By continuing your navigation on this site, you accept the use of cookies to offer you contents and adapted services. Legal Notice.

Search

Search

Movies files

Movies articles

Webmaster - Infos

Preferences


Connect again :
Your user name :
Your password
<O>


  Count of members 31 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2020

Lockheed 9-C Special Orion NC12222

rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

LOCKHEED 9-C Special ORION

X/NR/NC/N12222, c/n 180

Postier, coureur de fond, caméraman, taxi, acteur de cinéma,
pour finir pièce de musée

 

-3 septembre 1931 : essais du Lockheed Metal Altair, appartenant à Lockheed Aicraft de Burbank (CA); fuselage en métal, ailes en bois, un passager, un pilote, moteur P&W Wasp C de 450 ch (c/n 1783), immatriculé "X12222" (c/n 180). Le train d'atterrissage à large voie se rétracte avec une manivelle. Ce train, relativement complexe, posera plusieurs problèmes par la suite et sera à l'origine de plusieurs accidents.

-29 septembre 1931 : immatriculation "NC12222" comme Altair DL-2A. Loué pour essais à Transcontinental & Western Air qui l'utilisa comme avion postal.

Altair_DL_2.jpg
L'Altair DL-2A en septembre 1931 à Burbank (CA), avec la livrée de TWA, mais ne portant pas encore son matricule "commercial" © Lockheed

-10 octobre 1931 : accidenté à Columbus (OH), après un atterrissage sur le ventre.  Retourné à Lockheed Aircraft Corp.

-juin 1932 : Altair DL-2A transformé en Orion 9-C Special (c/n 180) avec un cockpit à l'avant, le compartiment à bagages étant transformé en une cabine pour quatre passagers. Nouveau moteur P&W Wasp C de 450 ch (c/n 2254). Train d'atterrissage se rentrant à l'aide d'une pompe hydraulique manuelle. Il fut le seul Orion à posséder un fuselage métallique.

-1er juillet 1932 : vendu à Shell Aviation Corp. de St Louis (MO), immatriculé "NC12222". Peint en jaune-orange et rouge. Baptisé Shellightning et piloté par James H. Doolittle, le directeur du département aviation de la Shell Oil Company. Doolittle fit des centaines de voyages avec cet avion qui servit à effectuer des vols de longue distance, mais aussi à battre des records de vitesse lors de trajets inter-cités. Il effectua également des vols d'affaire à travers les territoires des trois compagnies de Shell, aux USA. Il apparut aussi lors de meetings aériens, d'inaugurations d'aéroports…

-14 juillet 1932 : accidenté une première fois à Evansville (IN).

Mines_Field_1934.jpg
L'Orion X12222 à Mines Field (CA). Juillet 1932 © Charles M. Daniels

-25 juillet 1932 : James Doolittle effectue le George Washington Bicentennial Airplane Flight pour célébrer le 157ème anniversaire de la fondation de l'US Postal Service. Il survola en une journée toutes les villes que George Washington avait visité durant toute sa vie…Le Shellightning fit ce vol de 4184 km, en 15 heures et 40 minutes.

-6 décembre 1932 : Doolittle, lors d'un vol Houston-New Orleans, doit poser l'Orion dans un marécage, à Buffalo Cove (LA), suite à la perte d'un bout d'hélice. Avion réparé par Wedell-Williams Air Service de Patterson (LA).

-1er avril 1933 : avion accidenté de nouveau.

-17 juin 1933 : licence catégorie Restricted, avec le nouveau matricule "NR12222". Nouveau moteur Wright Cyclone R-1820-F de 650 ch (c/n 17988).

1932.jpg
Le NR12222, sur l'aéroport municipal de Chicago. Il porte derrière le cockpit le logo de la NRA (National Recovery Administration) à laquelle Shell adhérait apparemment, entre 1933 et 1935
© Midway Airport Historians

-18 octobre 1935 : toujours immatriculé "NR12222", pour des vols de longue distance et des courses. Pas de passager autorisé. Nouveau moteur Wright Cyclone SR-1820-G5 de 815 ch (c/n 22871).

Art_4.jpg
Equipé d'un mât d'antenne sur le fuselage, d'un radio compas, d'un capot moteur à bossages et d'une hélice Smith tripale (octobre 1935) © Charles M. Daniels.

-début 1936 : avion accidenté.

-28 février 1936 : installation d'un nouveau moteur Wright SR-1820-G5 de 815 ch (c/n 22895).

