Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 144 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

LA PROIE DES VAUTOURS
Vo. Never so few



 
Année : 1959
Pays : Etats-Unis
Genre : guerre
Durée : 2 h 05 min.
Couleur

Réalisateur : John STURGES
Scénario : Millard KAUFMAN, Tom T. CHAMALES

Acteurs principaux :
Frank SINATRA (Capitaine Tom Reynolds), Gina LOLLOBRIGIDA (Carla Vesari), Peter LAWFORD (Capitaine Grey Travis), Steve McQUEEN (Bill Ringa), Richard JOHNSON (Capitaine Danny De Mortimer), Paul HENREID (Nikko Regas), Brian DONLEVY (Général Sloan), Dean JONES (Sergent Jim Norby), Charles BRONSON (Sergent John Danforth).

Musique : Hugo FRIEDHOFER
Photographie : William H. DANIELS
Producteur : Edmund GRAINGER
Compagnie productrice : MGM
 
Avions :
-Douglas C-47A Skytrain
-Cessna UC-78B Bobcat c/n 6117, s/n 43-32179, N67382
-Stinson L1 Vigilant s/n 40-3102, N63230 (au sol)
-Nakajima Ki 84 Hayate c/n 1446, N3385G  (au sol)
-Mitsubishi A6M-5 Zero  c/n 5357, NX46770 (au sol)
-Seversky SEV-2 (maquette éch. 1/1)



Notre avis :
 
Le film est basé sur l'histoire réelle du détachement 101 de l'OSS (Office of Strategic Services), menant des opérations spéciales sur le théâtre d'opérations CBI (China-Burma-India), sur les arrières des troupes japonaises, en collaboration avec les rangers Kachin et d'autres unités alliées. Les faits sont extraits du livre de Tom Chamales, "Never so few", qui était un membre des "Merrill's Marauders", les commandos américains qui s'illustrèrent en Birmanie, lors de la dernière guerre.

Ce film reprend le même thème que celui de la Warner "Aventures en Birmanie" (1945) et Frank Sinatra, le même rôle du guerrier pur et dur joué autrefois par Errol Flynn.

Notons que parmi les acteurs, Brian Donlevy était pilote privé et fut instructeur dans l'USAAF, pendant la seconde guerre mondiale.


En 1943, en Birmanie, une unité dépendant de l'Office of Strategic Services et constituée de troupes auxiliaires Kachin, tient tête aux forces japonaises. Cette unité commandée conjointement par le capitaine américain Tom C. Reynolds et le capitaine britannique Danny de Mortimer, est éprouvée par le manque de repos, des approvisionnements insuffisants, ainsi que par le manque de médecin. Tom décide d'aller en parler au quartier général à Calcutta. Là bas, la caporal Bill Ringa est affecté à son service. Le soir, il rencontre le colonel Fred Parkson, le chef de l'OSS, qui lui présente un homme d'affaires, Nikko Regas, et son amie, Carla Vesari, qui fait une forte impression sur Tom. Le lendemain, Tom demande à ce que Ringa soit affecté à son unité, ayant eu l'occasion d'apprécier sa débrouillardise. Il met à profit une permission pour aller voir Carla, avec Danny, à Cowaga, la résidence d'été de Regas. Danny, étant tombé malade, leur séjour se prolonge après le départ de Regas pour la Chine. Les relations de Tom et Carla deviennent vite plus intimes au point de la demander en mariage... De retour à Calcutta, Tom recrute un médecin, Travis, puis repart pour le pays Kachin pour les fêtes de Noël. Mais les Japonais s'invitent à la fête et Tom est blessé. Travis l'expédie en convalescence à Calcutta. Parkson donne alors l'ordre à Tom d'aller attaquer le terrain d'aviation d'Ubachi, situé près de la frontière chinoise, les alliés chinois devant leur fournir le matériel nécessaire. Quand celui-ci tarde à venir, Tom lance néanmoins l'attaque et détruit l'aérodrome. En se repliant, il découvre une colonne américaine anéantie. Selon les gens de la région, ils ont été attaqués par des soldats irréguliers chinois ! Tom décide de les retrouver. Après avoir investi leur camp, il découvre qu'ils ont opéré avec l'autorisation de Chongqing ! Quand Dany est tué par un Chinois, Tom ordonne l'exécution des prisonniers. Puis il retourne à Calcutta à la demande de son supérieur, qui le menace de la cour martiale, le gouvernement chinois ayant eu vent de l'affaire. Carla lui demande de présenter ses excuses à l'émissaire de Tchang Kaï-Chek, et lui avoue faire partie, comme Nikko, des services de renseignements. Tom refuse et montre au général Sloan, le supérieur de Parkson, le sauf conduit chinois trouvé sur place. Un peu plus tard, Tom a la surprise de voir Sloan prendre son parti devant le représentant chinois. Le gouvernement chinois a envoyé à Sloan des excuses et promet une enquête. Tom est libre et peut enfin s'occuper de Carla….


Le fait que le gouvernement anti communiste de Tchang Kaï-Chek ait fourni, durant la guerre, des autorisations aux chefs de guerre locaux pour traverser la frontière et mener leurs propres actions, à leur seul profit, a été affirmé par Tom Chamales dans un article publié en 1958. Bien que non prouvé, ce fait ne semble pas étonnant. On retrouvera dans d'autres guerres ultérieures, sous d'autres cieux, de tels groupes guerriers aux alliances variables…...

"La proie des vautours" est un bon film de guerre, malheureusement gâté par l'intrigue amoureuse entre Tom et Carla, interprétés par deux grandes vedettes qui accaparent l'affiche, comme l'écran. On lui préférera "Aventures en Birmanie". Autre défaut, à peine deux minutes de scènes aériennes, avec de vraies "pièces de musée" que l'on ne fait qu'entrapercevoir !…



Les avions du film :

Au début du film un Douglas C-47A parachute des containers dans la "jungle". Cet avion entièrement peint en olive drab n'a aucune marque, à part ses marques de nationalité et ne peut être identifié.

Le principal avion du film est un Cessna UC-78B Bobcat, surnommé "Bamboo bomber" par ses utilisateurs. Il porte d'abord des étoiles d'avant juillet 1943 avec le code fictif "Z-5523"; son serial "347268" est faux. Plus tard, le même avion apparait avec des étoiles avec "ailes", et le code "6628". Selon certaines sources, ce serait un ancien avion de l'USAAF (c/n 6117, s/n 43-32179, N67382) acheté par Paul Mantz Air Services, en août 1950. Il participa au tournage de la série "Sky King" entre 1951 et 1954, date à laquelle Mantz le vendit (15/04/1954). L'avion aurait été détruit ultérieurement, mais, James Farmer (in "Celluloid Wings"-1984) prétend l'avoir vu entier, en décembre 1969, dans les réserves de la MGM à Culver City (CA), sa destruction ayant donc pu avoir lieu, après cette date. En 1969, selon la FAA, le N67832 était la propriété d'un habitant du Missouri, comme lors du tournage (mai-juillet 1959) d'ailleurs. …Il y eut vraisemblablement un autre Cessna Bobcat ayant appartenu à l'acteur John Kirby (inconnu des registres de la FAA), la vedette de "Sky King", et ayant possédé la même immatriculation "N67832", ce qui est la source de nombreuses confusions.

Quand le Bobcat atterrit en "Inde", on aperçoit au bord de la piste, un autre avion de Paul Mantz, un Stinson L1 Vigilant (s/n 40-3102, N63230) qui fait de la figuration. En 1991, cet avion était exposé au Weeks Air Museum de Tamiani (FL). En 2006, il était en cours de restauration à Fantasy of Flight de Polk City (FL).

Sur le terrain d'Ubachi, on a la surprise d'apercevoir, de loin et très brièvement, un authentique Nakajima Ki 84 Hayate, roulant au sol. Cet avion capturé à Clark Field, aux Philippines, était un des quatre Hayate évalués aux USA. Après ses essais sur la base d'Anacostia (CA) il fut stocké. C'était le seul rescapé des quatre; il fut acquis en 1952 par Ed Maloney pour son musée.de Claremont. C'est sans doute à ce comment qu'il fut loué à la MGM. En 1963, l'avion fut restauré en état de vol par Garett AiResearch de Los Angeles, et immatriculé "N3385G" (c/n 1446), avant de retourner au musée. …En décembre 1969, il était également parqué dans les réserves de la MGM, avec un camouflage japonais de type B (mouchetage de vert) et insigne du 52° sentai de chasse sur la dérive. En 1973, il subit une nouvelle restauration et après ses premiers essais en vol, il fut exporté au Japon, décoré en deux tons (type S) avec l'insigne du 3° chutai, 11° sentai, son unité d'origine. Depuis, 1998, il est exposé au mémorial des kamikazes, à Chiran.

A coté de cette rareté, on en trouve une autre, un vrai Mitsubishi A6M-5 Zero, parqué près de la piste. On le voit de près (brièvement), quand le commando met le feu à la base japonaise. Cet avion avait été capturé sur le terrain d'Asilito, à Saipan, en juin 1944, et acheminé à San Diego en juillet, puis sur la base de la Navy de Patuxent River (Maryland), pour des essais en vol. Ed Maloney l'acheta en 1950, quand il fut déclaré surplus, pour son musée de Claremont. Lui aussi était encore parqué chez la MGM de Culver City en 1969. En juin 1978, il subit une restauration complète et remis en état de vol. C'est le seul Zéro équipé de son moteur Sakai 31 d'origine. Cet appareil (c/n 5357, NX46770) appartient aujourd'hui au "Planes of Fame Museum" de Chino, qui l'exhibe dans des meetings, décoré comme un avion du 261° kokutai, code "61-120".

Cet avion précieux est doublé dans les scènes d'incendies et d'explosions, par une maquette en bois, grandeur réelle, affublée d'un capot moteur jaune (comme le Zéro). Cette maquette est celle construite pour le film "Test pilot" (1937) représentant un Seversky SEV-2. On remarque aussi une maquette grandeur de Northrop A-17, utilisée également dans "Test pilot" (1938).



 
Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr
 
 
LAPROIEDESVAUTOURS.jpg

NEVERSOFEW.jpg


 
Mots-clés associés

Date de création : 31/10/2012 : 07:44
Dernière modification : 02/11/2012 : 18:12
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 3922 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !