Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 141 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
  
LE MONSTRE VIENT DE LA MER
Vo. It came from beneath the sea




Année : 1955
Pays : Etats-Unis
Genre : science fiction
Durée : 1h 19min.
Noir et blanc

Réalisateur : Robert GORDON
Scénario : George Worthing YATES, Harold Jacob SMITH

Acteurs principaux :
Kenneth TOBEY (Commandant Pete Mathews), Faith DOMERGUE (Professeur Lesley Joyce), Donald CURTIS (Dr. John Carter), Ian KEITH (Amiral Burns), Dean MADDOX Jr. (Amiral Norman), Chuck GRIFFITHS (Lieutenant Griff).

Musique : Mischa BAKALEINIKOFF
Photographie : Henry FREULICH
Producteur : Charles H. SCHNEER
Compagnie productrice : Clover Productions
 
Avions :
-Boeing B-47 Stratojet (images d'archives)
-Martin PBM-5A Mariner (idem)
-McDonnell FH-1 Phantom (idem)
-Republic F-84 Thunderjet (idem)
-Sikorky HO3S-1, code UR-41
-Hiller HTE-2 c/n 375, BuNo. 129780


Notre avis :

La vedette féminine de ce film de science-fiction, Faith Domergue, était une ancienne petite amie du célèbre Howard Hughes. Elle tourna trois films de science-fiction, la même année.

Comme souvent dans les années 50, l'atome était (déjà) accusé de tous les maux. Les réalisateurs lui donnaient le pouvoir de provoquer d'étonnantes mutations, notamment de provoquer le gigantisme des animaux, comme des insectes, allant de l'araignée (Cf. "Tarentula"-1956), au scorpion ou à la fourmi (Them-1954), en passant par la mante religieuse. Ici, le monstre vient de la mer et c'est un céphalopode gigantesque…

Lors d'une patrouille dans le Pacifique, le sous-marin atomique commandé par le capitaine Pete Mathews, est attaqué par une chose non identifiée. Mais les manœuvres habiles de Pete libèrent le navire qui peut retourner à Pearl Harbour. Une fois le sous-marin en cale sèche, on retrouve, accroché à une barre de plongée, une matière étrange. La Marine la fait analyser par deux biologistes, les docteurs John Carter et Lesley Joyce. Au bout de plusieurs semaines pendant lesquelles, le capitaine Mathew se montre très intéressé par Lesley, les chercheurs trouvent que la substance analysée appartient à une pieuvre géante ! Elle aurait été contaminée par les essais atomiques effectués dans le Pacifique et, n'arrivant plus à trouver sa nourriture habituelle dans les profondeurs de l'océan, elle doit s'attaquer à d'autres proies, en surface. Certaines disparitions mystérieuses de bateaux pourraient alors s'expliquer; quand un cargo est attaqué par la pieuvre, on a la preuve qu'elle s'est rapprochée des côtes américaines et les autorités ne peuvent plus douter de son existence. La circulation des navires est interdite dans le nord du Pacifique. Puis, on signale la disparition de trois personnes, sur une plage de l'Oregon. Lesley et John partent aussitôt pour le continent afin d'enquêter. Alors qu'ils relèvent les traces du poulpe, le sheriff qui les accompagne est tué par la bête. La Navy commence à miner les approches de San Francisco et le Golden Gate est protégé par un barrage électrique. Toutes ces précautions n'empêchent pas la pieuvre de pénétrer dans la baie et de s'attaquer au pont suspendu. Les habitants de la ville sont pris de panique, alors que la pieuvre s'en prend à l'Embacardero. Pete est alors autorisé à partir avec son sous-marin pour tuer la bête avec une torpille spéciale, propulsée par jet et munie d'une ogive nucléaire. La pieuvre, rejetée à la mer par des lances flammes, est touchée par la torpille, mais elle agrippe le sous-marin. Pete doit sortir pour placer une charge explosive contre la pieuvre, mais il est assommé par une de ses tentacules. John vient à son secours, tout en crevant un œil de la créature qui s'enfuit vers le large où elle explose, après la mise à feu de la torpille, fichée dans sa tête. Plus tard, Lesley accepte de revoir Pete, mais seulement après qu'elle et John en aient terminé avec leur prochain programme de recherches...


Ce film fut réalisé avec un très faible budget. Il paraîtrait ainsi que c'est pour faire des économies, que la pieuvre n'a que six tentacules, au lieu de huit... Les événements se passent surtout sous la mer et en mer. Pour les navires, on utilisa au montage des bouts de documentaires de la Navy. On voit ainsi au début du film, le lancement du premier sous-marin nucléaire américain, l'USS "Nautilus"(21 janvier 1954). Puis, peu après, il est remplacé par un submersible conventionnel, portant le numéro "347", supposé être le tout dernier sous-marin nucléaire de la Navy. Cette dernière n'avait pas de film du Nautilus, évoluant en mer, à fournir aux studios, et c'est un film de l'USS-347 "Cubera", de la classe Balao, qu'elle donna à Columbia. Ce film, datant probablement de 1947, était déclassifié en 1954. Les vues de l'intérieur du submersible pourraient avoir été filmées à bord d'un autre sous-marin,  l'USS-383 Pampanito, à quai, à San Francisco. Plus tard, dans une cale sèche, on voit un autre bâtiment de la même classe, le SS-373 "Lizarfish", construit en juillet 1944.

Pour les rares scènes aériennes, la production bénéficia également de quelques films de l'US Navy, et de la participation d'une unité de réservistes de la Marine, non citée dans le générique.


Les avions du film :

Lesley Joyce et John Carter se rendent sur le continent à bord d'un Boeing B-47 Stratojet. Il s'agit en fait d'un extrait de documentaire montrant l'un des deux prototypes XB-47, le s/n 46-065 qui fit son premier vol, le 17 décembre 1947. Le B-47 n'était pas un avion de transport très approprié (deux places seulement, en plus du pilote), mais l'USAF comme la Navy, n'avait que des transports à hélices, à l'époque….

C'est un Martin PBM-5A Mariner, un avion retiré du service en 1956, qui recherche les naufragés victimes du poulpe géant. Mais les vues de près montrent la cabine d'un petit Beechcraft 35 Bonanza (dont la porte reste entrebâillée)…. Pas question, avec un tel appareil, de faire de longues patrouilles maritimes ou d'aller chercher des naufragés en mer, comme le prétend le pilote !

Quand l'alerte est déclenchée en mer, on voit plusieurs McDonnell FH-1 Phantom sur le pont de l'USS "Franklin D. Roosevelt" (CV-42). Ces avions (dont les modex 112, 106, 109…), portant le tailcode "R", appartenaient à la VF-17A. Ce chasseur resta en service dans l'US Navy, de 1947 à 1954.

Une formation de Republic F-84 Thunderjet, participe également aux recherches du monstre. D'un porte-avions non identifié, décolle un hélicoptère Sikorsky HOS-1. Un autre hélicoptère assure la surveillance près du Golden Gate; c'est un Sikorky HO3S-1, codé "UR-41", de l'US Navy. Mais en l'air, il devient un Hiller HTE-2 (c/n 375, BuNo. 129780) de l' "Oakland Naval Air Reserve", avec lequel John se rend au pied du Golden Gate. Cet hélico sera abattu un peu plus tard par la pieuvre géante ! Dans la réalité, il sera cédé à l'USAF (s/n 54-4034) et redésigné "OH-23B" en 1962, avant de finir sous l'immatriculation civile "N6520".


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr
 
 
 
 
 
 
MONSTREVIENTDELAMER.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 24/01/2013 : 11:56
Dernière modification : 03/07/2014 : 18:27
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 1933 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !