Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 147 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

SKY RACKET
 


Année : 1937
Pays : Etats-Unis
Genre : policier
Durée : 1 h 03 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Sam KATZMAN
Scénario : Basil DICKEY

Acteurs principaux :
Herman BRIX (Eric Lane, agent 17), Joan BARCLAY (Marion Bronson), Monte BLUE (Benjamin Arnold), Hattie McDANIEL (Jenny) , Henry ROQUEMORE (Roger Bronson), Duncan RENALDO (Comte Barksi), Jack MULHALL (Meggs).

Photographie : William HYER
Producteur : Sam KATZMAN
Compagnie productrice : Victory Pictures Corporation
 
Avions :
-Stearman C3R c/n 5013, NC670K
-Stinson SR Reliant c/n 8750, NC13495
-Douglas DC-2-112  c/n 1293, NC13783
-Douglas DC-3B-G102 Skysleeper (en arrière plan)


Notre avis :

Ce film a une histoire peu originale centrée sur un thème maintes fois traité au cinéma, le vol de courrier aérien. Le scénariste y a ajouté une note légère avec une héritière en fuite, et un peu de science-fiction, avec le fameux "rayon de la mort", présent dans les films depuis 1924. En 1935, dans le " Rayon diabolique", il servait déjà à abattre des avions. Cet arme nouvelle apparue (sur le papier) au début du XX° siècle, connut un regain d'intérêt après la première guerre mondiale qui avait démontré que l'aviation était devenue une menace grandissante. Plusieurs personnes aux USA, en URSS ou en France, déclarèrent, dans les journaux, avoir mis au point un tel rayon mortel mais sans jamais en apporter la preuve. En Angleterre, Robert Watson-Watt fut contacté par le ministère de l'Air, pour étudier la faisabilité d'une telle arme. Ses recherches n'aboutirent pas.

Le personnage principal de ce petit film de série B, Herman Brix, plus connu pour ses rôles de Tarzan, tournera après la guerre, sous le nom de Bruce Bennett, deux autres films d'aviation, "Horizons en flamme" (1949) et " Strategic Air Command" (1955).

Le jour de son mariage avec le comte Barski, que son oncle veut lui faire épouser, l'héritière Marion Bronson prend la fuite avec sa femme de chambre, Jenny. Quand leur voiture tombe en panne d'essence, Marion laisse Jenny sur le bord de la route et parvient seule à l'aéroport où elle se cache dans un avion. Ce qu'elle ignore est que cet avion est celui d'Eric Lane, un agent du gouvernement, qui enquête sur une série de vols de courrier aérien. Les bandits dispose d'un appareil spécial qui arrête les moteurs des avions, ce qui les oblige à atterrir, pour mieux les piller… Eric a pour plan de piéger les gangsters. En vol, il découvre la présence de Marion; quand son moteur s'arrête, ils doivent se parachuter. Il pense d'abord que Marion est la complice des malfaiteurs, mais ils sont faits tous les deux prisonniers par Nick Regan et Muggs, des membres du gang qu'Eric recherche. Ils sont mis en présence du chef, Arnold. Pour cacher la véritable identité d'Eric, Marion prétend qu'il l'a kidnappée. Malgré les doutes d'Arnold, Eric lui propose de se joindre à son gang. Arnold laisse partir Marion, mais la capture de nouveau quand Eric n'est plus là. Ce dernier, qui a pu contacter ses supérieurs apprend la disparition de Marion et retourne la libérer. Peu après, le gang est sous les verrous et Marion s'enfuit de nouveau, mais avec Eric cette fois .

Le rayon du film agit sur l'allumage des moteurs d'avion, la course de l'appareil étant suivie sur une sorte panneau, où il apparaît sous la forme d'un point lumineux. Il faudra attendre la fin de la seconde guerre mondiale, pour disposer d'un tel radar cartographique (avec un écran moins large).


Les avions du film :

Le tournage n'utilisa qu'un seul Stearman C3R (c/n 5013, NC670K), filmé au Metropolitan Airport de Los Angeles. Cet avion que l'on retrouvera dans "Stunt pilot" (1939), servira d'avion caméra, mais aussi d'"Honeymoon express", pour transporter les jeunes mariés, comme à la fin du film. Quand il a décollé, il est remplacé en l'air par un bout de film montrant un Douglas M2, puis par un autre Stearman qui descend en vrille, et, enfin, quand l'avion se crashe, par un Travel Air….

L'autre avion, est un Stinson SR Reliant qui ne vole pas; quand Eric et Marion embarquent à bord, à la fin du film, c'est le Stearman qui part ! Ce Stinson (c/n 8750, NC13495) existe toujours aux USA où il est enregistré dans le Wisconsin.

Sur l'United Airport de Burbank, on voit trois Douglas alignés côte à côte, faisant de la figuration. Le premier est le Douglas DC-2-112 (c/n 1293, NC13783) n° 321 de Transcontinental & Western Airways (TWA). Construit en 1935, il fut cédé à North East Airlines le 22 avril 1942. Réquisitionné comme C-32A, le 22 juillet suivant (s/n 42-65578), il servit comme avion d'entraînement au sein de l'USAAF. Vendu à Braniff, le 24 juillet 1944, il fut par la suite acquis par la compagnie "All American Aviation". Son sort ultérieur est inconnu. On remarque que le compartiment des deux batteries de 12 volts, placé sous le cockpit, a été abaissé.

A coté de ce DC-2, on aperçoit deux autres Douglas de TWA. Ce sont des DC-3B-G102 Skysleeper qui venaient d'être mis en ligne en avril 1937. Ils étaient employés sur les vols de nuit transcontinentaux et équipés en "half sleeper" avec huit couchettes à l'avant (d'où les petites fenêtres au-dessus des hublots) et sept fauteuils inclinables à l'arrière.

 
Dans un hangar, on entrevoit un Beech Staggerwing.


Christian Santoir

* Film en vente sur amazon.com

Sky_Racket.jpg

 

Mots-clés associés

Date de création : 14/06/2012 : 11:50
Dernière modification : 14/06/2012 : 11:50
Catégorie : - Films
Page lue 3642 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !