OPLC" (c/n 04212), alloué à un Dove appartenant à Columba Aviation Ltd., une compagnie basée sur l'île de Man. Construit en 1948, il fut pris en charge par la RAF en tant que Devon C2 avec le serial "VP962". Entre 1949 et 1969, il eut différentes affectations : 2nd Tactical Air Forces Communications Squadron, en Allemagne de l'ouest, quartier Général des Forces alliées en Europe centrale et attaché de l'air, au Pakistan. Entre 1969 et 1971, l'attaché de l'air britannique à Saigon l'avait à sa disposition avec un autre Dove (s/n VP978). Le VP962 avait été récupéré à Singapour sur la base RAF de Seletar. Entre 1972 et 1974, il servit au sein du 207 squadron de Northolt. Réformé en 1984, il fut vendu à un pilote privé et immatriculé "G-BLRB". Entre 1985 et 1990, il conserva ses marques du 207 squadron. Réimmatriculé "G-OPLC", en juillet 1990, il fut vendu à un nouveau pilote et restauré en profondeur. Il eut deux autres propriétaires entre 1990 et 2002. Entre 2002 et 2011, il appartint à Mayfair Aviation qui organisait des vols charter et effectuait des prises de vues aériennes. Il reçut alors une décoration civile, telle qu'elle apparait dans le film.

Plus tard, lors de la visite de Javier Ospina, dans le même hangar, il y a un Eurocopter AS350 Ecureuil "G-JBBZ" (c/n 3580) appartenant à BZ Air Ltd. depuis 2009. Entre 2003 et 2009, il eut quatre autres propriétaires, des sociétés anglaises. En novembre 2016, il fut vendu à un particulier.

En face de lui, sont garés trois avions, dont les deux précédents. Entre le Dove et le Raytheon, il y a un Cessna 401, dont les moteurs sont apparemment en cours de révision. Il porte une immatriculation américaine difficilement discernable (N572Y ou N627Y ?) et sans doute fausse.

Devant le hangar, trône le Boeing 747-236B (c/n 22305), modifié avec ses deux nacelles de deux réacteurs, et des réservoirs fixés sous les ailes. Cet avion est le "G-BDXJ", un ancien avion de British Airways, livré en 1980, et baptisé "City of Birmingham". En 2002, il fut vendu à European Aircharter. Il fut loué en 2003 à Air Asia, pour acheminer des pèlerins à la Mecque, et en 2004, par Malaysian Airlines, pour le même pèlerinage. Il finit chez la compagnie charter Air Atlanta Europe Ltd. et fut retiré du service, en 2005.  Le 27 mai 2005 il fit son dernier vol vers Dunsfold, C'est alors qu'il fut acquis par la société Aces High Ltd., spécialisée dans la fourniture d'avions pour le cinéma et la télévision. Dès juin 2006, sa motorisation avait été modifiée, avec deux nacelles moteurs genre B-52, et il avait reçu une fausse immatriculation "N88892". C'est ainsi qu'il apparut dans le film de James Bond, "Casino Royale" (2006). Depuis, on a pu le voir dans d'autres films et séries TV, de même que dans des émissions télé, comme "Top Gear".

Mazur et Ospina se rendent dans une somptueuse villa avec un amphibie Cessna 182R Skylane "G-ESSL" (c/n 18267947), filmé du sol et sur l'eau, et apparaissant très rapidement à l'écran. Il fut acquis par Euro Seaplane Services, en 2006, une compagnie qui disparut en janvier 2014, donc, avant le tournage. Construit en 1981, il fut immatriculé N9434H, aux USA, puis PH-AXP, au Pays-Bas, et D-EIMP, en Allemagne. Depuis février 2014, il est inscrit au nom de l'ancien directeur d'Euro Seaplane, sa décoration n'ayant pas changé..

Alcaino emmène, en Floride, Mazur et sa fiancée, dans son Learjet 45, portant un matricule impossible "O398TX" ! Il s'agit en fait du "N438FX" (c/n 333), inscrit, depuis 2013, au nom de la compagnie charter Flexjet, de Cleveland (OH), qui est remerciée pour ses images, dans le générique de fin. Ce Learjet appartint en 2007, à Bombardier Aerospace Corp., Cessna Finance Corp., , en 2009 à Bombardier Business Jet Solutions Inc., avant de retourner chez Bombardier Aerospace Corporation, en 2010 et 2011. Bien qu'inscrit au nom de Flexjet, l'avion a une douzaine de propriétaires, dont Bek Management Inc. de Cleveland. Sa cabine, avec deux sièges placés côte à côte, n'est pas celle d'un Learjet 45, trop étroite, mais plutôt celle d'un Bombardier BD-700 Global Express (faisant partie de la flotte de Flexjet) ou, plus simplement, d'une cabine reconstituée en studio, comme d'habitude.

Enfin, lors du générique de fin, on aperçoit le vrai Mazur, photographié devant un Cessna 550 Citation II. D'abord immatriculé "N414GC" (c/n 550-0086), au nom de John Duncan, en septembre 1979, ce jet fut vendu à la société National Convenience Stores Inc. en février 1985, puis à Owners Jet Services Ltd, en février1986, et Southeast Aviation Sales, en août 1986. En 1987, il fut acquis par une société immobilière de l'Oklahoma, Financial Consulting Inc. En novembre 1987, il fut réimmatriculé "N43SA". C'est en avril 1989, qu'il fut vendu au service des Douanes américain, de l'Iowa. Il fut, un temps, immatriculé au Mexique (XA-JCY) dans le cadre d'une mission spéciale. En août 2013, il fut transféré au Department of Homeland Security. Il sera mis en vente en juillet 2015 et acheté par Jet Air Inc. d'Iowa City (IO). Suite à des problèmes de réacteur, l'avion fut réformé et vendu en pièces détachées, que l'on peut acheter sur Ebay...

Christian Santoir
*Film disponible sur amazon.fr

Infiltrator.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 25/11/2017 : 05:56
Last update : 25/11/2017 : 05:56
Category : - Films
Page read 150 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!