En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Recherche

Recherche

Fiches de film

Articles cinéphiles

Webmaster - Infos

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2019

War and destiny

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

WAR & DESTINY
Vo. Closing the ring

 

Année : 2007
Pays : Grande-Bretagne,| Canada, USA
Genre : drame
Durée : 1 h 58 min.
Couleur

Réalisateur : Richard ATTENBOROUGH
Scénario : Peter WOODWARD

Acteurs principaux :
Shirley MacLAINE (Ethel Ann Gordon / Harris), Christopher PLUMMER (Jack Etty), Mischa BARTON (Ethel Ann, jeune), Gregory SMITH  (Jack jeune), Stephen AMELL (Teddy Gordon), Neve CAMPBELL (Marie), Allan HAWCO Peter Etty), Brenda FRICKER (la grand-mère Eleanor)

Musique : Jeff DANNA
Photographie : Roger PRATT
Producteurs : Richard ATTENBOROUGH, Jo GILBERT
Compagnies productrices : CTR, Closing The Ring Ltd., Prospero Pictures, Scion Films, Spinster

Les avions :
-CCF Harvard IV, CF-UUU
-Boeing B-17G, N3193G, au sol
-Avro Lancaster Mk.X, C-GVRA, en arrière plan

Notre avis :

Il s'agit de l'avant dernier film réalisé par Richard Attenborough (1923-2014). Il avait fait ses débuts d'acteur dans le film patriotique "In which we serve" en 1942. Pendant trois ans, il servit dans la RAF, comme cameraman et pris part à des missions de reconnaissance, à la place du mitrailleur de queue (poste occupée par un des principaux personnages de ce film). Il apparut dans plusieurs films de guerre dont le plus célèbre est "La grande évasion" (1962). Dans "Journey together", un film de propagande sorti en 1943, il jouait le rôle d'un élève pilote. Comme beaucoup de gens de sa génération, il vécut dans le souvenir du conflit mondial. Il n'est donc pas étonnant qu'il ait été attiré par le scenario de ce film dont les évènements du présent sont intimement liés à ceux de la seconde guerre mondiale.

En 1991, dans une petite ville du Michigan, Marie Harris fait l'éloge de son père décédé, Chuck, un vétéran de l'USAAF qui a participé à la seconde guerre mondiale. Sa mère, Ethel a préféré s'asseoir dehors, en fumant une cigarette, en compagnie de son vieil ami Jack Etty. Marie est outrée du comportement de sa mère, mais il semble qu'elle ne sait pas grand chose de son passé et de sa vie amoureuse...Quand elle était jeune, Ethel était éprise d'un jeune fermier, Teddy Gordon, qui construisit une maison pour elle, avec l'aide de ses deux amis, Jack et Chuck, qui étaient également amoureux d'Ethel. Peu après l'attaque de Pearl Harbor, Ethel accepta l'anneau en or de Teddy et se maria avec lui de façon non officielle, avec Jack et Chuck comme témoins. Les trois jeunes hommes, enrôlés dans l'USAAF, partirent dès le lendemain rejoindre leurs unités. Teddy et Jack furent affectés à la base de Langford Lodge, près de Belfast, où Jack envisagea de se marier avec Eleanor, une Irlandaise plutôt débauchée. En 1991, Jimmy Riley, le petit fils d'Eleanor, est à Belfast où il rencontre Michael Quinlan, qui passe son temps à fouiller le site du crash d'un B-17, pendant la guerre. Jimmy va trouver un anneau en or avec "Teddy et Ethel" inscrit à l'intérieur. Il va tout faire pour le rendre à Ethel. Impliqué involontairement dans la guerre que mène l'IRA contre les Anglais, il va devoir fuir l'Irlande et se rendre dans le Michigan pour remettre l'anneau à Ethel. Marie est choquée de découvrir que sa mère porte toujours le deuil de Teddy. Jack lui révèle alors la véritable histoire d'Ethel et les liens amoureux qui l'unissaient à ses trois amis, Teddy, Jack et Chuck, qu'elle épousera seulement dix ans après la mort de Teddy. Ethel se rend avec Jimmy à Belfast. Quinlan lui confesse qu'il a assisté au crash de l'avion de Teddy et que celui-ci, avant de mourir, lui avait confié la bague en lui demandant de la rendre à Ethel, mais il l'avait perdu quand l'avion avait explosé, d'où ses recherches permanentes. Jack la rejoint à Belfast et lui avoue qu'il l'a toujours aimée. Ethel peut enfin pleurer et faire son deuil de Teddy. Elle et Jack s'embrassent complétant ainsi le cercle amoureux qui l'unit avec ses trois amis.

Le film consiste à déterrer le passé, au sens propre comme au sens figuré, à accepter la vie telle qu'elle est et à honorer nos promesses. Finalement, grâce à une série complexe de flashbacks (l'histoire se déroule en 1941, 1944 et 1991). La connexion entre les événements du début du film est révélée vers la fin, et le film atteint un point culminant, émotionnellement et physiquement explosif, dans les rues de Belfast, en proie au terrorisme.

Ce film classé (par erreur ?) parmi les films d'aviation anglais, sur certains sites, par des gens qui ont une conception très large de ce genre, est particulièrement décevant pour l'aérocinéphile. Bien que trois des principaux personnages soient des aviateurs, ils auraient pu tout aussi bien appartenir à l'armée de terre ou à la marine, sans que le scenario en soit changé.

Les avions sont donc ici rares et ne font que de très brèves apparitions, au sol. La seule séquence aérienne (celle du crash) a été réalisée en images de synthèse de qualité médiocre.


Les avions du film :

Le premier avion du film apparait au bout de 9 minutes 35, survolant l'enterrement. C'est un des deux CCF Harvard IV du Canadian Warplane Heritage Museum d'Hamilton (Ontario). Il est tout jaune et ses marques canadiennes ont été éffacées. Il s'agit du Harvard "RCAF 20213" (CF-UUU, c/n CCF4-4). L'autre Harvard (RCAF 412, C-FVMG) du musée avait, en 2006-2007, son capot moteur peint en bleu contrairement à celui du film.

Construit en 1951, le CF-UUU fur pris en charge par la Royal Canadian Air Force en novembre de la même année. Il fut affecté au Training Command sur la base de Trenton (Ontario). En novembre 1963, il fut stocké au 6 Repair Depot de Dunnville (Ontario). En 1965, il fut vendu à Muskoka Airways de Gravenhurst (Ontario), puis à un particulier de Toronto, en 1968, et immatriculé CF-UUU. Le Canadian Warplanes Heritage Museum l'acquit en 1973.

Le second avion est un Boeing B-17 tout rutilant, vu à l'atterrissage sur la base fictive de "Branagan" (MI). Il s'agit du Boeing B-17G (un modèle qui ne volait pas en 1941...) "Yankee Lady" (N3193G, c/n 8738, s/n 44-85829), appartenant au Yankee Air Museum d'Ypsilanti (MI). Il fut livré à l'USAAF en juillet 1945 et stocké à South Plains (TX). Il fut ensuite affecté à la 414 Base Unit de Rome (NY) en février 1946, puis à la 5948 Base Unit de Topeka (KS), en août, une unité qu'il ne rejoindra pas. Il fut alors transféré à l'US Coast Guard avec le BuNo. 77255, en septembre 1946. En 1959, il fut transformé en PB-1G, un avion de secours en mer, sur la base navale de Johnsville (PA). Il opéra à partir de la base des Gardes-Côtes de San Francisco, mais il fut rapidement vendu à Ace Smelting Inc. de Phoenix (AZ) et immatriculé "N3193G", puis à Fairchild Aerial Surveys de Los Angeles. Il fut alors équipé pour effectuer des relevés photographiques et magnétométriques. En août 1965, il fut revendu à Aero Services Corp., de Philadelphie (PA), puis à Biegert Bros. de Shickley (NE), qui l'utilisa pour faire de l'épandage de produits chimiques. En 1966, un nouveau propriétaire, Aircraft Specialties Inc., de Mesa (AZ), le transforma en avion de lutte contre les incendies. C'est alors qu'il participa au tournage de "Tora, Tora, Tora" à Hawaï. Il eut encore un autre propriétaire, Globe Air Inc., de Mesa (AZ), en 1981, avant d'être acquis par le Yankee Air Museum de Willow Run (MI) en février 1986. L'avion fut restauré en état de vol, avec ses anciennes marques de l'USAAF.

Le B-17G dans lequel va s'écraser Teddy est une image, vue de nuit. Il porte le code "K-SC sur le fuselage et sur la dérive, le serial "338733" (43-38733) et la lettre "S" dans un triangle noir, ce qui en fait le B-17G "I'll Be Seeing You" du 401st Bomb Group (92nd Bombardment Wing) basé à Deenethorpe (Northamptonshire). L'avion du film est peint en olive drab alors que le véritable était couleur alu. Affecté le 11 octobre 1944, au 612th Bomb Squadron, le "338733" fut perdu le 24 mars 1945, quand, au retour d'une mission sur Rheine, après avoir subi de graves dommages de la part de la Flak, il s'écrasa, non pas à Belfast, mais sur le terrain de Halesworth (Suffolk) en tentant un atterrissage d'urgence. Le mitrailleur de queue (le poste de Teddy) fut tué avec six autres membres d'équipage.

Un autre bombardier quadrimoteur apparait, en arrière plan, de nuit, par temps de pluie, quand Jack téléphone à Ethel. Il met un de ses moteurs en marche. Ce très bel avion, mal filmé, est un Avro Lancaster appartenant au Canadian Warplane Heritage Museum d'Hamilton. Il s'agit du Lancaster Mk.X (C-GVRA code VR-A, serial KB726) construit par Victory Aircraft à Malton (Ontario) et affecté à la RCAF en août 1946 avec le serial FM213. Il servit comme patrouilleur maritimes avec le 405 Squadron de Greenwood (NS) et le 107 Rescue Unit de Torbay (Terre-Neuve) jusqu'en 1963. Réformé en juin 1964, il fut exposé à l'extérieur, sur des pylônes, à Goderich (Ontario) jusqu'en 1977, date de son acquisition par le Canadian Warplane Heritage Museum avec le matriculé "C-GVRA". Il fut restauré et revola en septembre 1988. Accidenté au sol, en juillet 2002, il fut réparé et remis en état de vol dés le mois d'août.

Enfin, sur l'aéroport de "Branagan" (en réalité, celui d'Hamilton, dans l'Ontario, où on reconnait le hangar de Glanford Aviation Services), on aperçoit, en arrière plan un Douglas DC-3 revêtu d'un camouflage bicolore qui pourrait être le DC-3 "C-GDAK" du Canadian Warplane Heritage Museum portant les marques du 436 Squadron.


Christian Santoir

* Film disponible sur amazon.fr

CLOSINGTHERING.jpg


 

Mots-clés associés

Date de création : 07/09/2019 : 08:27
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 158 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !