Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 141 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

DIVISIONE FOLGORE


 

Année : 1955
Pays : Italie
Genre : guerre
Durée :
Noir et blanc

Réalisateur : Duilio COLETTI
Scenario : Aldo BARNI, Oreste BIANCOLI

Acteurs principaux :
Ettore MANNI (Le capitaine), Fausto TOZZI (Le sergent), José JASPE (Salvi), Marco GUGLIELMI (Lieutenant Corsini), Aldo Bufi LANDI (le père Gabriele), Monica CLAY (La femme du capitaine), Lea PADOVANI (La femme de Salvi)

Musique : Nino ROTA
Photographie : Luciano TRASATTI
Producteur : Renato SILVESTRI
Compagnie productrice : Esedra

Avions :
-Savoia-Marchetti SM.82/PW
-CANT Z.1007 (images d'archives)

Notre avis :

Comme son titre l'indique, ce film est dédié à la division Folgore, ou plus exactement à la 185ª Divisione Paracadutisti "Folgore", une unité italienne de parachutistes, formée en septembre 1941 et destinée à sauter sur Malte, dans le cadre de l'Operazione C3, visant à l'occupation de l'île par les troupes italiennes, mais aussi allemandes. L'opération fut annulée en novembre 1942, la situation en Afrique du Nord se dégradant rapidement, et la division fut envoyée en Libye où elle fut transformée en unité terrestre. Elle participa à la seconde bataille d'El Alamein (23 octobre-4 novembre 1942) et se distingua par sa résistance héroïque alors qu'elle était confrontée à des forces beaucoup plus nombreuses, composées de troupes anglaises et françaises. Elle fut presqu'entièrement anéantie et un moment de sa reddition, elle ne comptait plus que 32 officiers et 262 soldats.

Le film commence par la fin, avec la mort des derniers survivants de la division, à El Alamein. Puis, on revient au 15 juin 1941, avec l'arrivée à la caserne, d'hommes venus d'horizons divers, des civils, un religieux, des militaires venus d'autres armes, de la Marine ou des chasseurs alpins, décrits à travers des personnages fictifs qui se sont portés volontaires pour constituer cette unité. On nous montre les différentes étapes de la formation d'un parachutiste, depuis la mise en forme physique jusqu'au premier saut, en passant par des sauts simulés à partir de tours…La première mission doit être un parachutage sur Malte. Mais le vol dure et l'avion finit par survoler l'Afrique. Ils rejoindront leurs positions à El Alamein. La suite n'est qu'une longue suite de combats, notamment contre les unités blindés britanniques. On voit les soldats italiens se battre avec des moyens très limités, très peu de ravitaillement en vivres et en eau, l'intendance ne semblant pas être le fort de l'armée italienne.

On l'aura compris, dans ce film, il y a plus de tanks (américains) que d'avions. Il figure néanmoins ici, parce qu'il fournit de belles images du Savoia-Marchetti SM.82, un avion plutôt rare au cinéma.


Les avions du film :

Les avions qui transportent les parachutistes sont des Savoia-Marchetti SM.82/PW, équipés de Pratt & Whitney  R-1830 Marsupiale. Les avions sont de couleur argentée, sans marque de nationalité, ni code tactique, à part leurs numéro personnels : "3, 7, 6, 19".., inscrits à l'arrière du fuselage, mais aussi sur le bord d'attaque des ailes. On en voit six, très bien filmés au sol, et en vol. Mais par contre, six avions volant de front, vus sur un document datant de la guerre, sont des bombardiers CANT Z.1007.

On fait une brève visite dans le cockpit, puis, la caméra s'attarde sur l'intérieur du fuselage où sont entassés 40 parachutistes et leurs équipements. La position de l'aile, située presqu'au milieu du fuselage, impliquait un deuxième niveau de plancher, situé au-dessus du caisson central de l'aile, qui servait aussi de soute.

Une des toute premières missions de guerre du Marsupiale fut précisément le transport de troupe vers la Libye, en juin 1940. Après la guerre, le SM.82 sera le principal avion de transport de l'Aeronautica Militare et 31 appareils étaient en service en 1948. Sa carrière durera plus de 20 ans et finit au début des années 60.

Le chasseur allié qui attaque les parachutistes dans leurs tranchées, est vraisemblablement un Fiat G-46, qui passe très vite et à basse altitude. C'était, en 1955, un avion d'entraînement de base ou des Réserves, servant aussi pour les liaisons.


Christian Santoir

*Film à visionner sur YouTube

Divisione-Folgore.jpg

 

Mots-clés associés

Date de création : 19/12/2014 : 17:49
Dernière modification : 19/12/2014 : 17:49
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 3255 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !