Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 

L'EXECUTEUR NOIR
Vo. Slaughter's Big Rip Off

Année : 1973
Pays : Etats-Unis
Genre : action
Durée : 1 h 37 min.
Couleur

Réalisateur : Gordon DOUGLAS
Scénario : Charles Eric JOHNSON, Don WILLIAMS

Acteurs principaux :
Jim BROWN (Slaughter), Ed McMAHON (Duncan), Don STROUD (Kirk), Brock PETERS (Reynolds), Gloria HENDRY (Marcia), Dick Anthony WILLIAMS (Joe Creole), Art METRANO (Mario Burtoli).

Musique : James BROWN, Fred WESLEY
Photographie : Charles F. WHEELER
Producteur : Samuel Z. ARKOFF, Monroe SACHSON
Compagnie productrice : American International Pictures (AIP)

Avions :
-Stampe Vertongen SV-4 c/n 190, N1606
-Boeing 707-331 c/n 17687/125, N770TW


Notre avis :

Les années 70 furent un âge d'or, notamment aux USA, où la population noire commençait à accéder aux droits civiques. Le cinéma, comme la musique, ne manqua pas de s'emparer de cette évolution au point de créer un sous genre, le film noir ou afro-américain, qui incorporait la culture des Afro-Américains et revalorisait leur image, en en faisant des personnages principaux et non de simples faire-valoir. On désigna ce courant culturel et social par le terme de "blaxploitation". Les écrans furent donc, dans les années 70, envahis de beaux et belles noires, avec des coiffures afro abondantes et des pantalons "patte d'ef", pilotant des grosses voitures américaines aux couleurs éclatantes, le tout sur fond de musique funk. Ce film, dont les chansons furent composées par James Brown, en est un pur exemple. "Slaughter's big rip off" est la suite de "Slaughter", sorti en 1972, et dont le succès avait encouragé le producteur à remettre en scène Jim Brown.

Slaughter est un vétéran du Vietnam et un ex béret vert qui a vengé ses parents, en tuant, au Mexique, le gangster responsable de leur mort. Le film commence quand Slaughter, à Los Angeles, assiste à un pique nique avec des amis. Soudain, un biplan survient et son pilote mitraille la réunion. Plusieurs amis intimes de Slaughter sont tués. Cet acte a été commandité par un mafieux, Duncan, qui veut tuer Slaughter. Un ami de Slaughter, le policier Reynolds, l'avertit du danger et lui indique que des policiers sont à la solde de Ducan; moyennant la fourniture d'utiles informations, Reynolds lui demande de s'emparer, chez Duncan, de documents intéressant la police. Avec l'aide d'un drogué, expert en serrurerie, Slaughter pénètre dans la maison de Duncan, force son coffre fort et prend les documents demandés. Mais Duncan prend en otage la petite amie de Slaughter, Marcia, qu'il menace de mort. Slaughter doit se rendre. Il est enfermé avec Marcia dans une voiture, qui est précipitée dans la mer du haut d'une falaise. Slaughter s'en tire, mais pas son amie. Il revient exterminer Duncan et sa bande. Le film se termine sur une scène montrant Reynolds, accompagnant à l'aéroport, sous escorte, Slaughter, auquel il a fortement conseillé d'aller se faire oublier à Paris…


Ce film banal, plus intéressant par son ambiance que par son scenario, a bénéficié des compétences de Frank Tallman, qui est cité dans le générique. En 1973, Tallman participa à 26 tournages, dont 4 films et téléfilms, les autres productions étant des séries télévisées, des documentaires ou des films publicitaires. Frank Tallman n'apparait que très brièvement, au début du film, lors de la scène du mitraillage, avec un avion de sa collection.

Les avions du film :

L'avion qui vient gâcher la garden party, organisée par l'ami de Slaughter, est un Stampe Vertongen SV-4, filmé du sol, de face la plupart du temps. Il est de couleur marron clair, avec un nez noir et aucune immatriculation n'est visible. Slaughter l'a identifié comme un "Stearman"…C'est sans doute un bon tireur, mais un mauvais spotter; on ne peut être bon partout.

Le film fait partie de la filmographie de Frank Tallman. La société Tallmantz possédait un Stampe (c/n 190, N1606). Construit en 1945, par la Société Nationale de Construction Aéronautique du Nord, de Sartrouville, ce SV-4C (F-BCFI) fut livré en 1946, au Service de L'Aviation Légère et Sportive et prêté à l'aéroclub de Béziers, sur le terrain de Saint Privat. Réformé, le 5 novembre 1966, il fut acquis par la société Tallmantz à une date indéterminée (N1606). Il ne participa pas à beaucoup de tournages, apparemment, et il n'est pas sûr qu'il ait été en état de vol. On le revoit dans la mini série télé "Amelia Earhart" en 1976 et dans un film d'entreprise (McDonnell Douglas) "Just 50 years", en 1978. En 1985, à la dissolution de la société Tallmantz Aviation, il fut vendu au collectionneur Kermit Weeks du Fantasy of Flight museum de Polk City (FL). Au début des années 90, il fut envoyé en Angleterre, pour y être restauré et repeint aux couleurs de l'Armée de l'Air (style seconde guerre mondiale), une décoration fantaisiste. L'avion a été présenté depuis, dans de nombreuses manifestations aériennes.

A la recherche du pilote du "Stearman" qui a tué son ami, Slaughter se rend sur un petit aéroport où sont parqués de nombreux avions de tourisme. Il est malheureusement impossible d'identifier ce terrain, la caméra ne s'attardant que sur les avions du parking.

Avant de s'arrêter, il longe une file d'avions fournissant un bon échantillon de l'aviation de tourisme américaine, au début des années 70. De droite à gauche, on observe : un Piper PA-28-140 Cherokee, un Beechcraft B.33 Debonair, un Luscombe 8E Silvaire, un Navion G Rangemaster, un Cessna 170, un Luscombe 8A, un Cessna 172D Skyhawk, un Stinson 108, un Cessna 182C (N8467T, c/n 52367), un peu plus loin, un Cessna 140, un Erco 415E Ercoupe, plus loin un Mooney M20B Mark 21 et enfin, un Piper PA-28-180 Cherokee D. (N533RM). Slaughter parle à un mécanicien, affairé sur le moteur d'un Cessna 180E (N3180Y, c/n 18254180). Cet avion, construit en 1962, fut enregistré en Californie jusqu'en 1992, puis, dans l'état de Washington jusqu'en 2011. Il est actuellement en vente, parqué sur l'aéroport de Placerville (CA).

Slaughter se rend en France dans un Boeing 707-331 de la TWA (N770TW, c/n 17687/125, n° de flotte : 7670) mis en service en 1960 et ayant d'abord reçu le matricule "N775TW", mais non utilisé. Il sera retiré des opérations, en octobre 1978 et ferraillé en juin 1980.


Christian Santoir

*Film à télécharger sur Youtube




 
Slaughter.jpg



 

Mots-clés associés

Date de création : 10/07/2015 : 11:47
Dernière modification : 10/07/2015 : 11:47
Catégorie : - Films
Page lue 2814 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !