Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

STEELYARD BLUES


Année : 1973
Pays : États-Unis
Genre : comédie
Durée : 1h 33 min.
Couleur

Réalisateur : Alan Myerson
Scénario : David S. Ward

Acteurs principaux :
Donald Sutherland (Jesse Veldini), Jane Fonda (Iris Caine), Howard Hesseman (Frank Veldini), Morgan Upton (Bill, le policier), Peter Boyle (Eagle Thornberry), Jessica Myerson (Savage Rose), Dan Barrows (Rocky), John Savage (Kid). Musique : Paul Butterfield, Nick Gravenites, David Shireb

 

Photographie : László Kovács, Stevan Larner
Producteurs : Tony Bill, Julia Phillips, Michael Phillips
Compagnies productrices : Steelyard Blues Productions, Warner Bros. Pictures

Avions :
-Consolidated PBY-6A Catalina (au sol)
-Grumman F7F Tigercat BuNo. 80410, N7627C (en arrière plan)
-Douglas A-26 Invader c/n 2848, N500M (idem)
-Cessna 337 NC2138X

 

Notre avis :

Ce film fait partie des œuvres contestataires sorties après le festival de Woodstock, comme "Easy Rider" (1969), "Point limite zéro" (1971), pour n'en nommer que quelques uns. Il est centré sur le couple Fonda-Sutherland qui avait fait le succès de "Klute"(1971), où Jane Fonda jouait déjà une prostituée… Elle était plus ou moins boycottée par Hollywood après ses déclarations contre la guerre du Vietnam et surtout, après son voyage très controversé au Nord-Vietnam, où elle avait fait le jeu de la propagande communiste avec une grande complaisance. Le scénario nous montre une bande de copains marginaux qui ont décidé de fuir la société américaine pour aller vivre ailleurs, en toute liberté, selon leurs propres lois (sans doute pas au Nord Vietnam !)...

Jesse Veldini est un spécialiste des courses de stock-cars et se vante d'avoir détruit toutes sortes d'automobiles, fabriquées entre 1940 et 1970. Mais son comportement imprévisible et peu respectueux des lois lui vaut d'aller en prison. Son, frère, Frank, un éminent juriste qui brigue le poste d'attorney général, voudrait bien qu'il se calme et en a assez de devoir le sortir de prison, à chaque fois. Il lui trouve du travail dans un zoo, mais il finit par se faire mettre à la porte. Jesse fréquente une prostituée, Iris, qui supporte de plus en plus mal d'être constamment humiliée par ses clients d'un soir. Avec elle et son autre frère, Kid, un jeune plus passionné par la guitare que par l'université, Jesse décide de prendre le large en rejoignant deux amis qui vivent dans un parc à ferraille; l'un est un ancien artiste de cirque, l'autre un habile pickpocket. Leur plan est des restaurer un vieil hydravion afin d'aller dans une endroit où il pourront vivre à leur guise. Iris se charge de trouver un pilote. Mais l'avion doit d'abord être restauré et il leur faut de l'argent. Ils en trouvent dans la poche des gens dont ils subtilisent les valeurs et les bijoux. …Ils prennent les instruments et le matériel électrique nécessaire, dans une base de la Marine qui utilise le même type d'hydravion. Le temps presse, car dans dix jours, l'avion sera envoyé à la ferraille. Mais Frank fait surveiller la bande par Bill, le capitaine de la police locale, prêt à les arrêter à la moindre incartade. Les travaux sur l'avion s'achèvent et on procède aux essais moteurs. C'est alors que Bill et tout une armada de policiers débarquent sur le terrain pour les empêcher de prendre le large. Après avoir fait exploser l'avion, ils s'échappent à cheval….

Cette petite comédie "gauchiste" (selon les critères américains) tire plus son intérêt du jeu des principaux acteurs, Fonda et Sutherland, que de son contenu, particulièrement faible. Il faudrait y ajouter la musique que les amateurs de country apprécieront. Ce film fut sans doute pour Jane Fonda, une prestation "alimentaire"….

Les avions du films :

Jesse et ses copains essaient de restaurer un Consolidated PBY-6A Catalina en piteux état. Le tournage eut lieu en partie sur le Santa Rosa Air Center, un terrain fermé en 1992. La société "Sis-Q Flying Service" qui y était basée, utilisait plusieurs PBY comme avions citernes pour lutter contre les incendies de forêt. On voit deux de ses avions dans un hangar, revêtus de marques de l'US Navy. Mais la Marine américaine n'utilisait plus de PBY depuis la fin des années cinquante. Ces appareils sont censés appartenir au "101st Naval Utility Squadron", une unité fictive, chargée de l'entraînement des pompiers de l'air.

Dans le même hangar, on aperçoit un Grumman F7F Tigercat, couleur métal, sous livrée de l'US Navy, avec un faux BuNo. (145627) et un faux tail code (BC). Cet avion est équipé d'une citerne à eau ventrale. Ce genre d'appareil faisait aussi partie de la flotte de "Sis-Q Flying Service". Un autre F7F-3N Tigercat apparaît à l'extérieur, à l'état d'épave. Cet avion (BuNo. 80410, N7627C) appartenant également à "Sis-Q Flying Service", avait été acquis en 1962 par la société californienne Cal-Nat Airways de lutte contre les incendies de forêts. Accidenté en août 1962, son épave fut rachetée par Sis-Q Flying Service en 1969. Elle fut ensuite vendue au Weeks Air Museum de Tamiami, (FL), en 1988, mais resta stocké à Borrengo Springs (CA). Il fut récupéré en 1990, par le musée de la base des Marines de Quantico (Virginie) et restauré pour y être exposé, au sol. Il est actuellement prêté au Pima Air Museum de Tucson (AZ).

Dans le parc à ferraille, on voit d'autres épaves plus ou moins identifiables, dont un Douglas A-26 et un fuselage de Piper PA-22 (N4996Z) accidenté en 1967, à l'atterrissage. Par contre, le Cessna 337 (NC2138X) aperçu près du Catalina en restauration, vole toujours en Californie.

Le plus intéressant est le Douglas A-26 Invader (N500M, c/n 2848) qui semble abandonné. Cet A-26B de l'USAF (s/n 44-34769) fut acheté en 1950 par Superior Oil Co Inc, de Lafayette ( LA) et transformé en avion d'affaires par On Mark Engineering (N67162). Puis, il connut plusieurs propriétaires : Fletcher Oil & Gas (N500M) en 1954, H. B. Zachary Co, en 1964, George J. Rivera en 1969, Priority Air Transport System en 1970. En 1971, il fut acheté par le pilote de course Lloyd A. Hamilton, de Santa Rosa (CA) qui le fit courir à Reno sous le numéro "16". Il s'en sépara en 1972; l'avion vu dans le film devait être en vente. En 1977, il trouvera preneur et fut immatriculé N29711. George Rivera qui était pilote de ligne, le récupéra et le restaura avec un nouveau matricule, en 1982 (N500MR). Il le vendit en 1992, à Bill Farrel de Cincinnati (OH), qui le fera voler sous une livrée militaire, avec le nom de "Gator Invader". En 1995, il sera acquis par la compagnie Sea Link Aviation Inc, de Wilmington (DE). En septembre 1995, il sera acheminé en vol vers la Grèce, via Reykjavik. L'avion faisant partie de la collection d'un riche armateur grec, PDG de Sea Link, il fut basé sur la base militaire de Tanagra. Il serait actuellement stocké au musée de l'armée de l'air hellénique.

Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr


STEELYARDBLUES.jpg



 

Associated keywords

Creation date : 20/11/2009 : 10:34
Last update : 27/01/2010 : 17:54
Category : - Films
Page read 3145 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!