By continuing your navigation on this site, you accept the use of cookies to offer you contents and adapted services. Legal Notice.

Search

Search

Movies files

Movies articles

Webmaster - Infos

Preferences


Connect again :
Your user name :
Your password
<O>


  Count of members 31 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2021

Storm

rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 

CYCLONE
Vo. Storm

 


Année : 1999
Pays : Etats-Unis
Genre : catastrophe
Durée : 1 h 44 min.
Couleur

Réalisateur : Harris DONE
Scénario : Phillip J. ROTH, Patrick PHILLIPS

Acteurs principaux :
Luke PERRY (Dr. Ron Young), Martin SHEEN (General James Roberts), Robert KNOTT (Tom Holt),  David MOSES (Dr. Daniel Platt), Alexandra POWERS (Major Tanya Goodman), Marc McCLURE (Dr. Brian Newmeyer).

Musique : Nathan WANG     
Photographie : Ben KUFRIN     
Producteurs : Jeffery BEACH, Christian McINTIRE, Ken OLANDT
Compagnie productrice : Unified Film Organization (UFO)

Avions:
-Cessna 180J, N46686 c/n 18052434
-Fairchild C-123K, N546S, c/n 20064

Notre avis :

Ce téléfilm a pour titre "Storm" et "Storm tracker" dans son édition DVD. Il développe un thème souvent traité dans les films américains, une entreprise d'état, dépendant ici de l'USAF, menant un projet ultra secret, dirigé par une poignée d'hommes, visant des objectifs personnels totalement ignorés par le gouvernement et qui n'ont rien à voir avec leurs objectifs apparents...

Le film commence le 23 août 1992 avec une expérience météorologique secrète, conduite par un général de l'USAF, James Roberts, au large des côtes de la Floride. Son équipe utilise un avion cargo pour lancer un générateur d'ondes spécial dans une tempête en cours de développement, pour augmenter sa puissance. Mais l'avion est détruit par la foudre, le contrôle de l'expérience est perdu, et quelques heures plus tard, la tempête devient l'ouragan Andrew qui dévaste la Floride... Puis, on revient en 1998, à Miami, quand le Dr Ron Young et son assistant, le Dr Brian Newmayer, conduisent une expérience visant à diriger une tempête avec un générateur d'ondes remorqué par un petit avion. Alors que les résultats ont été bons, Ron se voit annuler sa licence de vol après avoir manqué d'entrer en collision avec un avion de ligne. Lui et son assistant sont en outre licenciés par leur employeur, lassé de leurs expériences risquées. Peu après, Ron est approché par un inconnu, Tom Holt, qui semble connaître les détails de ses recherches. Il lui offre un nouveau travail chez Zephyr Weather Dynamics, basé à Los Angeles. Ron accepte, mais Newmayer refuse de quitter la Floride. Ron est présenté au général Roberts, qui poursuit son projet secret de pouvoir développer et diriger des tempêtes et des ouragans qui pourraient être utilisés comme des armes de destruction massive. Ron rencontre aussi le Dr Platt, un météorologue inconnu, le créateur du générateur, et le Major Tanya Goodman, une femme qui pilote l'avion chargé de lancer le générateur. Ron trouve cette activité suspicieuse et demande à Brian de s'informer. Il trouve rapidement que Zephyr Weather Dynamics ne fait que poursuivre le projet avorté de Roberts pour le contrôle climatique. Ron aide à l'amélioration de la sonde à générateur ionique. Quand elle est prête, Roberts ordonne son lancement au large de la côte ouest des Etats-Unis, pour générer un ouragan et le diriger vers Mexico. L'ouragan est bien créé, mais le contrôle du générateur est perdu. Le Dr Platt est envoyé dans un avion pour essayer de le reprendre, ce qu'il réussit, mais il refuse de diriger l'ouragan sur Mexico. Roberts ordonne alors son exécution immédiate ! Mais le contrôle du générateur est de nouveau perdu et l'ouragan se dirige maintenant vers le nord, vers Los Angeles ! Après que Ron ait découvert les plans du général Roberts, il communique ces informations secrètes à Andréa McIntyre, une journaliste météorologiste travaillant à Los Angeles, une ancienne copine. C'est alors qu'il est arrêté pour avoir provoqué un accident de voiture mortel et s'être enfui. Il s'agit en fait d'une vengeance du général. Bien qu'il ait réussi à prendre le large, il est intercepté par Holt, qui est un agent de la CIA, et ramené chez Roberts. Ce dernier annonce à Ron la destruction prochaine de Los Angeles et lui demande de l'aider à retrouver et réparer le sonde. Ron accepte et décolle dans l'avion piloté par le major Goodman. Après une opération risquée, Ron peut récupérer le générateur et l'éteindre manuellement, avant qu'il ne lui échappe de nouveau et reparte dans les airs. Roberts lui ordonne alors de le réactiver et de le diriger vers Mexico. Refusant de le faire, Ron est agressé par Holt dont il parvient à se débarrasser, et plus tard, par le major Goodman. Alors qu'elle le met en joue avec son pistolet, l'avion heurte la sonde, ce qui détruit l'avion et le générateur. Ron, qui est équipé d'un parachute, peut s'en sortir. Il va retrouver Andrea qui est en train de faire un reportage sur la ville de Los Angeles, en partie détruite.

Vu ce que Ron découvre sur l'ordinateur du Dr Platt, il semblerait que le projet de Roberts dépende du 28th Weather Squadron, dont l'emblème, apparaissant sur l'écran, ne correspond pas à celui de la véritable unité qui fut désactivée le 30 septembre 1991 et remise en fonction, le 5 février 1999, après la sortie du film.

Ce téléfilm est plein d'invraisemblances. Comment la sonde de Roberts, suspendue dans les airs, au bout d'un ballonnet, peut-elle diriger une tempête, alors que la sonde de Ron et Brian était remorquée par un avion et non livrée à elle-même, au gré des vents ?

La dernière scène du film où l'avion récupère la sonde avec son aile droite, est totalement irréaliste et n'est que du pur spectacle. Il y avait peu de chance pour que la sonde soit récupérée au niveau de la soute. Plus irréaliste encore, c'est quand Ron, dont la corde qui le retient à l'avion a été sectionnée, se raccroche à la sonde et la tient à bras le corps (elle semble alors avoir diminué de taille) ! Elle était en plein fonctionnement et le générateur d'ions devait émettre des radiations mortelles et une très forte chaleur...On pourrait multiplier les exemples.

L'action se passe en grande partie dans les airs, ce sont des avions qui lancent la sonde et permettent de contrôler le générateur avec leurs ordinateurs embarqués.

Bien que Roberts perde trois Fairchild C-123 lors de ses expériences, la production n'en utilisa qu'un seul apparaissant au sol, sur l'aéroport de Camarillo (CA), en plus d'un petit avion de tourisme, celui de Ron.


Les avions du film :

Le premier avion du film est un Cessna 180J, "N46686" (c/n 18052434) piloté par Ron. Il est filmé au sol et en vol, à partir d'un hélicoptère piloté par Alan Purwin, cité dans le générique, et qui a piloté dans 174 films entre 1984 et 2017. Cet avion construit en 1974, est toujours en état de vol. Son premier propriétaire fut la compagnie Frontier Flying Service Inc. de Fairbanks (AK). En mars 1989, il appartenait à Stephen M Joynt de Palmer (AL). En décembre 1998, il fut inscrit au nom de Steven J. Byers de San Diego (CA), mais le tournage eut lieu avant, en juillet et août 1998 et nous n'avons pas d'informations pour cette période. En 2012, il appartenait à Brandon M Jewett de Brighton (CO) et en 2020, à Ronald Skites de Salome  (AZ).

L'avion de ligne avec lequel, Ron a failli entrer en collision, ressemble, vu de l'arrière, à un Boeing 707.

L'avion de l'USAF avec lequel Ron fait son dernier vol est le Fairchild C-123K Provider, "N546S" (c/n c/n 20064) apparaissant sur l'aéroport de Camarillo (CA) garé devant le hangar de Camarillo Aircraft Service. Il est filmé au sol, mais en vol, il est le plus souvent représenté par une maquette, des effets spéciaux ou des images.

Construit en 1954, à Haggertown (MD), cet avion appartenait à James R. Blumenthal, de Kingman (AZ), qui le pilota dans le film. Il apparut dans plusieurs films, comme "Terminal Velocity" (1994), "Storm" (1999). Pris en charge par l'USAF avec le serial "54-615", il fut réformé en 1980 et stocké au MASDC (Military Aircraft Storage and Disposal Center) de Davis-Montahn (AZ). Le 28 janvier 1986, il fut vendu à Sherman Aircraft Sales de West Palm Beach (FL) et immatriculé "N546S". Il aurait alors participé à une opération clandestine en Afrique du sud, à partir de l'aéroport de Lanseria, sous couvert de la compagnie de transport de fret locale, Chieftain Air... En juillet 1988, il fut racheté par Deutsche Aviation Inc, de Tulsa (OK), et cinq mois plus tard, par Fowler Aeronautical Service, de Van Nuys (CA). C'est le 6 février 1991, que James R. Blumenthal, de Kingman (AZ) l'acquit. Il le fit participer à trois autres tournages : "Terminal velocity" en 1994, "xXx" en 2002 et un "Un homme à part" en 2003.

L'intérieur de la soute a été visiblement reconstitué en studio, car ne correspondant pas par ses dimensions ou sa forme (hauteur insuffisante, couples du fuselage pas assez arrondis…) à la vraie.

La sonde est lancée à partir d'un missile de croisière Boeing AGM-86 ALCM représenté sous la forme d'une maquette dans la soute, et d'images, une fois en l'air. Notons qu'il s'agit d'un missile de croisière nucléaire autonome et qu'il n'est pas fait pour se briser afin de libérer la sonde.


Christian Santoir

*Film disponible sur amazon.fr

STORM.jpg
Associated keywords

Creation date : 2021.03.26 : 09:25
Category : - TVFilms
Page read 114 times

Reactions to this article


Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!