Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 144 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

AHI VA OTRO RECLUTA !

 

Année : 1960
Pays : Espagne
Genre : Comédie
Durée : 1 h 17 min.
Couleur

Réalisateur : Ramón FERNANDEZ
Scénario : Vicente ESCRIVA

Acteurs principaux :
José Luis OZORES (Orencio Cascales), José Luis CARBONELL (Ceferino), Manuel ZARZO (Pruden), Pilar CANSINO (Julia), Venancio MURO (Paco), Carmen RODRIGUEZ (Madre de Orencio)

Musique : José PAGAN, Antonio Ramírez ÁNGEL
Photographie : Godofredo PACHECO
Compagnie productrice : Aspa Producciones Cinematográficas

Avions :
-CASA 352L
-Douglas C-47 Skytrain
-Douglas C-54 Skymaster
-Aisa I-115

 

Notre avis :

Plusieurs films espagnols de l'époque franquiste eurent pour sujet la formation de jeunes recrues de l'Ejercito del Aire, l'armée de l'air espagnole. C'étaient tous des comédies, comme "La trinca del aire" (1951), "Recluta con nino" (1956), Celui-ci, comme "La trinca del aire", est centré sur l'entrainement des parachutistes, sur la base d'Alcantarilla (Murcie).

Orencio Cascales est un humble paysan. Un jour, de façon inattendue, il est surpris par deux parachutistes de la Force aérienne, alors qu'ils tombent du ciel, dans un champ. Après l'événement, grâce à l'aide des deux soldats, il décide de rejoindre les paras, d'autant que sa mère a besoin d'argent. Orencio est loin d'imaginer les épreuves qui l'attendent à la base ! Dés le début, il est victime d'un bizutage en règle et de blagues répétitives. Mais quand ses camarades apprennent la difficile situation de sa mère, ils décident de l'aider. Entre temps, le timide Orencio est tombé amoureux de Julia, rencontrée dans un bal, et qui a été séduite par sa simplicité et sa gentillesse. Il finit par obtenir son brevet de parachutiste. Peu de temps après, son unité est envoyée à Sidi Ifni, pour rétablir la paix. Orencio et ses amis se retrouvent isolés, au pied d'une montagne. Ils sont soumis au tir meurtrier d'un nid de mitrailleuse. Quand un ami proche d'Orencio est tué, il est pris de colère et il neutralise la mitrailleuse avec des grenades. Il est blessé, mais il va s'en sortir, car des renforts descendent du ciel, juste après. De retour à sa base, Orencio est décoré pour son acte héroïque, sous le regard ému de sa mère. Julia est fière de lui et elle est prête à l'aimer, malgré ses airs de péquenaud….

On est un peu étonné de trouver dans cette petite comédie, une scène de guerre, avec des blessés et des morts. On peut y voir un accent nationaliste, habituel dans l'Espagne de Franco. Cette scène fait référence à la "guerra oblivada" (la guerre oubliée), plus connue sous le nom de la "guerre d'Ifni", qui se déroula entre octobre 1957 et avril 1968, et qui vit les troupes espagnoles affronter l'armée de Libération marocaine. Les parachutistes espagnols intervinrent notamment à Tiluin et à Telata. Rappelons que l'Espagne abandonna Ifni, en 1969.

Le tournage eut lieu à l'Escuela Militar de Paracaidismo "Méndez Parada", à Alcantarilla, avec la collaboration des parachutistes de l'école, mais aussi sur la base de l'Ejercito del Aire de Getafe (au sud de Madrid) où furent filmés les avions.


Les avions du film :

Le premier avion du film est un Junkers Ju-52, ou plus exactement un CASA 352 (T.2). On en voit trois au début du film, larguant des parachutistes, dont celui portant le code "90-19", un 352L, (c/n 80, s/n T2B-189, réformé en octobre 1972; il serait préservé sur la base de Getafe). Ce type d'appareil apparait tout au long du film (dont le "90-15"), ainsi qu'à la fin, à Ifni. Les derniers Junkers Ju-52 utilisés par les parachutistes d'Alcantarilla, ne furent réformés qu'en 1978.

Sur le tarmac de la base de Getafe, sont alignés plusieurs Douglas C-54 Skymaster (T.4). Ils portent sur le nez l'insigne de l'Ala 35, une unité de transport basée à Getafe (Madrid), et créée en juillet 1954. Elle prit en charge cinq C-54, en 1959.

Mais les avions les plus nombreux sont des Douglas C-47 Skytrain (T.3), dont ceux de l'Ala 35, qui en possédait une vingtaine depuis mai 1956. On les voit parqués sur le tarmac de Getafe, puis décoller vers le Maroc (on peut distinguer les indicatifs "35-122, 35-222, 35-213…). On n'est pas sûr que ces C-47 aient participé aux opérations d'Ifni, les Etats-Unis, alliés du Maroc, ayant opposé leur véto. Néanmoins, la présence de ces C-47 et C-54, témoigne du renouvellement de la flotte des avions de transport de l'Ejercito del Aire, mais aussi de l'aide fournie par les Etats-Unis, à un pays qui ne faisait pas encore partie de l'OTAN.

Le seul avion d'origine espagnole est aperçu rapidement sur le tarmac, derrière Orencio. C'est un petit avion d'entraînement Aisa I-115 (E.9), dont on voit deux autres exemplaires (de loin).

  Christian Santoir

* Film à visionner sur internet

AHIVAOTRORECLUTA.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 27/05/2017 : 07:49
Dernière modification : 27/05/2017 : 07:49
Catégorie : - Films
Page lue 566 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !