En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Recherche

Recherche

Fiches de film

Articles cinéphiles

Webmaster - Infos

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2019

Dokud mas maminku

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

DOKUD MAS MAMINKU
(Tant que tu as une maman)

 


Année : 1934
Pays : Tchécoslovaquie
Genre : comédie
Durée : 1 h 30 min.
Noir et blanc

Réaliasteur : Jan SVITAK
Scénario : Evzen HOLLY, Jan GERSTEL

Acteurs principaux :
Lída BAAROVA (Jana Machova), Antonie NEDOSINSKA (Barbara Jarosova), Otomar KORBELAR (Karel Jaros), Theodor PISTEK (Alois Hbacek), Jaroslav BUDIL (le designer), Frantisek CERNÝ (le banquier)

Musique : George ANDREANI
Photographie : Václav VICH
Compagnie productrice : Universum Film (UFA)

Les avions :
-Letov S.139, OK-VOV
-Letov S.32, OK-ADA
-Praga BH-111, OK-BIH, en arrière plan
-Wibault 282 T12, F-AMHK, en arrière plan
-Aero A-35, en arrière plan
-Kassel 20, extr. de document.

Notre avis :

La propriétaire d'un magasin de faïence, la veuve Barbora Jarošová, a pour principale préoccupation son fils bien-aimé, Karel. Après ses études d'ingénieur, Karel décide de quitter sa maison natale et trouve une place dans l'usine aéronautique de Prague. Il devient bientôt un designer à succès. Il rencontre la nièce du directeur de l'usine, Mareš, la danseuse Jana Machová, qui dirige également un centre de chorégraphie, et ils tombent amoureux l'un de l'autre. Karel décide de présenter sa future femme à sa mère. Barbora, cependant, n'est guère satisfaite de son choix, et ne voit pas son fils adoré, qui a bien réussi, épouser une "danseuse" de cabaret... La déception de Karel se reflète bientôt dans son travail, ce qui inquiète tellement le directeur Mares qu'il rend lui-même visite à sa mère et l'avertit que son attitude peut mettre en danger la vie de son fils, tout en l'invitant au meeting aérien où Karel doit présenter son avion. Barbora décide de se rendre à Prague pour assister au meeting aérien, mais manque le départ de son fils, retenue dans son hôtel par une panne d'ascenseur. Arrivée enfin sur place, elle apprend que son fils et Jana  ont eu un accident ! Affolée, elle se précipite vers l'endroit où son fils a été emmené. Il est vivant et légèrement blessé, comme Jana qui l'accompagnait. Elle les embrasse tous les deux.

Le scénario de ce petit film produit par la compagnie allemande Ufa est basé sur l'amour d'une mère pour son fils unique, un amour toujours possessif. L'actrice principale, Lida Baarova, deviendra, quatre ans plus tard la maîtresse de Jospeh Goebbels. Leur liaison sera rapidement interrompue, en 1939, sur ordre du Führer, pour des raisons politique....

Mais en dehors de l'amour maternel, ce film fait la promotion de l'aviation tchécoslovaque à travers le personnage de Karel et on peut y voir plusieurs avions rares de l'époque.

Le tournage eut lieu, entre autres, sur l'aéroport de Prague-Kbély, dont on voit la tour de contrôle accolée à un grand hangar (le C1) et le château d'eau. A Prague-Kbély, eurent lieu de nombreux meetings aériens dans l'entre deux guerres. C'était également une base militaire.


Les avions du film :

Le premier avion du film est une maquette aperçue dans la chambre de Karel. Il s'agit d'un trimoteur Fokker F.VIIb/3m, un avion construit sous licence par Avia et faisant partie de la flotte de la compagnie nationale CSA (CS Statni Aerolinie). Plus tard, dans le bureau d'études où il travaille, il y a une seconde maquette, celle d'un  Letov S-1, un biplan militaire, le premier avion purement tchécoslovaque à entrer en service dans l'armée, en 1920.

Plus tard, d'autres avions sont vus au sol, en arrière plan, sur le tarmac de Prague-Kbély : un Aero A-35 à côté d'un Caproni Ca.97 (le seul Caproni de CSA, OK-BEK, pris en charge en octobre 1931, radié en juin 1936), un Letov S-32 (OK-ADD de CSA, reçu en janvier 1934, radié la même année !). Il y a aussi un des trois Praga BH-111 (OK-BIH, c/n 3) construit par CKD (Ceskomoravská-Kolben-Danek) enregistré en août 1932. Cet avion de sport fut spécialement conçu pour le Challenge international de Tourisme de 1932. L'OK-BIH ne parvint pas à terminer la course et fut transféré à l'aéroclub universitaire de Prague. Il fut rayé des registres en 1938.

On voit également un Wibault 282 T12 d'Air France, baptisé "Le Diligent" (F-AMHK, c/n 4). Il avait été livré à la CIDNA (Cie Internationale de Navigation Aérienne) en mai 1933, et mis en service sur la ligne de Paris-Prague-Istamboul (vol quotidien, sauf le dimanche). Il venait tout juste d'être repeint aux couleurs de la nouvelle compagnie Air France.

Garé non loin de lui, est un autre Aero A-35 (OK-AU?) de CSA, puis un petit monoplan parasol, le Letov S-139 (OK-VOV, c/n 2). On le voit également être sorti du hangar C1, qui porte l'inscription "CS Statni Aerolinie" (CSA). C'était un avion de l'Aeroklub RCS de Prague, pris en charge en mai 1934. Ce fut le seul avion employé par la production, celui de Karel.

Les autres images d'avions ont été filmées lors d'un meeting à Prague et semblent être issues de la Journée de l'armée de l'air tchécoslovaque du 10 septembre 1933. On peut reconnaître, en vol et au sol, de nombreux avions militaires en service en 1934 : Letov S-328, S-218, S-16, S-18, Avia B.33, Aero A.32, Praga E.39, E.41, trimoteurs Avia-Fokker F.IX (au sol seulement). La plupart de ces avions sont des biplans plutôt dépassés, sortis à la fin des années 20. Parmi les avions faisant de la voltige, on remarque trois biplans Avia BH-22, évoluant tout en étant reliés entre eux par un filin élastique.

On peut voir également un planeur allemand, un Kassel 20, volant à basse altitude, et même le lâcher d'un ballon libre militaire. On notera également la présence dans les airs d'un monoplan civil dont la décoration caractéristique, bicolore (rouge et noir), le désigne comme le Morane Saulnier MS.225 (F-AJTP) de Michel Détroyat qui se produisit dans de nombreux meetings partout en Europe et aux USA, dans l'entre-deux guerres.

A la fin du film, la mère de Karel, n'hésite pas à embarquer (par la porte de droite) dans un Letov S.32 (voir la forme de la porte) immatriculé (OK-AD)A. C'était le prototype construit en 1931, et pris en charge par la CSA en 1933. Il fut radié des registres en novembre 1934, suite à l'accident, le 26 juin 1934, du Letov S.32 "OK-ADB", victime de graves problèmes structuraux. L'OK-ADA devait être interdit de vol, au moment du tournage, donc la mère de Karel ne craignait rien...


Christian Santoir

*Film disponible sur www.ulozto.cz

Dokud-mas-maminku-svoji.jpg

c


 

Mots-clés associés

Date de création : 07/09/2019 : 08:45
Catégorie : - Films
Page lue 154 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !