En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Recherche

Recherche

Fiches de film

Articles cinéphiles

Webmaster - Infos

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2019

A Stoupej do slunce

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

...A STOUPEJ DO SLUNCE !
(...et monter vers le soleil)

 

Année : 2003
Pays : Tchéquie
Genre : drame
Durée : 1 h 06  min.
Couleur

Réalisateur : Zbynek PODSKALSKÝ         
Scénario : Igor KRUPKA, Katerina HEJKOVA

Acteurs prinicpaux :
Alois ŠVEHLIK (Jan Sedlá?), Old?ich VLACH (Dr. Egon Procházka), Miroslava PLESTILOVA (Alena), David ŠVEHLIK (Jan Sedlá? jeune), Šimon ŠTEPAN (Honzík) Jaroslava FRIDRICHOVA (Alena jeune)   
Musique : Dominik RENC         
Photographie : Tibor SZILVASI         
Compagnie productrice : Bugaboo Production

Avions :
-MiG-21MF (9805
-MiG-21MFN (4003, 4017, 4405, 2500)
-MiG-21UM (9341, 9332)
-Aero L-39ZA (5019)
-Aero L-159 Alca
-Zlin Z-126 Trener 2 (OK-DVG, c/n 525)
-Schulgleiter SG-38 (OK-A910, c/n 1)
-Orlican VT-116 Orlik II (OK-7438, c/n 151818)

Notre avis :

Ce film a été commandé par l'armée de l'air tchèque (Vzdusne sily aramdy Ceske republiky), qui a payé la moitié de son coût de production. Il fit sa première sur la base aérienne de Caslav, où il fut en partie filmé. L'armée fournit des avions et une dizaine de pilotes.

L'armée de l'air tchèque se fait donc ici de la publicité et le téléfilm contribue à promouvoir cette arme auprès du grand public, et plus particulièrement, auprès des jeunes. En plus de avions, on nous montre tous les aspects d'une base aérienne, de la tour de contrôle, au service incendie, tout en détaillant le travail des "rampants", mécaniciens, ravitailleurs, armuriers...

L'histoire est centrée sur un jeune garçon et son grand père, un ancien pilote militaire. Le jeune Honzík doit passer ses vacances avec son grand-père, car sa mère divorcée est très occupée. Le grand père, emmène son petit fils visiter une base aérienne proche, où il a conservé des contacts. Mais la mère ne veut pas que son père fasse aimer l'aviation à son petit-fils. Elle n'aime pas les avions, parce que, depuis son enfance, elle se souvient surtout du fait que son père, un pilote aussi, était tout le temps à l'aéroport. Quand sa mère décéda, elle dût s'occuper de tout, toute seule...

L'histoire comporte plusieurs flashbacks, avec des scènes de ménage et des décès, dont notre méconnaissance de la langue tchèque ne permet pas de rendre compte...

Mais ce qui nous intéresse le plus, dans ce film, c'est qu'il parsemé de nombreuse scènes aériennes et nous montre plusieurs appareils dont le MiG-21 qui était en fin de carrière, d'autant que la Tchéquie avait rejoint l'OTAN, trois ans auparavant. Ce film est donc une sorte d'adieu à ce chasseur russe célèbre qui devait disparaitre du ciel tchèque deux ans plus tard, mais qui survit encore dans certaines armées, après plusieurs "liftings", comme la force aérienne indienne.

Les prises de vues aériennes furent effectuées par des MiG-21MFN et UM (équipés de caméras installés dans des pods, mais aussi à l'intérieur des cockpits), un Antonov An-26, basé à Prague (code 2408), un hélicoptère Mil Mi-17 et un Cessna 172. Le tournage se déroula en grande partie sur les bases de Caslav et de Pardubice et sur les terrains civils de Rana et de Pribram.
 

Les avions du film :

L'avion du film est sans conteste le MiG-21 de l'armée de l'air tchèque qui sillonne le ciel tout au long du film. Ceux du film appartenaient au 41 SLt et 42 SLt (Stihaci Letka-Escadron de chasse) de la base aérienne tactique n° 4 (4 zTL-4 základny Taktického Letectva) de Caslav, où Honzik et son grand-père sont accueillis par un officier, mais ils ont été filmés, apparemment, sur la base de Pardubice (dont la tour de contrôle apparaît dès le début du générique; on voit aussi, plus tard, son radar de surveillance RL-5M), où les 41 et 42 SLt furent transférés, entre mai à novembre 2003, suite à des travaux en cours sur la piste de Caslav. On peut distinguer les codes tactiques de plusieurs appareils.

Les deux qui décollent de la piste "09" de Pardubice, au début du film, portent les codes tactiques "4003" et "4017" du 41 SLt dont les pilotes portent l'insigne sur l'épaule droite et celle de l'OTAN sur l'épaule gauche. Ce sont deux MiG-21MFN (N pour NATO), des appareils mis partiellement aux standards de l'OTAN (avec une nouvelle avionique : transpondeur IFF AN/PX100, récepteur GPS/NAVSTAR Trimble 2101, équipement de radionavigation DME-42, balise ILS VIR-42, deux radios pour une communication bidirectionnelle UHF / VHF LUN3520, feux anti collision stroboscopiques, radiocompas ARC-15...), organisation à laquelle appartenait la Tchéquie depuis mars 1999. Ils se distinguaient extérieurement des MiG-21MF par une petite antenne noire, située devant la dérive et une autre horizontale, sur le haut de la dérive. Les avions emportent deux bidons de 490 litres de carburant et deux UZR-60 (la version inerte d'entrainement du missile air-air R-60M).

Lé "4003" (c/n 96004003), construit en juillet 1975, fut livré à l'armée de l'air tchécoslovaque et affecté  successivement à plusieurs régiments de chasse : 1 SLP (Stihaci Letecky Pluk) de Budejovice, en septembre 1975, 5 SLP, en novembre 1975, 9 SLP de Bechyné, en décembre 1975, 9 SBoLP (Stihaci Bombardovaci Letecky Pluk) de Bechyné, en décembre 1991. Réformé le 31 décembre 1992, l'avion fut stocké à Plzen-Line. En 2000, il fut remis en état de vol, avec une nouvelle avionique et affecté au 41 SLT de Caslav. Réformé définitivement en 2005, l'avion est depuis exposé à l'extérieur, sur la base de Caslav.

Le chasseur qui l'accompagne porte le code "4017", construit en août 1975, il eut le même parcours opérationnel et fut réformé en septembre 1993. En 2000, il fut remis au standard MiG-21MFN et affecté au 41 SLT de Caslav, mais il fut ferraillé à Horni Jiretin, en octobre 2006.

On a plusieurs vues du vrai cockpit de ces MiG-21. On voit ainsi le pilote manipuler différents interrupteurs sur la console de droite (radio, radio compas automatique, radio altimètre, pilote automatique...), régler le QNH de l'altimètre, le compas magnétique, appuyer sur le bouton de démarrage du réacteur, situé sur la console de gauche...On voit également en haut de la console de droite, les voyants d'alerte du moteur et du système de carburant.

Au sol, d'autres MiG sont aperçus. On peut ainsi distinguer le "9341", un MiG-21UM (c/n 516999341), un biplace construit en 1980 et réformé en décembre 1992. Il fut affecté au 1 Letecky Skolny Pluk (1er Régiment d'entraînement) à Caslav et fit son dernier vol en juillet 2005. Il fut alors vendu au Mali où il porta le code "TZ-375". En décembre 2014, il était stocké sous le soleil, sur l'aéroport de Bamako-Senou...

Sur le tarmac de Pardubice, est parqué un autre MiG-21UM, le "9332" ayant un camouflage trois tons de gris de l'OTAN  contrairement au précédent. Pris en charge en 1972, par l'armée de l'air tchécoslovaque, il fut affecté en 1980 au 1 LSP, de Prerov et en janvier 1995, fut transféré sur la base tactique de Caslav (4 zTL), où était basé le 43 SLt, puis en janvier 1999, le 41 SLt, devenu depuis décembre 2003, le 211 TLt (Takticka Letka-Escadron tactique). En mai 2005, il fut transféré par la voie des airs au musée de Prague-Kbély.

Les MiG-21UM participèrent aux prises de vues aériennes, notamment quand on voit un "pilote" dans son cockpit, alors qu'à l'évidence, il a été filmé dans la place arrière d'un biplace (verrière différente).

On peut voir également sur le parking un autre MiG-21MFN le "4405" (c/n 96004405), construit en septembre 1975, qui a été affecté, lui aussi, au 1 SLP de Budejovice, puis au 8 SLP de Brno, en juin 1989 et au 82 SSLt (Samostatna Stihaci Letka-82 Escadron de chasse indépendant) de Mosnov, en mai 1991. Retiré du service le 31 décembre 1992, et stocké à Plzen-Line, il fut également remis aux standard OTAN et affecté au 41 SLt de Caslav. En 2005, il fut envoyé au musée de Prague-Kbély, puis, en 2008, au Fahrzeug Technik Luftfahrt Museum de Bad Ischi, en Autriche.

Le "9805" (c/n 969805) est in MiG-21MF qui n'a pas été mis aux standard de l'OTAN, mais qui porte le camouflage gris trois tons de l'Organisation. Construit en 1974, il fut affecté au 5 SLP (Régiment d'entraînement) de Prerov, puis en avril 1991, au 1 SLP, toujours à Prerov. Ayant subi une restauration en décembre 1992, il fut affecté au 4 SSLt, en novembre 1993, au 42 SLt en janvier 1995, puis au 41 SLt, en 2000. Après révision approfondie, il rejoignit le 211 TLt (Tacticka Letka) de Caslav, en décembre 2003. En 2004, trente ans après sa construction, il fut stocké à Budejovice, puis à Prelouc, non loin de Pardubice.

Vers la fin du film, en vol de formation, on distingue (mal) le MiG-21MFN portant le code "2500" et une décoration particulière, genre tigre, sur la dérive et l'arrière du fuselage. Cette décoration lui avait été appliquée en octobre 2002, lors du 45ème anniversaire de la base de Caslav. Construit en 1975, il servit au sein de diverses unités : en 1975, 1 SLP, et 4 SLP, en 1976, 9 SLP, en 1991, puis 9 SBoLP. Modernisé en 1993, il fut affecté au 8 SSLt, et en 1999 au 41 Slt (appelé "Tigre"), devenu le 211 TLt, en décembre 2003. Réformé définitivement en mai 2005, il fut d'abord stocké sur la base de Prerov et finalement vendu à un ferrailleur.

Un autre MiG-21MFN (code 5581) aurait aussi participé au tournage, mais on ne le voit pas dans le film. Peut-être a t-il servi d'avion caméra.

En 2005, les derniers MiG-21MFN furent remplacés par des JAS-39C/D Gripen suédois.

Deux autres types d'avions militaires apparaissent dans le film. On voit ainsi décoller de la base de Pardubice, l'Aero L-39ZA Albatros portant le code "5019" (c/n 035019) du 42 SLt de Caslav. Il avait été mis en service en 1993 par le 30 BiLP (Bitevni Letecky Pluk-Régiment d'attaque au sol). En décembre 2003, il fut assigné au 221 VLt (Vcvikova Letka), un escadron d'entraînement basé à Pardubice, puis, en octobre 2008, au 222 VLt, et, à partir de décembre 2013, au 213 VLt, toujours basé à Caslav. Il devait être réformé en 2019.

Plus tard, apparait un Aero L-159 Alca, au code tactique invisible, étant toujours filmé de l'avant...Il a un camouflage trois tons de gris de l'OTAN, et appartenait vraisemblablement au 42 Slt, un escadron basé à Caslav, qui fut équipé de cet avion à partir de décembre 2000.

Enfin, le dernier avion militaire est vu juché sur trois plots en béton, sur la base de Caslav. C'est un Mig-23ML (4850, c/n 0390324850 / 17323), reformé en 1998. Il a été rejoint en 2004, par un autre MiG-23BN (5733).

Côté aviation civil, on nous montre un planeur plutôt antique, que des hommes lancent d'une colline au moyen d'un long sandow, près du terrain de Rana. Il s'agit d'un Schulgleiter Erwin II SG-38 (OK-A910, c/n 1) qui est une réplique, pouvant être équipée d'une cabine démontable pour le confort du pilote...

Un Zlin Z-126 Trener 2, code UC-38 (OK-DVG, c/n 525) appartenant à l'aéroclub de Pribram, depuis septembre 1997, est décoré comme un C-105, un Zlin de l'armée de l'air tchécoslovaque, dans les années 50, avec un code qui en fait un avion du 1 LSP.

On le voit plus tard remorquer un planeur, plus moderne, un Orlican VT-116 Orlik II (OK-7438, c/n 151818) appartenant à l'aéroclub de Pribram, depuis 2001. Son matricule apparait sur la planche de bord et pas ailleurs. Il est actuellement préservé, sans ses ailes, dans la réserve du musée de l'aviation de Kosice, en Slovaquie.


Christian Santoir

*Film disponible sur YouTube

ASTOUPEJDOSLUNCE.jpg


 

Mots-clés associés

Date de création : 19/10/2019 : 08:24
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 222 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !