Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 147 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

UNE FILLE APPELEE FATHOM
Vo. Fathom
 

Année : 1967
Pays : Grande-Bretagne
Durée : 1h 33 min.
Genre : espionnage
Couleur

Réalisateur : Leslie H. MARTINSON
 Scénario : Larry FORRESTEr, Lorenzo SEMPLE Jr.

Acteurs principaux :
Anthony FRANCIOSA (Peter Merriwether), Raquel WELCH (Fathom Harvill), Ronald FRASER (Colonel Douglas Campbell), Richard BRIERS (Lieutenant Timothy Webb), Greta CHI (Major Jo-May Soon), Tom ADAMS (Mike), Elizabeth ERCY (Ulla), Ann LANCASTER (Mme. Trivers).

Musique : John DANKWORTH
Photographie Douglas SLOCOMBE
Producteur : John KOHN
Compagnie productrice : 20th Century Fox

Avions :
-BAC 111-201AC c/n 005, G-ASJA
-De Havilland  DH.89A Dominie II  c/n 6930 G-ALAX
-Reims/Cessna F.172G Rocket c/n F.0260, G-ATSL
-Piper PA-28-180 Cherokee c/n 28-1350, G-ASIL
-Hughes 269B


Notre avis :

La grande fille toute simple nommée Fathom (!) n'est rien moins que Raquel Welch dans ses vingt sept ans. Dire qu'elle marque le film serait mentir, elle l'écrase, et ce, dès le générique, où on a le loisir d'admirer ses courbes parfaites. Plus tard, on découvre d'autres aspects de son anatomie, dans divers déshabillés et dans différentes situations…. Peu importe que le scénario soit plutôt tarabiscoté et incompréhensible, le spectateur mâle n'en a cure, il reste pendant tout le film les yeux rivés sur ses somptueux appâts ! Les titres français alternatifs, plus que le titre anglais laconique, salue, en quelque sorte, la qualité exceptionnelle du personnage principal : "Une nana nommée Fathom", "Une super-girl nommée Fathom", on aurait pu ajouter "Une bombe nommée Fathom" ! Décidément, Raquel Welch aurait mérité d'être l'héroïne d'un James Bond dont la série avait commencé en 1962. Le tournage eut lieu en Espagne sur la Costa del Sol, à Malaga et Torremolinas, ce qui fait que Mlle. Welch est le plus souvent en bikini….


Après avoir gagné un championnat de parachutisme en Espagne, la dentiste américaine Fathom Harvill, est emmenée par un certain Timothy voir le colonel Douglas Campbell qui prétend travailler pour un service secret dépendant de l'OTAN. Faisant appel à son patriotisme, il l'engage pour récupérer un système ultra secret perdu lors de la chute d'un bombardier nucléaire en Méditerranée. Ce système est aussi recherché par divers personnages douteux. Il y a Serapkine, un trafiquant international, et Peter Merriwether accompagné de son amie Jo-Mays Soon qui n'est autre qu'un major de l'Armée chinoise. Merriwether, qui a tout de suite compris qu'elle travaillait pour Campbell lui apprend que le colonel Campbell n'est rien moins qu'un déserteur de l'armée britannique pendant la guerre de Corée. Il aurait dérobé à Pékin; où il était réfugié, un objet d'art d'une très grande valeur "le Dragon de feu"; c'est lui qu'il veut récupérer et non un système militaire secret ! Merriwether est un détective privé chargé de rendre l'objet à ses légitimes propriétaires chinois. Fathom ne sait plus qui croire quand Campbell lui affirme que c'est Merriwether le déserteur..Quant à Serapkine, il croit qu'elle détient le fameux objet. Finalement, c'est le propriétaire de l'hôtel où elle descendue, Mike, qui lui montre l'objet caché en mer dans un casier à homards; son ami qui a été tué, l'avait retrouvé par hasard. Mais Mike est tué à son tour et l'objet disparaît. Fathom le retrouve caché au fond de son vanity-case ! Ayant conclu que Campbell est le vrai détective, elle part en avion avec lui et Timothy, mais en l'air, les deux hommes s'emparent de l'objet d'art et veulent la jeter dans le vide. Heureusement, Merriwether arrive dans un autre avion et tire sur Campbell qu'il tue. En se bagarrant avec Fathom, Timothy tombe par la porte de l'avion. Resté seul à bord, Fathom, qui sait piloter, reprend l'avion en main au grand étonnement de Merriwether. Celui ci est encore plus étonné quand elle passe au-dessus de la villa où se trouve Jo May Soon, et lui lance le "Dragon de feu" !


Le scénario se sert d'un événement réel, la chute d'un B-52 du SAC après avoir heurté un avion ravitailleur au large des côtes espagnoles, en janvier 1966. Sur les quatre bombes atomiques qu'il transportait, une tomba en mer et ne fut retrouvée que deux mois plus tard, près du village de Palomares, à 880 m de profondeur.

Pour un film qui s'inspire des OSS 117 et des James Bond, alors très à la mode, ce film est curieusement "correct", les morts y étant très discrets et Fathom réussissant à échapper à tous les hommes munis d'intentions aussi mauvaises que lubriques…Pas de gadgets non plus, fourni par un Mr. "Q" quelconque, à part des boucles d'oreille explosives. Des gadgets pour quoi faire, d'ailleurs ? Raquel Welch avait assez de "plastique" pour faire des malheurs chez ses adversaires….

Comme dans tous les films d'espionnage des années soixante, on trouve ici pas mal de voitures, de bateaux et d'avions. Ce film nous fournit un lot honnête d'aéroplanes.


Les avions du film :

Au début du film Timothy descend d'un BAC 111-201AC (c/n 005, G-ASJA), un des tout premiers BAC One Eleven serie 200. Après avoir participé aux essais du type, cet appareil fut vendu à "British United Airways". En avril 1970, il fut revendu aux Etats-Unis à Barwick Industries (N734EB), puis il partit au Mexique où il appartint au gouvernement mexicain (XB-MUO, TP-0201, XB-MUO) entre 1976 et 1978. Après un passage aux îles Caïman (VR-CAQ ), il revint aux USA où il fut exploité par plusieurs compagnies privées (N3756F, N97KR, N88NB). Il fut envoyé à la casse en juillet 1989, après plus de 15.000 heures de vol.

Fathom saute d'un De Havilland  DH.89A Dominie II (c/n 6930 G-ALAX), un ancien avion de la RAF (RL948) vendu à un particulier en 1948. Démantelé à Luton (Londres), en mars 1967, il fut récupéré par la Durney Collection, à Andover, où il est stocké depuis, en piteux état. Il a été rayé des registres en décembre 1967.

La principale séquence aérienne met en scène à la fin du film, un Reims/Cessna F.172G Rocket (c/n F.0260, G-ATSL) dans lequel Timothy et Campbell emmènent Fathom. Vendu à un particulier en avril 1966, cet appareil vole toujours en Irlande du nord, repeint en rouge et noir comme dans le film.

Merriwether le prend en chasse dans un Piper PA-28-180 Cherokee (c/n 28-1350, G-ASIL). Acquis en août 1963, cet avion vole toujours au sein de l'aéroclub de Leicester.

Enfin, Merriwether suit le hors-bord de Serapkine et de Fathom avec un hélicoptère Hughes 269B, sans immatriculation apparente.


Christian Santoir

*film en vente sur amazon.fr


FILLE_APPELEE_FATHOM.jpg












FATHOM.jpg

Associated keywords

Creation date : 05/08/2011 : 19:30
Last update : 06/08/2011 : 09:31
Category : - Films
Page read 3015 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!