Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

GUEULE D'ANGE

   
Année : 1955
Pays : France
Durée : 1 h 40 min.
Genre : Drame
Noir et blanc

Réalisateur : Marcel BLISTENE
Scénario : Marcel BLISTENE, Roger NORMAND

Acteurs principaux :
Viviane ROMANCE (Loïna Gauthier), Maurice RONET (Gueule d'Ange), Geneviève KERVINE (Marie), Dora DOLL (Josepha Marewska), René HAVARD (Caniche), Jean-Jacques LECOT (le chef de bande), Henri SAN JUAN (gangster).

Musique : Jean MARION
Photographie :Jean ISNARD
Producteurs : Bernard-ROLAND, Georges SENAMAUD.
Compagnie productrice : Films Lutetia
 
Avions :
-Douglas DC-6B c/n 43833, F-BGOB
-SNCASE Sud Est SE. 2010 Armagnac (en arrière plan)
-Lockheed L-1049C-02 82 Super Constellation c/n 4515, F-BGNF
 
Notre avis :

Ce film se déroule dans le Paris de l'après guerre où les séquelles du conflit s'effacent peu à peu. Mais certains individus, nombreux chez les soldats démobilisés, ont été durablement ébranlés par la guerre et ont du mal à se réadapter au temps de paix, d'autant que l'époque est propice à toutes sortes de trafics…. Ce thème fut traité maintes fois par le cinéma hollywoodien, le personnage principal étant souvent un ancien pilote.

Fraîchement démobilisé, un beau gosse, surnommé «Gueule d'Ange», vit aux crochets des femmes, de préférence riches. Quand sa dernière maîtresse, la jeune Marie, lui annonce qu'elle  est enceinte, il rompt aussitôt avec elle. Pour rendre service à un ami dont la maîtresse, Loïna, est par trop cruelle, il accepte de la rencontrer afin de la faire souffrir à son tour. Loïna est une antiquaire décoratrice, une femme au passé trouble. Il devient son amant, même si son demi frère, appelé "Caniche", vu sa fidélité et sa bonté, essaie de l'en détourner. Loïna, qui a besoin de beaucoup d'argent, se sert de Gueule d'ange pour appâter de riches clientes, afin de leur refourguer des faux tableaux facturés au prix forts…. Alors qu'il est parti aux sports d'hiver, avec une jeune veuve millionnaire, Loïna reçoit la visite d'une ancienne complice, tout juste sortie de prison, qui vient réclamer sa part. Quand elle avoue ses ennuis financiers à Gueule d'ange, celui-ci lui promet de l'aider, en participant à un holdup ! Mais Caniche a eu vent de son projet et l'empêche de le mettre à exécution. Pendant ce temps, Loïna solde ses comptes bancaires et décide de partir loin, en Amérique du sud. Gueule d'ange la retrouve à la passerelle de l'avion. Résolue à la tuer et il ne fait que la gifler. Alors que l'avion s'éloigne; il reste seul avec lui-même, face au vide de sa vie...


Ce drame existentialiste, ponctué par la chanson "Gueule d'ange", au style très "rive gauche", n'est certes pas un film d'aviation. On ne sait pas dans quelle arme servit "Gueule d'ange", mais certains personnages secondaires travaillent à l'aéroport d'Orly, comme Caniche, qui est mécanicien aviation chez TAI, ou Marie, à laquelle il a trouvé un emploi d'hôtesse d'accueil. "Gueule d'ange " fait partie de ces films où on ne s'attend pas du tout à trouver des avions, bien que dans les années 50 ou 60, il fusse de bon ton qu'un film, quelque que soit son genre, ait au moins une scène d'aéroport. "Gueule d'Ange" a été tourné en partie sur l'aéroport d'Orly et son seul intérêt, pour nous, est de montrer plusieurs avions de transport utilisés peu avant l'arrivée des jets.


Les avions du film :

Les amis de Caniche travaillent, dans le hangar N1 d'Orly-Nord (un des plus grands d'Europe, à l'époque, que TAI partageait avec TWA et qui fut mis en service en 1955), sur les moteurs Pratt & Whitney Double Wasp d'un Douglas DC-6B de la compagnie TAI (Transports Aériens Intercontinentaux). Cet avion, le "F-BGOB" (c/n 43833) fut pris en charge en 1953, par TAI puis loué à sa filiale, Air Madagascar, et à la compagnie sud-africaine Flitestar, pour le compte de Trek Airways, d'octobre 1963 à janvier 1964. Cédé à la Compagnie Aéromaritime d'Affrètement en 1967, il sera démantelé au Bourget en 1983.

En arrière plan, on voit un des neuf exemplaires du quadrimoteur SNCASE Sud Est SE. 2010 Armagnac. Ce type d'appareil, construit en 1949, fut mis, brièvement, en service par Air France et TAI (F-BAVD, E, F, G).

La fin du film se passe, la nuit, sur l'aéroport d'Orly ou sont parqués plusieurs transports. On voit ainsi un DC-4 d'Air France, caché par un Breguet Br. 763 Deux-Ponts de la même compagnie. Loïna embarque à bord du Lockheed L-1049C-02 82 Super Constellation d' Air France (c/n 4515, F-BGNF). Ce "Super" fut converti en "Super G" en 1956, mais sans les réservoirs de bouts d'ailes. Retiré du service en 1961, il fut alors transformé en cargo. Rayé définitivement des effectifs en novembre 1966, il se retrouvera, en 1968, exposé dans le Parc d'Attractions de Bagatelle, près de Berck-Plage. En 1976, il fut emmené à Marquise, près de Boulogne, pour devenir un bar-restaurant...Il partira finalement à la casse en 1995.

Par les fenêtres de la salle d'embarquement d'Orly, on voit deux autres "Constel" : un Lockheed L-749A de TWA et un Lockheed L-149-46-10 d' EL-AL (4X-AKA). Cet ancien C-69 de l'USAAF (c/n 1965 s/n 43-10313) fut livré en janvier 1945 mais peint aux couleurs de TWA qui le louait. Puis, il fut immatriculé "NC90827" au nom d'Intercontinental Airways avant d'être vendu à la force aérienne israélienne. Transféré en 1950 à EL AL, il fut converti en L-149. A la fin de 1961, il était stocké à Tel Aviv, avant d'être vendu en Angleterre à Universal Sky Tours en février 1962 (G-ARXE). Il resta en service jusqu'en 1965, sous les couleurs d'Euravia ou de Skyways of London, sur la ligne Luton-Malte. Il sera ferraillé dans la seconde semestre de 1965, à Luton.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr

 

 
GUEULEDANGE.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 07/01/2012 : 08:25
Dernière modification : 07/01/2012 : 12:39
Catégorie : - Films
Page lue 3266 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !