En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Recherche

Recherche

Fiches de film

Articles cinéphiles

Webmaster - Infos

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2019

You must be joking

YOU MUST BE JOKING

 

Année : 1965
Pays : Grande-Bretagne
Genre : comédie
Durée : 1 h 40 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Michael WINNER
Scénario : Alan HACKNEY, Jan READ

Acteurs principaux :
Michael CALLAN (Lieutenant Tim Morton), Lionel JEFFRIES (Sergent-Major McGregor), Denholm ELLIOTT (Capitaine Tabasco), Wilfrid HYDE-WHITE  (Général Lockwood), Bernard CRIBBINS (Sergent Clegg), TERRY-THOMAS (Major Foskett)

Musique : Laurie JOHNSON     
Photographie : Geoffrey UNSWORTH
Producteur : Charles H. SCHNEER
Compagnie productrice : Columbia Pictures Corporation

Avions :
- Sikorsky S-55 Whirlwind, G-ANFH, c/n WA 015
- De Havilland DH.84A Mk.II Dragon, G-ADDI c/n 6096
- Piper PA-23-160 Aztec, G-ARMI, c/n 23-190, en arrière plan
- Auster 5J1, G-AJIU, c/n 2338, en arrière plan
- Piper PA-23-250 Aztec, G-ARLS, c/n 27-431, en arrière plan
- Miles M.38 Messenger 2A, G-AHZT, c/n 6364, en arrière plan

Notre avis :

Le général anglais Lockwood, un officier excentrique, choisit le légendaire Tim Morton de l’armée de l’air américaine, pour faire partie d’une expérience stimulante pour le moral, promue par le major Foskett, un psychiatre de l’armée anglaise. Morton est envoyé participer à une chasse au trésor où il aura pour concurrents, un Ecossais chauvin, le sergent-major McGregor, le capitaine Elton Tabasco, le sergent Mansfield et le malchanceux sergent Clegg. Les joueurs doivent se sortir d’un labyrinthe de haies, avant de «se procurer» une étrange collection d’objets : la statuette du bouchon de réservoir d’une Rolls-Royce, un lapin électrique utilisé sur les pistes de courses de chiens, un ensemble de canards en céramique, une cloche historique exposée dans la compagnie d’assurance Lloyd, un autographe et une mèche de cheveux de Silvie Tarnet, une célèbre chanteuse française. Si l'un des concurrents enfreint la loi ou se fait prendre, le général Lockwood les ignorera totalement. Ils doivent porter des vêtements civils et laisser tout leur argent derrière eux. Le gagnant aura droit à une promotion et à un voyage autour du monde pour deux, tous frais payés. La course folle commence immédiatement. Le capitaine Tabasco refuse de respecter les règles et demande à un ami de le sortir du labyrinthe, en hélicoptère ! Le lieutenant Morton demande l'aide de sa petite amie Annabelle Nash, pour rassembler les objets nécessaires, tandis que le sergent  Mansfield achète ce dont il a besoin avec des commandes de l'armée, signées du faux nom du général Lockwood. Le capitaine indolent Tabasco passe la plupart de son temps à dîner dans une suite d’hôtel luxueuse, tout en payant divers aides pour la récupération des objets du trésor. Le malheureux sergent Clegg n'arrive pas à se sortir du labyrinthe; chaque fois qu'il trouve son chemin vers la liberté, les soldats du général Lockwood l'attrapent et le rejettent dans le labyrinthe! Alors que la folle poursuite s'achève, le lieutenant Morton rencontre la célèbre Silvie Tarnet et ils tombent amoureux l'un de l'autre. En récupérant le dernier objet dans sa limousine, avec chauffeur, Morton décide de quitter l'armée et, Sylvie, de se séparer de ses directeurs artistiques exigeants, pour mieux s'enfuir ensemble…Quant au général Lockwood et au major Foskett, ils sont arrêtés par la police pour vol d'objets divers et malversations !

Cette comédie est complètement folle, avec un scenario difficile à suivre. Cette course à l'argent et à la promotion n'est pas ans rappeler "Un monde fou, fou, fou" (1962) réalisé par Stanley Kramer.

Le film commence à l'entrée la base de la RAF de Northolt, appelée la "Northden Air Station" de l'USAF, mais on ne va pas vers les pistes…Néanmoins ce film comporte deux scènes aériennes, une, en hélicoptère, vers le début, et une, à la fin, tournée sur le terrain civil d'Elstree (Hertfordshire).

Les avions du film :

Le premier aéronef est un hélicoptère Westland Sikorsky S-55 Whirlwind (G-ANFH, c/n WA 015) construit en 1953. Il fut acquis en novembre 1954 par British European Airways et mis au nom de BEA Helicopters Ltd. en avril 1964. Il apparut alors dans le film sur les Beatles, "A Hard day's night". Il fut vendu en février 1969 à Autair Helicopters Services, puis à Bristow Helicopters Ltd. en avril 1969. Il fut retiré du service en septembre 1977. En juin 1979, il était exposé à l'Helicopter Museum de Weston Super-Mare, mais en 2010, il était stocké à l'extérieur, en piteux état, sans ses rotors.

McGregor saute en parachute d'un De Havilland DH.84A Mk.II Dragon (G-ADDI c/n 6096)  acquis en mars 1935 par Railway Air Services, basé à Croydon. Il eut ensuite de nombreux propriétaires : Great Western & Southern Airlines en janvier 1939, WS Shackleton /Vickers Armstrong Ltd. en juillet 1943, Gilbert Anthony Phelps, en mai 1946, Air Charter en août 1947, Air Navigation & Trading Co. en mars 1951, Aero-Enterprises en avril 1963. Cet avion rouge et blanc, porte dans le film, le nom "CHRISAIR Scenic Airways" inscrit sur l'avant du fuselage. En 1970, il fut exporté aux USA, inscrit au nom de Geert Frank d'East Kingston (NH), avec le matricule "N34DH", puis en 1973, à celui d'Irvin Perlich de Morgan Hill (CA). En 1981, il fut acquis par Michael Kimbrel d'Oakland (WA), nom avec lequel ce vétéran est toujours enregistré. En 2012, il volait avec son matricule anglais et la livrée de Chrisair, qu'il avait dans le film.

Sur le petit terrain d'Elstree, plusieurs avions sont aperçus garés devant les hangars : un Piper PA-23-160 Aztec (G-ARMI, c/n 23-190) de British Midland Airways, réformé en 1989, alors qu'il appartenait au Stapleford Flying Club; un Auster 5J1 (G-AJIU, c/n 2338) d'un particulier de Radlett, et qui ne vole plus depuis 2004, parqué à l'extérieur, sur l'aéroport de Netherthorpe…; un Cessna 172 sans matricule visible.

Dans un hangar, on distingue un autre Piper PA-23-250 Aztec (G-ARLS, c/n 27-431) avec un nom grec marqué sur la dérive : "Tis Pagonias Aetopoulo" (l'aigle paon) appartenant à un pilote d'Ealing; l'avion fut détruit en novembre 1975. On voit également un Miles M.38 Messenger 2A (G-AHZT, c/n 6364) de Richard Deterding, un avion qui sera basé à Elstree en 1967, quand il sera acquis par le Zeta Group. Il fut rayé des registres en septembre 1981, après avoir été accidenté à Biggin Hill.


Christian Santoir

*Film disponible sur amazon.fr

YOUMUSTBEJOCKING.jpg


 


Date de création : 02/11/2019 : 08:29
Catégorie : - Films
Page lue 68 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !