Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 147 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

JUNGLE FLIGHT
 

Année : 1947
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 07 min.
Genre : drame
Noir et blanc

Acteurs principaux :
Robert LOWERY (Kelly Jordan), Douglas BLACKLEY (Andy Melton), Ann SAVAGE (Laurey Roberts), Barton MacLANE (Case Hagin), Douglas FOWLEY (Tom Hammond), Curt BOIS (Pepe), Duncan RENALDO (Commissaire Costa), Lorin RAKER (Briggs)

Photographie : Jack GREENHALGH
Producteur : William H. PINE, William C. THOMAS
Compagnie productrice : Pine-Thomas Productions
 
Avions :
-Douglas C-47 DL c/n 4615, 41-18523, NC56780
-Spartan 7-W Executive  c/n 7W-27, N17658
 
Notre avis :

"Jungle flight" emmène le spectateur dans la jungle qui borde les montagnes d'un pays indéterminé d'Amérique du Sud. Cette région était un pays de prédilection pour les petites compagnies aériennes qui étaient souvent le seul moyen de communication entre les mines d'or, situées dans des zones isolées, et les ports de la côte. Les routes étaient trop chères à construire, et surtout à entretenir, dans la forêt. En outre, le transport de surface était risquée pour une cargaison d'or. …L'avion était donc un vrai cordon ombilical sans lequel une mine ne pouvait survivre. La mine de Las Rojas du film rappelle celle de Bonanza au Nicaragua, ou celle d'Agua Fria, au Honduras.


Les anciens pilotes de la Marine, Kelly Jordan et Andy Melton, gèrent une compagnie aérienne de transport de fret en Amérique du Sud, la "J.M. Freight Lines". Ils transportent du matériel entre la mine de Las Rojas et le port de La Cuenta. Andy a laissé aux USA sa femme et leur enfant. Il espère avec Kelly accumuler assez d'argent pour pouvoir retourner au pays et y poursuivre leur activité. Quand le patron de la mine, Case Higins, leur demande d'aller chercher d'urgence des machines, la nuit, Kelly refuse, vu le danger, mais Andy accepte moyennant une prime de 700 dollars. Kelly décide de rester faire la fête à la Cuenta. A l'hôtel, il rencontre une chanteuse américaine, Laurey Roberts. Celle ci apprend que son mari, Tom Hammond, un homme recherché pour le meurtre d'un patron de night-club, à Miami, l'a retrouvée, et arrive à La Cuenta. Elle cherche alors a prendre le large par tous les moyens. Mais Andy refuse de l'emmener. Peu après son décollage, il fait demi tour, car son chargement s'est désarrimé, mais son avion s'écrase près de la piste. C'est Laurey qui a assisté à l'accident qui va avertir Kelly. Celui-ci se sent coupable, car Andy essayait de gagner une somme qu'il avait perdu précédemment au poker ! Après des retrouvailles orageuses avec son mari, Laurey supplie Kelly de l'emmener, ce qu'il accepte, à condition qu'elle travaille comme cuisinière au camp des mineurs ! Ses talents de cordon bleu sont indéniables, et appréciés par tout le monde, y compris l'ombrageux Higins. C'est alors que Kelly et Laurey tombent amoureux l'un de l'autre, que réapparaît Hammond que l'on a retrouvé, mourant dans la jungle. Il menace de tuer Kelly si Laurey révèle sa véritable identité. Lors d'une escale à La Cuenta, Kelly parle, par hasard, d'Hammond au commissaire Costa, qui reconnaît en lui un meurtrier en fuite. Costa part alors à Las Rojas et arrête Hammond qui implique Laurey dans son crime. Lors de leur retour vers La Cuenta, Hammond parvient à s'emparer de l'arme de Costa, et ordonne au pilote de prendre le chemin de la frontière, mais ils se crashent en tentant de passer une montagne. A son retour, Kelly apprend la triste réalité. On signale d'autre part, que l'avion de Costa n'est pas arrivé à La Cuenta. Il repart avec son mécanicien Pépé, à sa recherche. Après l'avoir repéré, grâce à un feu de camp, il atterrit à proximité. Les policiers sont blessés, mais Hammond et Laurey sont indemnes. Refusant d'emmener Hammond de l'autre côté de la frontière, sous la menace de son arme, Kelly se bat avec lui. Quand Hammond prend le dessus, Laurey saisit le pistolet tombé à terre, et l'abat. Lors du vol de retour, Kelly et Laurey décident de se marier et d'aller au Texas, où ils pourront s'occuper de la famille d'Andy.


Ce film est dans la même lignée que "Flight from glory" (1937) avec des pilotes expatriés qui font un travail dangereux, afin de gagner suffisamment d'argent pour mieux revenir au pays. On y trouve également le classique triangle amoureux, avec l'irruption de la belle blonde dans un monde d'hommes (et de femmes brunes). Pour les aérocinéphiles, ce film est intéressant car c'est, à notre connaissance, le seul où l'on voit le Dakota des "Paul Mantz Air Services".


Les avions du film :

Paul Mantz, qui n'est pas cité dans le générique, dirigea les scènes aériennes, et pilota les deux avions du film. L'avion de "J.M. Freight Lines" est un Douglas C-47 (c/n 4615, 41-18523) qui servit en 1942 au sein du 317th Troop Carrier Group dans le Pacifique, puis en 1943, dans le South Atlantic Wing du Air Transport Command. Fin 1945, il fut acquis par Paul Mantz et immatriculé NC88876, puis NC56780, matricule qu'il porte dans le film (tourné en juin-juillet 1946). Bien qu'effacé, le nom de la compagnie de Mantz ("Paul Mantz Air Services") apparaît encore au dessus des hublots. Ce C-47 sera vendu en 1949 au Brésil où il sera exploité par plusieurs petites compagnies (sous les matricules PP-XDG, PP-AEC) avant d'être acquis par la grande compagnie Real, en 1954. Il rejoindra la flotte de la Varig en 1961. C'est sous les couleurs de cette compagnie qu'il sera ferraillé en mai 1970.

Le commissaire Costa arrive à Las Rojas dans un Spartan 7-W Executive (c/n 7W-27, N17658). Cet avion eut de nombreux propriétaires depuis janvier 1940, des sociétés, comme des pilotes privés. Il fut accidenté à l'atterrissage en 1981. Réparé, il vole toujours, et appartient à un particulier d'Athol (Idaho). Une vingtaine d'exemplaires de ce magnifique avion, très en avance sur son temps, volent encore aux Etats-Unis.

 
Christian Santoir


*Film rare

 

 
JUNGLEFLIGHT.jpg

 

Mots-clés associés

Date de création : 05/05/2012 : 06:59
Dernière modification : 05/05/2012 : 06:59
Catégorie : - Films
Page lue 4157 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !