Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 142 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
THE BIG BLOCKADE


Année : 1942
Pays : Grande Bretagne
Durée : 1 h 16 min.
Genre : guerre
Noir et blanc


Réalisateur : Charles FREND
Scénario : Charles FREND , Angus MacPHAIL

Acteurs principaux :
Leslie BANKS (Taylor), Michael REDGRAVE (le Russe), Will HAY (le pilote),John MILLS (Tom), Frank CELLIER (Schneider), Robert MORLEY (Von Geiselbrecht), Alfred DRAYTON (le directeur), Bernard MILES (Mate).

Musique : Richard ADDINSELL
Photographie : Wilkie COOPER, Douglas SLOCOMBE
Producteur : Michael BALCON
Compagnie productrice : Ealing Studios
 
Avions:
-Handley Page HP.52 Hampden Mk.I (dont le XG-A)
-Supermarine Spitfire Mk. i / IIa (images d'archives)
-Heinkel He.111 (idem)
-Junkers Ju.87 Stuka (idem).


Notre avis :

A la fin de 1940, les studios d'Ealing envisagèrent de réaliser un film sur le blocus économique de l'Allemagne. Frustré des lenteurs des divers services concernés à répondre à leurs demandes de coopération, Michael Balcon, le producteur, s'adressa au Ministry of Economic Warfare (MEW). Il s'agissait au départ de faire un documentaire sur le travail du MEW chargé d'organiser un blocus efficace de l'Allemagne. Cela impliquait, entre autres, de montrer le rôle de la RAF dans la destruction de l'infrastructure économique du Troisième Reich. Une fois le financement trouvé et les problèmes administratifs réglés, le Ministère fut très heureux de coopérer... Au printemps de 1941, les extérieurs furent tournés à la base de Skellingthorpe (Lincolnshire) avec le Squadron 50, la première unité de bombardement à s'installer sur cette toute nouvelle base. Pendant l'été, une cellule de bombardier usagée fut prêtée à la production pour les  prises de vues en studio, à Ealing.

De nouveaux retards survinrent, dus notamment à l'évolution rapide de la situation sur le front. Les séquences impliquant un commissaire soviétique qui voyage en Allemagne tout en émettant des doutes sur les directives d'Hitler, furent ajoutées après l'invasion de l'URSS, le 22 juin 1941. En février 1942, le film était terminé; anciennement appelé "Siège", il s'intitulait désormais "The big blockade". Le Bomber Command pouvait être satisfait. Bien qu'il traita des nombreux aspects de la guerre économique notamment sur mer, le début du film et son dénouement, étaient consacrés à une mission de la RAF sur des sites industriels de Hanovre. Trente minutes, sur soixante seize en tout, étaient directement ou indirectement consacrées au Bomber Command.

Le bombardier "T pour Tommy" et son équipage, George le pilote, Tom le navigateur, Percy le mitrailleur et David le radio, décollent avec d'autres pour aller attaquer Hanovre. Les objectifs sont très précis : une raffinerie de pétrole, une fabrique de caoutchouc synthétique, un noeud ferroviaire, une aciérie, et une centrale électrique. Dans une séquence de onze minutes, mélangeant des vues de l'équipage, des maquettes et des extraits de documentaires allemands, "T pour Tommy", après avoir repoussé l'assaut d'un chasseur de nuit, fait trois passages sur son objectif. Alors que les premières bombes sont tombées à coté et que la DCA a provoqué un début d'incendie à bord, le bombardier revient sur sa cible pour faire deux autres passages avec succès. La centrale électrique visée est entièrement détruite. Le radio est blessé, mais "T pour Tommy" revient à sa base. Le message était clair, le Bomber Command augmentait en puissance….


Au début du film, le narrateur parle des "scores" des escadrilles attaquant l'industrie allemande, jour après jour. De grandes flottes d'avions s'envolent vers l'Allemagne. "Les bombardiers britanniques frappent le coeur de l'industrie allemande, détruisant le mécanisme même de la guerre. Pas les escadrilles dépassées de 1940, mais une toute nouvelle force de bombardiers avec plus de rayon d'action, plus de vitesse et d'altitude, et une bien plus grande charge de bombes" poursuit-il. C'était aller un peu loin, alors que les bombardiers du film sont des Hampden, conçus avant la guerre et de rayon d'action limité. Le narrateur faisait plutôt allusion aux nouveaux bombardiers quadrimoteurs qui arrivaient tout juste en unités.

Malgré un éventail de grands acteurs et de louables efforts pour faire parvenir son message à travers des documentaires, des scènes comiques ou dramatiques, le film a un ton assez pontifiant et par trop optimiste. La plupart des critiques trouvèrent que le film était raté et fort peu convaincant…. Le principal intérêt de ce pseudo documentaire est de nous montrer un avion jamais vu sur les plateaux de tournage, le Hampden.


Les avions du film :

L'avion du film, "T pour Tommy", est un Handley Page HP.52 Hampden Mk.I. Cet avion porte le code "XG" du 16 Operational Training Unit (mais la lettre individuelle "A" pour Apple...) , et sur le nez, un insigne montrant St George terrassant le dragon. Mais on aperçoit également d'autres Hampden "VN-A, VN-D" du 50 Squadron.
Cet avion pouvait emporter 1,8 tonne de bombes en soute et sous les ailes (le rayon d'action n'était alors que de 1.900 km…). Il était armé, comme on le voit, d'un jumelage de mitrailleuses de 7.7 Vickers K, aux postes de tir supérieur et inférieur. Pour certaines vues, l'intérieur du fuselage fut reconstitué en studio, mais les dimensions sont exagérés, le vrai fuselage ne dépassant pas un mètre de large ! L'avion était surnommé "flying panhandle" (la queue de poêle volante) ou "flying suitcase" (la valise volante), tant l'équipage y était à l'étroit ! On ne pouvait s'y  déplacer qu'avec de grandes difficultés et le pilote, blessé ou tué, ne pouvait pas être remplacé à son poste, sans parler de l'inconfort éprouvé lors de longues missions. On remarquera à la fin du film, la très faible vitesse d'atterrissage (113 km/h) de ce bombardier moyen, permise par une aile munie de fentes de bord d'attaque Handley Page.
Les bombardiers ont été filmés sur la base de Lindeholme (South Yorkshire) où on aperçoit en arrière plan un Vickers Wellington I. Plusieurs Supermarine Spitfire Mk.Ia / IIa font de discrètes apparitions sur des documents d'archives.
 
La dernière opération de bombardement du Hampden intervint le 14 septembre 1942, neuf mois après la sortie du film.

Le film montre les habituels avions allemands issus de documentaires : Heinkel He.111 (dont le 1H+EN déjà vu dans "The first of the few"), Junkers Ju.52 et Ju.87 Stukas. La chasse de nuit allemande est représentée par une maquette de He.111 !



Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.com



 
BIGBLOCKADE.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 03/09/2011 : 07:56
Dernière modification : 08/09/2011 : 21:50
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 3603 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !