Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

LE BONHEUR OUBLIE
Vo. Beautiful dreamer

 

Année : 2006
Pays : Etats-Unis
Genre : drame
Durée : 1 h 26 min.
Couleur

Réalisateur : Terri FARLEY-TERUEL
Scénario : Terry Chase CHENOWITH

Acteurs principaux :
Brooke LANGTON (Claire), Colin EGGLESFIELD (Joe / Thomas 'Tommy' Warner), James DENTON (Dr. Kessler), Barry CORBIN (Grandpa), William LEE SCOTT (Clay), Rusty SCHWIMMER (Jeannie), Susan BARNES (Ruby).

Musique : Ramón BALCAZAR     
Photographie : David BRIDGES     
Producteurs : Terry Chase CHENOWITH, Willis MILLER, Jack ROBINSON, Brad SUBLETT
Compagnies productrices : Dott's Starduster

Avions :
-Consolidated B-24A  c/n 18, s/n 40-2366, N24927
-Messerschmitt Bf-109G (images de synthèse)
-North American TB-25N c/n 108-34076, s/n 44-30801, N30801
-Curtiss C-46F Commando c/n 22486, s/n 44-78663, N53594 (en arrière plan)
-Beech C-45G Expeditor  c/n AF-420, s/n 51-11863, N11863 (en arrière plan)
-Boeing Stearman B75N1 n°401  c/n 75-7463, N65565, (en arrière plan)
-Boeing Stearman A75N1/PT17  c/n 75-2992, N450JN (en arrière plan)
-De Havilland DH.82C Tiger Moth (en arrière plan)


Notre avis :

"Beautiful Dreamer" est dédié à Willis et Dorothy Miller, ainsi qu'à l'équipage du B-24 Liberator "Starduster". Le capitaine Willis Miller était pilote de ce B-24 pendant la guerre et appartenait au 579th Bomber Squadron (392nd Bomb Group) de la 8th Air Force, basé à Wending en Angleterre, le 1er août 1943. L'équipage du "Starduster" effectua trente missions au-dessus de l'Europe, et malgré les dangers encourus et les impacts de la DCA, réussit à s'en sortir sans perte. Il reçut la Distinguished Flying Cross et l'Air Medal avec feuilles de chênes, alors que le capitaine Willis fut décoré de cinq Distinguished Flying Crosses.

Peu après que deux amis d'enfance, Joe Kelly et Claire, se soient mariés, la guerre est déclarée. Joe s'enrôle et devient un pilote de bombardier qui va combattre en Europe. Lors d'une mission, son avion est abattu et il est fait prisonnier. Ayant reçu un violent coup sur le tête, il est devenu amnésique. Il a perdu sa plaque d'identité et on lui donne celle d'un camarade décédé. Claire apprend que son mari est porté disparu, mais ne veut pas croire qu'il est mort. Un jour, après la guerre, l'ancien copilote de Joe prétend l'avoir vu un an après le crash de son avion, mais il ne l'avait pas reconnu. Claire part alors à la recherche de son mari dans les hôpitaux de l'armée. En poursuivant ses recherches, elle finit par trouver Joe, par hasard, dans un petit village où sa voiture est tombée en panne. Joe se fait appeler Tommy et il ne la reconnait pas... Claire, conseillée par un psychiatre, décide de rester à ses côtés, en acceptant un emploi de serveuse de bar. Tommy travaille sur un petit aéroport, où il a crée avec un ancien camarade de guerre, William Martin, une compagnie de transport de fret. Claire constate avec amertume qu'une certaine Rachel tourne autour de Tommy…Ce dernier a une violente dispute avec William, au sujet d'un contrat que William a signé à son insu, or ils n'ont pas l'avion qui convient pour remplir ce contrat. Claire lui propose alors de l'aider, en lui expliquant qu'avant la guerre, elle travaillait dans une société de réparation d'avions. Avec son aide, ils pourront retaper un vieux bombardier, abandonné sur le parking, et le transformer en cargo. En travaillant sur l'avion, ou quand il danse avec Claire, lors d'une soirée, puis, plus tard, lors des essais du quadrimoteur, des bribes de son passé refont surface. Claire essaie de l'assister, mais il la repousse. C'en est trop, et elle décide de partir. Les essais de l'avion se passent bien, mais Tommy revit, en plein vol, l'épisode de son crash et William doit poser l'avion tout seul. Tommy est pris en charge par l'hôpital, où la mémoire lui revient peu à peu. Claire est retournée auprès du grand père de Joe; un jour qu'elle se promène dans la campagne, elle est survolée par le bombardier qui se pose dans les environs. C'est Joe, qui se précipite vers elle pour l'embrasser. Il est enfin de retour !

 
Ce petit mélodrame est une biographie très romancée de la vraie vie du capitaine Willis. Un peu comme dans " Memphis Belle", le scénariste a dû noircir le tableau pour corser l'histoire, en faisant descendre le Starduster, avec plusieurs morts et blessés à bord, alors que, comme le Memphis Belle, il traversa les combats, presque sans égratignure ! Bien qu'il ait risqué sa vie plusieurs fois lors de crashs, le capitaine Willis ne fut jamais abattu, ni fait prisonnier. Il s'était engagé dans l'armée à 17 ans pour devenir pilote de chasse et n'avait donc pas attendu l'attaque japonaise sur Pearl Harbour, pour ce faire.

Le tournage de ce film, produit en grande partie par la famille Willis, ne dura que dix sept jours et eut lieu, entre autres, sur les aéroports de Whiteman (CA)  et de Camarillo (CA), ce dernier étant la base de la Southern California Wing de la CAF (Commemorative Air Force) qui fournit le principal avion du film.


Les avions du film :

Le principal "personnage" du film est pour nous le Consolidated B-24 "Diamond Lil". Précisons d'abord qu'il n'y eut aucun B-24 portant ce nom, pendant la guerre. Ce quadrimoteur (N24927, c/n 18) appartient en 2015 à l'American Airpower Heritage Fly Museum également appelé CAF Air Museum, de Midland (TX). Il s'agit d'un des très rares B-24 encore en état de vol. Le B-24 Liberator est également très rare sur les écrans, où il s'est fait voler la vedette par le B-17, la très célèbre "Flying Fortress", au nom plus agressif... L'avion du film est très ancien, puisqu'il s'agit d'un B-24A, le dix huitième construit en 1941. D'abord destiné à l'USAAC (s/n 40-2366), il fut finalement affecté à la RAF (contrat F-677) comme LB-30A, avec le serial "AM927", mais il fut endommagé en 1941, lors d'un atterrissage sur le ventre, à Albuquerque (NM), selon certaines sources, ou à Montréal, selon d'autres. Il fut renvoyé à l'usine de San Diego pour y être réparé. Il fut alors affecté à l'USAAC, comme avion de transport et fut un des premiers C-87 de l' Air Corps Ferrying Command. Il fut également utilisé par Consolidated Aircraft. En février 1946, il fut acquis auprès de la War Assets Corp. par Paul Mantz (avec la mention "B-24P", un avion destiné à divers essais de conduite de tir). Mais en avril 1947, l'avion est censé avoir été immatriculé "NL24927" par la Consolidated Vultee Corp. de San Diego…En novembre 1948, il est vendu à Continental Can Co. qui le revend dès l'année suivante, à Petroleos Mexicanos – PEMEX (XA-CAY). En 1967, il revient aux USA, acheté par la Confederate Air Force, d'Harlingen (TX), qui le fit voler avec le nouveau matricule "N12905" et le nom de "Diamond Lil", qu'il a dans le film. Il est alors  peint comme un avion du 98th Bomb Group (9th Air Force). En 1990, il change de matricule (N24927) et il est inscrit au nom de la Commemorative Air Force de Midland (TX). En 2006, après le tournage, il fut remis au standard d'un B-24A/LB-30A (sans hublots et avec des postes de tir à l'arrière, à l'avant, sur les côtés et sous le fuselage) avec un nouveau camouflage et rebaptisé "OL 927", en 2007. Mais en avril 2012, il retrouva son ancien nom de "Diamond Lil".

Si le nom de "Starduster" fut donné à plusieurs B-24, avec des nose arts différents, celui du film (représentant Bugs Bunny…) ne correspond à aucun ou de façon approximative (il ressemble un peu au nose art du B-24H, s/n 42-64497, détruit, suite à une collision en plein vol). On ne dispose d'aucune photo du "Starduster" du capitaine W. Miller, qui pilota, au sein du 579th BS, plusieurs B-24, portant les codes "385", "519", "308"…
                        
Ce film ayant un petit budget, on voit le B-24, au sol, décoller et atterrir. On n'a aucune prise de vue en vol, les scènes aériennes ayant été reconstituées en images de synthèse avec des B-24H/J. Quant à la représentation du tableau de bord, on ne voit pas très bien de quel modèle les artistes se sont inspirés... D'une manière générale, ces images sont plutôt médiocres et les Messerschmitt Bf-109G aperçus sont représentés de façon assez simplistes. Là aussi, le manque d'argent se fait sentir…

Quand Tommy remet en marche le B-24, vers la fin du film, il porte des écouteurs modernes, mieux adaptés à un ePad qu'à un cockpit d'avion, dans l'après guerre. En outre, il communique avec son copilote, à voix normale (comme dans un Airbus), sans micro ni laryngophone, malgré le bruit des 4800 chevaux des quatre moteurs Pratt & Whitney, dont les hélices sont pratiquement à l'aplomb du cockpit…On remarquera que la procédure de démarrage des moteurs commence effectivement par le numéro 3, qui activait la pompe hydraulique primaire, puis le 4, le 2 et finalement le 1.

On aperçoit, trop rapidement, d'autres avions, hébergés par la CAF de Camarillo, dont on ne voit que des parties : le North American TB-25N (N30801, s/n 44-30801) "Executive Sweet", dont on a filmé la tourelle Martin supérieure pour simuler celle d'un B-24H, et le Curtiss C-46F Commando (N53594, c/n 22486, s/n 44-78663) "China Doll", dont la restauration fut achevée en 2014.

Quand Claire va voir Tommy sur son terrain d'aviation, un Beech C-45G Expeditor est garé devant le hangar de "Martin-Warner Aviation". Cet avion (N11863, s/n 51-11863A) appartient à un pilote de Chatsworth (CA). Notons qu'il porte des marques datant d'après 1948.

Les autres avions sont des biplans appartenant à des particuliers. Tout au début du film, lors du générique, on voit un Boeing Stearman B75N1 n°401 (N65565, c/n 75-7463). Devant un hangar en planches, de "Kelly Field" (en réalité, Disney Ranch CA), est garé un Boeing Stearman A75N1/PT17 tout rouge (N450JN, c/n 75-2992) qui est basé sur l'aéroport de Chino. Claire travaille plus tard, sur le même avion, dont on a enlevé le capot moteur. Avant guerre, Joe s'affaire sur un autre Boeing Stearman jaune, non identifiable, sans marque particulière, à part des étoiles américaines d'avant mai 1942. On voit également de loin, au début du film, un De Havilland DH.82C Tiger Moth, jaune.

Enfin, quand Claire se rend au terrain pour voir Tommy, elle discute avec lui, à côté d'un Stinson AT-19 Reliant, un avion, qui, en 2006, était en cours de restauration par la CAF du Nevada.


Christian Santoir

*Film à acheter sur amazon.fr




 
BEAUTIFULDREAMER.jpg



 

Mots-clés associés

Date de création : 17/10/2015 : 08:29
Dernière modification : 17/10/2015 : 08:29
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 3323 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !