Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 162 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2018

 

 

CHANG KONG XIONG YING
长空雄鹰

(L'aigle du ciel)

Année : 1976
Pays : Chine populaire
Durée: 1 h 35 min.
Genre : guerre
Noir et blanc

Réalisateurs : Feng WANG, Yabiao WANG
Scénario : Chen LIDE
Acteurs principaux :    
Tiejun LI, Xiyan  WANG, Xibin  GONG, Guangming  XU

Compagnie de cinéma : Changchun Film Studio

Avions :
-MiG-15b
-MiG-15UTI

Notre avis :

Ce film ressemble beaucoup à celui, sorti en 1958 "Chang Kong Bi Yi", traitant lui aussi, de la guerre de Corée., mais ici, on ne met trop pas l'accent sur un pilote particulier, mais plus sur la tactique aérienne.

Pendant la guerre de Corée, à l'automne de 1951, pour résister à l'agression américaine et aider la Corée, les volontaires de l'armée de la chine populaire ont dû intervenir. Les impérialistes américains ont utilisé leur supériorité aérienne notamment pour couper le pont de Jinchuanli, la principale voie d'approvisionnement des troupes communistes. Gao Juntao, le chef d'escadron de la troisième escadrille d'une équipe de l'armée de l'air populaire chinoise, a été le premier à abattre un avion ennemi lors de la première bataille aérienne. Les trois escadrons qu'il dirigeait furent véritablement héroïques et le moral de l'armée de l'air fut grandement stimulé. Cependant, dans une nouvelle bataille, où sept avions ennemis furent abattus, le pont a été détruit. Lors du débriefing, Gao Juntao a proposé un nouveau plan de combat, basé sur le principe tactique de la concentration des troupes et de la création de points forts. Le chef de l'aviation, le commandant Meng Meng, a surestimé la force de l'ennemi. Il a trop insisté sur les combats aériens individuels et a désapprouvé la proposition correcte de Gao Juntao. Cependant, l'état-major a encouragé ce dernier et a approuvé son plan de bataille. Gao Juntao participe à la deuxième bataille aérienne avec un moral plus élevé. Au cours des combats, les trois escadrons qu'il  dirige sont parvenus à contenir une formation  ennemie, en bloquant efficacement les bombardiers et en protégeant ainsi les ponts.

Rappelons que le premier combat aérien entre les MiG-15 chinois et les F-51 Mustang américains eut lieu le 1er novembre 1950, sans aucun appareil abattu. L'automne 1951 fut particulièrement difficile pour les forces alliées occidentales. Le mois d'octobre 1951 connut les batailles aériennes les plus furieuses de toute la guerre. Les bombardiers B-29 américains ne visaient pas seulement les ponts ferroviaires mais aussi et surtout les nombreuses bases aériennes en construction, juste au nord du fleuve Yalu. Les Sino-Coréens effectuèrent en octobre 1951, 2573 sorties, en perdant 24 MiG-15, mais en abattant 7 Sabre, 5 B-29, 2 F-84 et 1 RF-80.

Parmi tous les MiG-15 qui grouillaient littéralement au nord du Fleuve Yalu, nombreux étaient ceux qui étaient pilotés par des Soviétiques. L'URSS maintenait deux divisons aériennes en Manchourie, régulièrement renouvelées. En tout douze divisons soviétiques intervinrent en Corée du nord, permettant à leurs pilotes de s'entrainer et d'acquérir de l'expérience. En 1953, les pilotes soviétiques ne cherchaient même plus à se faire passer pour des Chinois ou des Coréens. Mais le film ne parle pas de ces alliés indispensables...

Les avions du film :

Les avions du film sont des MiG-15b, construits sous licence par Shenyang et désignés "J-2", vus alignés sur une base inconnue, en train de rouler ou de décoller, ou apparaissant en vol, sur des documents filmés. Les scènes aériennes sont reconstituées avec des maquettes.

Ces avions (de la 3eme escadrille...) portent aucun signe particulier, à part leurs étoiles chinoises et leurs codes, dont les : 3018, 3019, 3012, 3024, 3021,3011, 3003, 3014, 3020, 3022 3010, 3002, 3020...

Le "3018" est celui d'un des principaux personnages et on peut le voir au sol de prés. Sur son fuselage est inscrit : "中国人民解放军" (Armée populaire de libération de Chine)

On voit également un MiG-15UTI / JJ-2, biplace, en train de décoller.

Coté américain, on a eu recours à des maquettes médiocres de Republic F-84 Thunderjet dont a reconstitué de façon approximative le cockpit pour des vues rapprochées. On distingue même le serial "11767" (51-1767), mais qui correspond à celui d'un Republic F-84F-30-RE Thunderstreak, à ailes et dérive en flèche, un appareil qui ne participa à la guerre de Corée,  n'ayant été mis en service qu'en 1954.

On voit également un bombardier vu de loin. Il s'agit d'un bimoteur à hélice style Martin B-26 Marauder, avec un vrai cockpit d'Antonov An-2 / Nanchang Y-5 ! Les seuls bombardiers bimoteurs à hélices de la guerre de Corée furent des Douglas B-26C, surtout employés lors de missions d'attaque au sol, les autres bombardiers étant les Boeing B-29.

Après les F-84, apparaissent des North American F-86, toujours  en maquettes. Ils portent des décoration fantaisistes, parmi lesquelles on reconnait les dérives à damiers jaunes et noirs du 51st FIW.

Christian Santoir

*Film disponible sur YouTube


 

ChangKongXiong.jpg


 

Mots-clés associés

Date de création : 03/11/2018 : 09:10
Dernière modification : 03/11/2018 : 09:10
Catégorie : - Films
Page lue 104 fois