Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

DELUGE SUR LA VILLE
Vo. Flood !

 

Année : 1976
Pays : Etats-Unis
Genre : catastrophe
Durée : 1 h 40 min.
Couleur

Réalisateur : Earl BELLAMY
Scénario : Don INGALLS

Acteurs principaux :
Robert CULP (Steve Brannigan), Martin MILNER (Paul Burke), Barbara HERSHEY (Mary Cutler), Richard BASEHART (John Cutler), Carol LYNLEY (Abbie Adams)

Producteur : Al GAIL, Irwin ALLEN
Musique : Richard LaSALLE
Photographie : Lamar BOREN
Compagnie productrice : Irwin Allen Productions, Warner Bros. Télévision

Avions :
-Sud-Aviation 341G Gazelle  c/n 1032, N341AH
-Cessna 401B  c/n 401B0037, N3962P
-Cessna 195  c/n 7310,  N4388V
-Erco 415C Ercoupe en arrière plan
-Cessna 182M "c/n 18259729, N71724


  Notre avis :

Ce film fut un des premiers téléfilms catastrophes produit pour la télévision, le genre ayant déjà inondé les grands écrans. Avec un budget de 2.3 millions de dollars, c'était le téléfilm le plus cher de l'époque. L'inondation subite d'une ville et les dévastations qu'elle produit inévitablement, inspira de nombreux scénaristes, puisque des dizaines de films ou téléfilms furent produits avec ce titre (Flood), depuis les années 50.

Ce film est présent sur ce site car le personnage principal est un pilote d'hélicoptère qui va se trouver impliquer dans la catastrophe de façon bien involontaire.

Steve Brannigan pilote un hélicoptère avec lequel il transporte de riches touristes, entre l'aéroport et leurs hôtels, situés prés des lacs poissonneux de l'Oregon. Mais la saison est mauvaise, les pluies ont été abondantes et le touriste rare…Après avoir déposé l'un d'eux, il survole le barrage situé en amont de la ville de Brownsville. Il remarque un jeune garçon gisant au pied de celui-ci. Une fois atterri, il constate qu'il a été blessé par un rocher, projeté par une fuite subite dans le barrage ! Après l'avoir soigné, il repart. De retour à l'aéroport, il en parle à son ami Burke, un mécanicien, membre du conseil municipal. Averti, le maire refuse de faire baisser le niveau de l'eau, de peur que les poissons ne s'échappent, ce qui serait fâcheux pour l'activité économique du village, fréquenté par de nombreux pêcheurs. Le barrage est réparé, mais l'eau monte encore et menace de submerger le village. Quand on veut enfin ouvrir les vannes, celles-ci restent bloquées. Brannigan est appelé en renfort et essaie avec son hélicoptère de soulever une vanne, mais en vain. Le barrage commence à fuir de toutes parts, et finit par céder. Dans la ville en aval, où l'alarme a été enfin sonnée, la population panique et se réfugie dans les étages élevés des bâtiments. Bien que l'on soit en pleine nuit, Brannigan passe son temps à sauver des gens coincés dans des maisons isolées, dont une femme enceinte. Il sauve même le fils du maire, tombé à l'eau, et empêtré dans les branchages bloqués par un pont, que Burke s'apprêtait à dynamiter…

Il y avait bien un barrage sur la rivière Calapooia, en amont de Brownsville mais il n'était pas aussi haut que dans le film, un ou deux mètres, tout au plus, et il fut détruit en 2007, pour des raisons écologiques. Par contre, il n'y a pas d'aéroport à Brownsville, le plus proche étant celui d'Eugene, à 40 km au SW.

Sinon, ce téléfilm, avec un scenario très classique et prévisible, est assez médiocre, avec un maire, plus préoccupé par les rentrées d'argent de la municipalité, que par la sécurité de ses administrés; en France, Brownsville s'appelle La Faute sur mer ! En outre, l'inondation a lieu de nuit, ce qui permet d'avoir recours à des effets spéciaux plutôt limités.


Les avions du film :

Brannigan pilote un hélicoptère Sud-Aviation 341G Gazelle (c/n 1032, N341AH). On le voit au début du film, passer sous le pont de Yaquina Bay, au sud de Newport. Puis il contacte la tour de "Lincoln", et on le voit en finale sur l'ancienne piste 21 de l'aéroport d'Eugene / Mahlon Sweet Field, qui a été supprimée en 2005 et transformée en une simple bretelle. Quand il  redécolle de l'aéroport, on reconnait l'ancienne tour de contrôle. Plus tard, après avoir déposé son client à l'hôtel situé au bord d'un lac, il revient atterrir sur ce qui ressemble fort au petit terrain de Florence, situé non loin de l'océan (on aperçoit les dunes en bout de piste et au NE; le site s'est fortement peuplé depuis, au détriment de la forêt).

Cet hélicoptère connut de nombreux propriétaires et de nombreuses immatriculations : N223DP, N223DB, N341AH, N57GT, N57TT, puis enfin F-GESG. Il avait été acheté en juillet 1987, par la société française AX qui l'avait basé à Toussus-le-Noble. L'appareil est réformé et rayé des registres, en octobre 1992. On ne connait rien des autres propriétaires américains. Dans les années 70, comme au début des années 80, le N341AH fut aperçu dans plusieurs  films et séries télévisées comme celui-ci, mais aussi "The Gauntlet" (1977), "The Cat from Outer Space" (1978), les séries TV "Bionic Woman" (1976-1978) et "Mac Gyver" (1985-1992).

Le client de Brannigan le double (de très près), en plein vol, dans un Cessna 401B "N3962P" (c/n 401B0037). Construit en 1970, il ne vole plus depuis 1997 et, en 2014, il était en vente à Boise (ID).

A Florence (ou sur un autre terrain non identifiable; Harrisburg ?), dans un hangar, Burke travaille sur un Cessna 195  (N4388V, c/n 7310), rouge et blanc. Il fut construit en 1949 et aurait été livré en 1950 à l'USAF, sous la dénomination "LC-126A" (mais selon : http://www.joebaugher.com/usaf_serials/1949.html il n' y a aucun Cessna, pris en charge par l'USAF, portant le c/n 7310…). Il aurait été réformé et revendu sur le marché civil, en 1957, et immatriculé N4388V. En 1978, il fut enregistré au nom d'un particulier de Bishop (CA). On ne sait si cet appareil ancien est encore en état de vol, n'apparaissant nulle part sur le net…

Dans le hangar, en arrière plan, on remarque un Erco 415C Ercoupe bleu (plutôt que sa version construite par Alon, l'Alon A2, vu la forme de sa verrière qui était légèrement différente). On voit, dans le fond, un Luscombe 8, blanc à filets rouges, un Piper Pa-18 Super Cub jaune, les immatriculations de ces avions étant invisibles.

Devant le hangar, on voit un Douglas DC-3/C-47, sans marque apparente, parqué à coté d'un avion de construction amateur, sans doute un Bowers Fly Baby. Ces deux avions sont tout aussi inidentifiables que ceux de l'intérieur du hangar.

Au début du film, sur le tarmac du terrain de "Brownsville", on peut identifier avec certitude, un Cessna 182M "N71724" (c/n 18259729), un avion accidenté en 1987 en Alaska, où il est toujours enregistré, à côté d'un Beechcraft V35, bleu et blanc.

 

Christian Santoir

* Film en vente sur amazon.com

DELUGESURLAVILLE.jpg
 

Mots-clés associés

Date de création : 13/12/2014 : 09:06
Dernière modification : 13/12/2014 : 09:06
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 2545 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !