Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 144 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
GUNBUS



 

Année : 1986
Pays : Grande Bretagne
Genre : aventures
Durée : 1h 45 min.
Couleur

Réalisateur : Zoran PERISIC
Scénario : Thom KEYES

Acteurs principaux :
Scott McGINNIS (Barney), Jeff OSTERHAGE, (Luke,) Ronald LACEY, (Fritz), Miles ANDERSON (Bannock), Valérie STEFFEN (Yvette), Ingrid HELD, (Mitsou), Nicholas LYNDHURST (Chalky), Keith BUCKLEY, (Von Schlussci), Nicholas FRANKAUF (Folkes).

Photographie : David WATKIN
Musique : Alfi KABILJO
Produced Richard HERLAND
Compagnie productrice : J&M Entertainment, London Front

Avions :
-De Havilland DH.2  s/n WA4, G-BFVH (réplique)
-RAF SE.5 (dont le "C1857") (réplique)
-Salmson 2A2 (réplique)


Notre avis :

Sorti en Angleterre sous le nom de "Gunbus", le célèbre chasseur anglais de Vickers au début de la guerre de 14-18, ce film fut distribué à l'étranger sous le nom de "Sky bandits". "Gunbus" mélange les genres; commençant et finissant comme un western, il se déroule en grande partie pendant le premier conflit mondial. Ça commence comme Butch Cassidy et le Kid, et ça continue avec Biggles. La réalisation est tout aussi baroque, avec une débauche d'effets spéciaux montrant des aéronefs étranges : voiture genre Ford T munies d'ailes, engin à ailes dépliantes, dirigeable en métal ressemblant à un sous-marin des airs, bombardier hexamoteurs…. Du vrai délire ! Le film est dirigé par Zoran Perisic, un maître des effets spéciaux, qui avait développé le procédé Zoptics, utilisé lors des séquences aériennes des "Superman" successifs (1978, 1980, 1983)…L'équipe de tournage comptait jusqu'à un demi millier de personnes !

Le film commence aux Etats-Unis, en 1917, où deux cowboys, Barney et Luke, ont abandonné le gardiennage des vaches pour le braquage des banques, une activité plus lucrative. Ils sont arrêtés et on leur propose le choix entre la prison ou l'enrôlement dans les troupes américaines en Europe. Une fois arrivés au front, ils sont déterminés à déserter. Dans un bar pour officiers, ils se font passer pour deux aviateurs dont ils ont dérobé les uniformes. Un vrai pilote ayant deviné qu'ils ne sont pas ce qu'ils prétendent être, leur présente son avion en leur proposant de l'essayer. Mais les deux ne se dégonflent pas et décollent ! Après un vol agité, ils se crashent sur une base de la RAF. Leur atterrissage catastrophique, passe presque inaperçu, les autres pilotes ayant reçu une formation hâtive…. Manquant d'hommes, le commandant les engagent sur le champ ! Ils reçoivent pour mission d'aller bombarder le hangar d'un dirigeable allemand qui sème la terreur dans la région. Luke est descendu pendant le raid, et fait prisonnier. A son retour, Barney trouve la base entièrement dévasté par ce même dirigeable. Bradley retourne chercher Luke. S'étant posé à proximité de la base allemande, il réussit à y pénétrer nuitamment en semant la désordre à coup de cartouches de dynamite. Il délivre Luke, mais leur travail n'est pas terminé. Ils veulent détruire le dirigeable. Quand il décolle, le lendemain, Luke reste accroché à un guiderope, et se retrouve de nouveau prisonnier à l'intérieur. Barney décolle et part à l'attaque de l'immense dirigeable. Une véritable armada aérienne, constituée d'avions bricolés par le mécanicien de l'escadrille, vient l'appuyer. Barney se pose sur le dirigeable et pénètre à l'intérieur. Il dynamite l'aéronef allemand. Puis, on se retrouve, sans transition, aux Etats-Unis, où les deux comparses viennent de piller une banque et s'enfuient en avion, au grand étonnement du sheriff qui les poursuivait en voiture.

On ne nous dit pas comment les héros se sortent du Zeppelin qui explose…Ce film loufoque comporte plusieurs scènes extravagantes. Le PC de la base de la RAF est situé dans un ancien cirque, où les pilotes font bombance avec les artistes. Le combat entre les chasseurs et le zeppelin, avec des avions dignes de "Ces merveilleux fous volants avec leurs drôles de machines", est du vrai dessin animé. Finalement, les seules scènes un peu crédibles sont celles qui se passent au Far West.

 

Les avions du film :

L'avion du film est naturellement le Vickers FB5 "Gunbus". En recoupant l'information glanée ici et là, on en conclut qu'il y eut deux répliques utilisées. Mais ces répliques ressemblent plus à un De Havilland DH.2 ! Si, le nez, les deux places en tandem et le train d'atterrissage avec patins, sont ceux d'un Gunbus, les mats de cabane (le mat arrière incliné), la dérive (qui a été agrandie), le stabilo, sont ceux d'un DH.2.

Le "Gunbus" que l'on voit en vol, surtout à la fin du film, était en réalité une réplique de DH.2 construite par Leisure Sport (immatriculée G-BFVH, en 1978 ) et  équipée d'un moteur Pobjoy, qui fut remplacé pour le tournage, par un Kinner, plus fiable. Le film terminé, cet avion, appartenant à la collection Russavia de Duxford, fut retransformé en DH.2 monoplace...En 1989, il était exposé au musée de Duxford, portant encore le serial qu'il avait dans le film (GBH-7). En 2006, il était basé à l'aérodrome d'Haverfordwest, avec le serial 5964. Cet avion est une des rares répliques volantes de DH.2.

Pour les vues au sol, ou tournées en studios, on utilisa une deuxième réplique, non volante, mais motorisée, de Vickers FB.5 "Gunbus", copiée sur le DH.2 de Russavia. Cette réplique a été acquise en 2006 par le musée de Sywell. Elle y est exposée avec le serial A1452, et le nom de "Bombay 3" écrit sur le fuselage.

Sur l'aérodrome de la RAF on compte plusieurs avions, sous forme de maquettes statiques grandeur réelle. On aperçoit des monoplans parasols façon Morane, deux répliques de RAF SE.5 (dont le C1857), plusieurs répliques de biplans Salmson 2A2, dont deux peuvent voler (dont le F4012). Ces deux Salmson semblent avoir été construits à partir de cellules de Caudon Luciole avec lequel elles partagent plusieurs point communs (ailes parallèles à bouts carré, quatre haubans droits, mats de cabane, train d'atterrissage). Ce sont des avions construits par Jean Salis de la Ferté Alais, en 1978 pour le téléfilm "L'équipage". Ces avions, ont participé en 1979 au tournage d'une série télé, intitulée «La conquête du ciel».

Les autres avions, ou plus exactement, les machines volantes, sont sorties tout droit de l'imagination débridée du chef décorateur, Tony Woolard. A part un bombardier appelé "Gotha" qui ressemble plutôt à un Staaken R.6 ou un Sikorsky "Ilya Murometz", mais avec six moteurs, les autres sont encore plus invraisemblables et conçus à partir de châssis d'automobiles ! Le Zeppelin ressemble plus à un navire de guerre avec une immense passerelle, des canons en barbette, et un périscope pour regarder sous les nuages…


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr


 

GUNBUS.jpg











 
SKYBANDITS.jpg

Associated keywords

Creation date : 09/07/2009 : 08:12
Last update : 21/10/2010 : 12:30
Category : - Films
Page read 5431 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!