-7 mai 1936 : nouvel accident à St Louis (MO), suite à un problème de train d'atterrissage. Appareil gravement endommagé et remisé.

- avril 1938 : rachat pour 800 $ par Paul Mantz Air Services, sis à l'Union Air Terminal de Burbank. Mantz le fait réparer par le Parks Air College de St Louis, pour 200 $. L'avion est équipé d'un nouveau moteur Wright Cyclone SR-1820-F2 (c/n 21122) de 710 ch, acquis auprès du vendeur d'avions de Glendale, Charles Babb, pour 400 $. Quelques légères modifications sont apportées au fuselage pour améliorer son aérodynamisme, comme l'ajout d'un carénage à la base de la dérive.

Art__5_william_T_Larkins.jpg
Le NC12222 de Mantz, flambant "neuf" après sa restauration.

-Le 4 juillet 1938, Mantz effectue un vol entre Wichita (KS) et Burbank (CA), en Californie, accompagné par l'agent de presse de la Paramount, le pilote et écrivain, Edward Churchill, dans une tentative de battre le record de vitesse sur ce trajet. Le vol doit servir de promotion pour le film "Men With Wings", qui venait de sortir, mais il va connaître plusieurs difficultés. Le moteur surchauffe au dessus du Grand Canyon et quand ils arrivent à Burbank, le train d'atterrissage refuse de sortir et il faudra trente minutes pour que Mantz parvienne à le débloquer, tandis que des milliers de spectateurs l'attendent, au sol, à l'Union Air Terminal.

Art_6__Clevelands_National_Air_Races.jpg
L'Orion faisant la promotion de "Men with wings", en 1938.

-septembre 1938 : participation à la course Los Angeles-Cleveland du Bendix Trophy. L'avion apparait avec le numéro "9", puis "23". Mantz se classera troisième, avec une moyenne de 332 km/h.

Les photos ci-après, montrent un bâti caméra installé entre les jambes du train, pour effectuer des prises de vues aériennes. L'avion ne participa pas au tournage de "Men with wings", mais fut, apparemment, utilisé pour filmer les courses de Cleveland en 1938.

Art_7_mai_1938.jpg

Art_8.jpg

Art_9_1938__Bendix_races.jpg
L'Orion lors des courses de Cleveland en 1938. Il devait être aussi utilisé pour faire des promenades aériennes © Charles M. Daniels

-janvier 1939 : apparition dans le film "Pirates of the skies" d'Universal.

-9 mars 1939 : réparation de l'empennage par Timm Aircraft Corp. de Glendale.

-juin 1939 : avion mis au standard du modèle Orion 9F-1 (nombreux équipements supplémentaires, ailes munies de volets, hélice à pas variable, capacité d'emport de carburant augmentée,…) à l'exception de son fuselage métallique et de son empennage conforme au modèle 9E.

-septembre 1939 : participation au Bendix trophy, sur le trajet Los Angeles-Cleveland, avec le numéro "23". L'avion a été équipé d'un nouveau capot moteur avec bossages et d'une dérive sans carénage. Mantz arrive encore troisième, avec une moyenne de 378 km/h.

Art_10_Mantz_1939.jpg
L'Orion en septembre 1939. Il fait encore de la publicité pour le film "Men with wings", sorti plus d'un an auparavant.

-20 décembre 1939 : immatriculé dans la catégorie Experimental : NX12222, pour des essais.

-avril 1940 : immatriculé dans la catégorie Commercial : NC12222. Participation au tournage du film d'Alexander Korda "Thief of Bagdad". Transport de nombreuses personnalités : Bob Hope, Paulette Godard et Eleanor Roosevelt, venue visiter les camps de travailleurs agricoles en Californie.

-août-décembre 1940 : tournage de "I wanted wings" de la Paramount. En octobre, Mantz se rendit avec l'Orion en Arizona, pour aller chercher le corps de son ami, Tom Mix, une star du western, tué dans un accident d'auto. Début décembre, l'Orion, piloté par le pilote de course, Harry Crosby, transporta Robert Montgomery à Guaymas, au Mexique, pour faire une partie de pêche dans le Golfe de Californie.

-janvier 1941 : apparition dans le film "The bride came C.O.D." avec Mantz aux commandes (voir ci-dessous)..

Art_11_ThebridecameCOD.jpg

-1er avril 1941 : réparations ailes et empennages par Timm Aircraft de Glendale (CA).

-18 juin 1942 - 26 octobre 1942 : participation au tournage d'"Air Force" de la Warner.

-septembre-octobre 1942 : apparition dans "The immortal sergeant". L'avion est filmé du sol et de face, lors de passages à basse altitude. L'avion fut inspecté par l'USAAF pour une éventuelle réquisition, mais fut jugé trop usagé…

-19 janvier 1943 : réparations importantes par Aero Services Inc. de Glendale.

-24 janvier 1943 : vendu à Matt Redmond Peck de Gardena (CA)

-28 juillet 1943 : vendu à la compagnie pétrolière Barnsdall Oil Co. de Tulsa (OK).

-1er mars 1944 : révision approfondie et restauration par Smith Millwork & Cabinet Shop et Southwest Airmotive de Dallas (TX). Avion repeint en rouge.

-25 octobre 1945 : un siège installé pour un quatrième passager.

-septembre 1946 : révision complète du moteur Wright R-1820-F2 (c/n 21122) et pose de nouvelles pipes d'échappement.

-19 mai 1948 : vendu à H. J. Kenley, de General Aerial Survey de Tulsa (OK).

-15 novembre 1951: vendu à Josef Carl Eaton Jr. de La Mesa (CA) et immatriculé "N12222". Réparation des ailerons et du gouvernail. Avion en état de vol.

-16 juin 1953 : vendu à Henry S. Roller de La Jolla (CA).

-14 juin 1956 : racheté par Paul Mantz Air Services, basé à l'aéroport d'Orange County de Santa Ana (CA), où il est exposé à l'extérieur.

Art_12.jpg
Le N12222, peu après son achat par Mantz en 1956 © Charles M. Daniels

Art_13_aout_1957_tallmantz-53.jpg
Le N12222, en août 1957, sans matricule, sans trappes de train, sa peinture délavée par le soleil et avec des traces de rouille sur le fuselage. © JD Davis

-juin 1961 : l'avion est toujours exposé à l'extérieur (toujours sans ses trappes de train), sous la livrée d'American Airways, comme les Orion de la compagnie, entre 1933 et 1935. Il ne s'agissait là que d'un effet décoratif, l'avion n'étant destiné à aucun tournage. Il n'est apparemment plus en état de vol.

Art_14_tallmantz-55a.jpg
La décoration de l'avion est incomplète. Le # 150 (NC231Y) avait une bande rouge le long du fuselage et sur le capot moteur © JD Davis

-15 novembre 1961 : avion mis au nom de Tallmantz Aviation, société fondée par Paul Mantz et Frank Tallman et basée sur l'Orange County Airport, à Santa Ana (CA).

-1962 : début de restauration de l'avion, mais faute d'argent, les travaux furent arrêtés.

-après décembre 1963 : avion exposé au musée Movieland of the Air, de Mantz et Tallman, sur l'aéroport d'Orange County.

-18 février 1966 : vendu à Rosen Novak Auto Co. d'Omaha (NB), moins d'un an après la mort de Paul Mantz (juillet 1965).

-29 mai 1968 : vendu aux enchères à David A. M. Johnson de Peterborough (NH) pour 7.250 $.

Art_15_1968.jpg
Le N12222 en 1968, au moment de sa vente © Parke-Bernet

-1er Juin 1976 : vendu au Musée suisse des Transport de Lucerne, pour 50.000 $. Notons que 25.000 $ était le prix approximatif de l'avion neuf en 1934 (l'équivalent de 105.000 dollars, en 1976).

-25 août 1976 : avion rayé du registre américain.

-novembre 1977 : début de la restauration par la "Fokker Team", quinze spécialistes retraités qui doivent leur nom à la remise en état du Fokker F.VIIa (HB-LBO) qui figure dans les collections du musée. Les travaux se déroulèrent sur l'aéroport de Zürich-Kloten, une des bases de Swissair.

Art_16.jpg
L'Orion N12222 en 1977, en cours de restauration. Son fuselage en métal est déposé sur ses ailes en bois © ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv. Fotograf Swissair.

-juillet 1978 : après quelques milliers d'heures de travail, l'avion est parfaitement restauré. Son moteur, qui date de 1938, tourne (comme une horloge suisse) et l'avion est presque en état de vol, mais il n'a jamais volé. L'Orion est trop précieux pour qu'on prenne le moindre risque de l'abîmer. Il a été décoré comme l'Orion "CH-167" de Swissair (c/n 189) qui fut en service entre 1932 et 1934. Ce dernier reçut le nouveau matricule "HB-LAH" en 1934, puis fut vendu, en novembre 1936, en Espagne, où il fut mis au rebut après avoir atterri sur le ventre (une mauvaise habitude de l'Orion…). Le vrai "CH-167" apparut dès février 1932, dans le film "Sky bride" de la Paramount. Il y est déjà peint aux couleurs de Swissair, avec son matricule "CH-167" bien apparent. On le voit décoller du Metropolitan Airport de Los Angeles (à 54' 34'').

Sky_Bride_edited.jpg Sky_Bride_2_edited.jpg Sky_Bride_3_edited.jpg

Il arrivera, par train, à Zürich, au début du mois d'avril 1932.

Art_17a.jpg
Le N12222/CH-167, sorti des ateliers en 1978.

-10 août 1978 : entrée au musée suisse des Transports de Lucerne.

Le N12222 restauré ressemble beaucoup au vrai "CH-167", à deux exceptions près. Il a conservé son carénage de bas de dérive et la prise d'air du carburateur au sommet du capot moteur que l'Orion 9B original n'avait pas.

Art_18.jpg
Les petites différences (encadrées) entre le vrai "CH-167" (ci-dessus) et le "CH-167 / N12222" plus haut © Lockheed

Par contre, les pipes d'échappement du moteur ont été changées et sont tout à fait conformes à l'original. Sur l'avion exposé dans le musée, on remarque que la prise d'air du carburateur a été enlevée, pour que l'avion ressemble plus à son modèle.

Swissair_3.jpg
L'Orion en 2006, au musée des Transport de Lucerne.

Le "CH-167" était équipé, comme l'avion restauré, d'un moteur Wright Cyclone, mais d'un modèle différent; le "CH-167" avait un Wright Cyclone R-1820-E (c/n 17794) de 575 ch et l'avion restauré, un Wright Cyclone SR-1820-F2 (c/n 21122) de 710 ch.

-o0o-

 

En quatre ans, avec le Shellightning, James H. Doolittle effectua plus de 800 heures de vol aux commandes de l'Orion, notamment pour battre des records de vitesse sur de longues distances ou entre des villes. L'avion subit cinq accidents, plus ou moins graves, et changea six fois de moteurs, avec une montée en puissance de 450 à 815 chevaux. Il restera immatriculé dans les catégories "Restricted" ou "Experimental" entre 1932 et 1939. Il fut poussé dans ses limites. Mantz le restaura et le conserva cinq ans, pour participer au Trophée Bendix, mais aussi comme avion caméra, transport de passagers et pour figurer dans quelques films. Il ne l'utilisa cependant que 400 heures environ, beaucoup moins que Shell. L'avion nécessitait de fréquentes réparations. Quand Mantz le racheta, dix ans après l'avoir vendu, l'avion était en fin de carrière et n'avait pas changé de moteur depuis dix huit ans. Après vingt quatre ans de service intensif, c'est Mantz qui le mit à la retraite, et l'avion ne revola plus. Ce Lockheed 9-C Special Orion américain est le seul des trente cinq Lockheed 9 Orion construits à avoir survécu, en Suisse...



 

Filmographie :

-Pirates of the skies (1939)
-The thief of Bagdad / Le voleur de Bagdad (1940) avion-caméra
-I wanted wings / L'escadrille des jeunes (1940) avion-caméra
-The bride came C.O.D  / Une fiancée contre remboursement (1941)
-Sky raiders (1941) série, maquette
-Danger in the Pacific (1942)
-Air Force (1943) avion-caméra
-Immortal sergeant / Aventure en Libye (1943)
-Adventures of the flying cadets / Les aventures de quatre élèves pilotes (1943), extraits de film précédent.

--oo0oo---

Sources :

-BENICHOU Michel (1979) : L'"Orion" et la Swissair. Le fanatique de l'Aviation, n° 116, 30-35 pp.
-DWIGGINS Don (1967) - Hollywood pilot. The biography of Paul Mantz. Doubleday & Company, Garden City (NY), 249 p.
-FRANCILLON René J. (1987) : Lockheed Aircraft since 1913. Naval Institute Press, Annapolis (MD), 566 p.
-MILLOT Bernard (1989) : Les avions Lockheed (1913-1988).  Collect. Docavia vol.29, ed Larivière, 445 p.
-SANDERS ALLEN Richard (1988) : Revolution in the Sky. The Lockheed Aviation Golden Age. Orion Books, New-York, 253 p.

 

-FAA, N12222 records 12/02/2020
-www.cloverfield.org
-http://ba.e-pics.ethz.ch


Creation date : 2020.03.14 : 09:08
Category : - Aircrafts
Page read 774 times

Reactions to this article


Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!