Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

LE MONDE NE SUFFIT PAS
Vo : The World is not enough




Année : 1999
Pays : Grande-Bretagne
Genre : aventures
Durée : 2h 08 min.
Couleur


Réalisateur : Michael APTED
Scénario : Neal PURVIS, Robert WADE

Acteurs principaux :
Pierce BROSNAN (James Bond), Sophie MARCEAU (Elektra King), Robert CARLYLE  (Renard), Denise RICHARDS (Dr. Christmas Jones), Robbie COLTRANE (Valentin Zukovsky), Judi DENCH (M), Desmond LLEWELYN (Q), John CLEESE (R).

Photographie : Adrian BIDDLE
Musique : David ARNOLD
Producteur : Barbara BROCCOLI
Compagnie productrice : Danjaq, Eon Productions

Aéronefs :
-CASA C-212-CB Aviocar, c/n 92, F-GOGN
-Eurocopter AS-365N Dauphin
-Eurocopter AS-355F1  s/n 5201, G-BPRJ
-Eurocopter EC-135


Notre avis :

Ce dix-neuvième film de la série des James Bond est le troisième où Pierce Brosnan joue le rôle de 007. Comme Goldeneye, le scénario a pour contexte la désintégration de l'ancienne URSS avec des républiques qui prennent leur indépendance, alors que des armes de l'Armée rouge sont en vente sur le marché, une aubaine pour les trafiquants en tout genre et les terroristes de tous horizons.

Le film commence à Bilbao où Bond reçoit des mains d'un banquier suisse une grosse somme d'argent récupérée d'une source inconnue par un agent du MI6, qui a été tué dans l'opération. Le banquier n'a pas le temps de lui avouer la provenance de ces fonds, car il est tué à son tour. A Londres, Bond remet l'argent à son propriétaire, Sir Robert King, un magnat du pétrole, ami de M, qui a pour projet de construire un pipeline reliant le sud de la mer Caspienne à la Méditerranée, court-circuitant ainsi les pipelines russes débouchant sur la Mer Noire. Mais King est tué dans les bureaux du MI6 par la mallette que lui a remis Bond ! Après quelques recherches, Bond trouve que la fille de King, Elektra, a été un temps kidnappée par un groupe terroriste dirigé par un certain Victor Zokas, surnommé Renard; elle a été libérée contre une forte rançon qui pourrait bien correspondre à l'argent récupéré. L'agent que M avait envoyé pour le tuer, n'a réussi qu'à le blesser. Renard vit, depuis, avec une balle dans la tète, ce qui l'a rendu insensible à toute douleur. Maintenant qu'Elektra King a hérité de la fortune de son père, Bond est envoyé par M pour la protéger. Il se rend donc en Azerbaïdjan pour la rencontrer ainsi qu'un ancien agent du KGB, Valentin Zukosvski qui a conservé des contacts dans les milieux terroristes. Après avoir fait connaissance (approfondie…) avec Elektra, Bond s'intéresse à Davidof, le chef de sa sécurité. Il prend sa place dans un avion qui se rend sur un site militaire nucléaire du Kazakhstan qui est en train d'être désactivé. Bond y rencontre le Dr Christmas Jones, une jeune physicienne, mais aussi Renard, qu'il essaie de tuer, en vain. Il réalise bientôt que Renard et Elektra sont complices et travaillent ensemble. Renard s'empare d'une tête nucléaire et prend la fuite. Elektra demande à M de venir à Baku, comme Bond a disparu et que Davidof a été tué. Mais Bond arrive bientôt et donne à M un moyen de retrouver la bombe volée par Renard. Elle est localisée à l'intérieur d'un pipeline. Assisté du docteur Christmas, il peut en retirer le plutonium, mais il laisse le détonateur exploser. Elektra croyant que Bond est mort, enferme M. Elle l'emmène à Istanbul où elle rejoint Renard. Celui annonce alors à Elektra que son projet est de détruire Istanbul et les terminaux pétroliers qui s'y trouvent. Entretemps, Bond et Christmas sont arrivés sur la mer Caspienne où ils rencontrent Valentin. Ils le forcent à avouer sa collaboration avec Elektra; ils apprennent ainsi que son neveu, le commandant d'un sous-marin nucléaire, doit prendre livraison d'un chargement inconnu à Istanbul. Bond découvre que le plan de Renard est de faire exploser le sous-marin pour détruire la ville, ce qui passerait pour un accident. Le pipeline construit par Elektra deviendrait alors le seul disponible pour évacuer le pétrole de la Caspienne. Les hommes d'Elektra parviennent à capturer Bond et Christmas, mais Valentin arrive à  point nommé pour le libérer. Bond tue Elektra, puis pénètre à bord du sous-marin qui emmène Christmas et Renard. Ce dernier essaie d'introduire du plutonium dans le réacteur du sous-marin pour le faire exploser. Bond l'en empêche, après une bagarre féroce, et le tue, puis il s'échappe du sous-marin avec Christmas, avant qu'il n'explose..

Ce film est comme les autres, un divertissement avec plein d'explosions, de poursuites (à pied, à ski, en bateau..), avec les habituelles beautés en petite tenue, les gadgets inattendus (comme la combinaison gonflable contre les avalanches !) et les paysages exotiques (Azerbaïdjan, Kazakhstan, Istamboul). Le scénario n'a naturellement, aucune crédibilité, mais on ne regarde ce film que pour le spectacle. Malheureusement, les aérocinéphiles seront déçus, car il utilise fort peu d'aéronefs et ils sont très ordinaires.


Les avions du film :

Ce film comporte un seul avion avec lequel Bond se rend sur un site nucléaire dans le Kazakhstan. La séquence fut filmée sur la base de la RAF de Northolt, en Angleterre. C'est un avion espagnol, un CASA C-212-CB Aviocar, avec une étoile russe non conforme et un matricule français (c/n 92, F-GOGN) ! Il appartient à une société de transport de passagers de Gap, depuis 1997. Il sert aussi à larguer des parachutistes, sa porte arrière ouvrable en vol étant bien adaptée à cet exercice. Entre 1977 et 1997, il avait été exploité par deux petites compagnies turques (TC-AOC), Bursa HavaYollari, puis Sonmez Airlines.

Elektra King se déplace dans un Eurocopter AS-365N Dauphin à l'immatriculation invisible. Il la dépose, avec Bond, sur les sommets enneigés où ils sont attaqués par quatre Parahawk, des parapentes munis d'une nacelles propulsées par hélice, qui, au sol, une fois débarrassées de leur voilure, se transforment en motos neige….

L'autre clou du spectacle est un hélicoptère Eurocopter AS.355F1 muni de cinq scies circulaires montées sur un bâti vertical, destinées à priori à élaguer les arbres, mais aussi à bien d'autres emplois, comme couper en deux un baraquement ou le coupé BMW Z8 de James Bond ! Ce coupé, équipé de missiles sol-air, détruit le premier hélicoptère, mais est victime du second...Les deux hélicoptères-scies sont en fait un seul et même appareil (s/n 5201, G-BPRJ) appartenant à une compagnie privée anglaise.

Enfin, M vient voir Mlle King avec un Eurocopter EC-135, dont on ne voit pas l'immatriculation.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr














CASA C-212 © François-Xavier Simon.

Acheter Le Monde ne suffit pas

Mots-clés associés

Date de création : 27/09/2006 : 17:13
Dernière modification : 06/10/2010 : 13:08
Catégorie : - Films
Page lue 3072 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !