By continuing your navigation on this site, you accept the use of cookies to offer you contents and adapted services. Legal Notice.

Search

Search

Movies files

Movies articles

Webmaster - Infos

Preferences


Connect again :
Your user name :
Your password
<O>


  Count of members 31 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2019

Aviation cocktail (The)

rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

THE AVIATION COCKTAIL

 

Année : 2012
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 34 min.
Genre : Drame

Directeur : David R. HIGGINS
Scénario : David R. HIGGINS

Acteurs principaux :
Michael HASKINS (Jack Fisher), Brandon EATON (Bob Halloran), Beau KIGER (Henry Fisher), Leah LOCKHART (Alice Fisher), Connor L. BOYLE (Dale Riley), Katie BEVARD (June Fisher), Mark HANSON (Geoff Hadley)

Musique : Wilson HELMERICKS     
Photographie : Mark RUTLEDGE     
Producteurs : David R. HIGGINS
Compagnie productrice : Pilot's Lounge

Avion :
-Stinson 108-3 Voyager, N6518M, c/n 4518

Notre avis ;


L'"Aviation cocktail" est un cocktail à base de gin, de liqueur de marasquin, de crème de violette et de jus de citron, sa couleur évoquant celle du ciel. Mais ici, il n'est pas question de recettes d'apéritifs, les hommes passant leur temps avec une bouteille de bière ou un verre de whisky, à la main. Il s'agit plutôt d'un drame se déroulant en 1958, dans l'Amérique profonde, au fin fond du Nebraska. Un des principaux personnages est un pilote privé.

Jack Fisher dirige une piète compagnie aérienne charter quand il est appelé par son frère Henry, le sheriff local ; un homme recherché pour kidnapping vient d’être localisé. Un ami de longue date, Bob Holloran, un vétéran de la seconde guerre mondiale, comme eux, les rejoint. L'homme recherché, Geoff Hardley, est sommé de se rendre, mais à peine est-il sorti, en tenant la femme qu’il est supposé avoir enlevé, devant lui, que Bob lui tire dessus ! La femme est morte et Geoff, grièvement blessé ; il est emmené à bord de l’avion vers un hôpital, mais en l'air, Bob le tue en l'étouffant ! Les trois amis, même s’ils ne sont pas tous d'accord sur ce geste mortel, décident de garder le silence, cet homme ayant mérité son sort. Mais au lieu de resserrer les liens entre les trois, ce meurtre secret va, au contraire, démolir leur vie. Le shérif Henry est un alcoolique dont la femme, Alice, le trompe, notamment avec Bob, qui est un coureur de jupons et un buveur invétéré. Jack est un jeune père de famille et s'efforce de rendre service à tout le monde, ce qui est difficile. Le frère de la jeune femme tuée, Dale Riley, un homme plutôt religieux, pense que Henry et Bob ont tué sa sœur en tirant sur son ravisseur ; il veut les tuer mais ce n'est pas un assassin. Henry va finir par se suicider et Bob mourra dans sa voiture en panne, prise dans une tempête de neige. C’est alors qu’on apprend que Bob sortait avec la sœur de Dale et que c’est lui qui l’a tuée, devant Geoff,  qu’il voulait faire passer pour son assassin. Il ne fallait pas qu’il parle au tribunal... Jack se retrouve seul, mais sa famille l'entoure et l'aide à surmonter sa peine. Le film se termine sur Alice qui quitte la ville, à pied, sa valise à la main. Une voiture s'arrête, c'est celle de Dale…

Le réalisateur s’est attaché à reproduire avec une grande exactitude l’ambiance régnant dans les petites villes américaines de l’époque, notamment en reconstituant avec précision les décors, maisons, bars, bureaux, tout en mobilisant une flotte de voitures anciennes : Chevy Bel Air, Ford Galaxie police cruiser, Chevy De Luxe, Mercury Sun Valley…Malheureusement, côté avion, il n’en est pas de même. Il n'y en a qu'un seul, filmé au sol, mais aussi en vol; on en a de magnifiques vues vers la fin du film, quand il survole les vastes étendues enneigées du Colorado, aux alentours de Denver (à la recherche de la voiture de Bob).

Le seul terrain d'aviation qui apparaît (plutôt vide) dans le film est le Miller Field (NE), situé juste au sud de Valentine, un des principaux lieux du tournage. Ce dernier fut très rapide et ne dura que dix sept jours, du 5 au 22 novembre 2011.


Les avions du film :

L'avion du film est un très beau Stinson 108-3 Voyager (N6518M), tout métal luisant. On le voit dès le début quand Jack est appelé par son frère. Jack s'installe dans le cockpit, met le contact, choisit le réservoir, puis, curieusement, tire la manette de la richesse du mélange de carburant, ce qui l'appauvrit et aurait dû empêcher le moteur de démarrer ! Après la séquence pendant laquelle le kidnappeur est tué en plein vol, l'avion atterrit et il va falloir attendre plus d'une heure pour redécoller, vers la fin du film (où Jack va encore tirer la manette du mélange au démarrage du moteur, mais quand le moteur démarre, on voit qu’elle a été repoussée sur « full rich », comme il se doit).

Ce Stinson 108-3 fut construit en 1949 et immatriculé « NC6518M » (c/n 108-4518). On ne sait rien des ses premières années. Il n’apparait sur les « radars » qu'en 1964, quand il est inscrit au nom de la compagnie laitière Crocker Farms de Cortland (NY). Il changea souvent de propriétaires : Phillip Keenley de Cato (NY) en 1965, Allan R. Lowry d'Auburn (NY) en 1966, Leon Mitchell de Park Forest (IL) en 1969, George P. Jolly de Kit Carson, dans le Colorado, un état qu'il ne quittera plus. En 1978, il fut acquis par Ronald W. Aigner de Littleton (CO). Au début des années 90, il n'apparait plus sur les registres. Ce n'est qu’en juillet 2002, que l'avion réapparait avec son matricule « N6518M » et sous le nom de Steve E. Piety de Littleton. En septembre 2011, soit environ deux mois avant le tournage, il est réinscrit au nom de Ronald Aigner, comme 33 ans plus tôt, Aigner habitant désormais à Morrison (CO). Son nom n’apparaît pas dans le générique, ce qui est étonnant alors que celui de tous les propriétaires des voitures anciennes est mentionné. Il est indiqué que c’est le captain Dennis Lacy qui pilota le Stinson. En août 2016, le Stinson sera enregistré au nom de l'agence fiduciaire Forrest A. Mars Trustee de Golden (CO) qui le cèdera en févier 2017 à la société Denver Rock Island Railroad, de Commerce City (CO).

Dans le générique de fin, on aperçoit à droite, une petite fenêtre dans laquelle apparaissent des films montrant, entre autres, un Beech 35 (N49H, c/n D-31) bleu et blanc, un avion qui vole toujours. Il appartient à la société Biggs Aircraft Inc. de Wellston (OK). Il fut construit en 1947 et fut d'abord immatriculé « NC80431 », puis « N49H » et de nouveau « N80431 », depuis 1984. On voit aussi, un Piper PA-16 Clipper bleu, au matricule non discernable.


Christian Santoir


* Film disponible sur amazon.fr

AVIATIONCOCKTAIL.jpg


 

Associated keywords

Creation date : 2019.12.12 : 17:43
Category : Movies files - Films
Page read 204 times

Reactions to this article


Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!