Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 141 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

LE PHILLIPS 1-B Aeroneer
Un intermittent du spectacle

L’Aeroneer type 1-B était un avion de sport, monoplan de construction métallique, conçu par une équipe de pilotes de Long Beach (Ca.) et construit en 1936 par l’Aero Engineering Co. présidée par James A. Phillips. Il subit de nombreux tests avant d’être présenté au meeting aérien de Los Angeles en mars 1937. Une série de vingt-sept appareils avait été prévue, mais faute d’argent pour acheter l’outillage et la matière première, le projet avorta. Entre-temps, Phillips s’était installé sur le Metropolitan Airport de Van Nuys qui lui appartenait en grande partie et où furent tournés de nombreux films d’aviation vu sa proximité des studios. Ce n’est qu’en 1938 que l’Aeroneer fut finalement approuvé par les autorités et sa fabrication en série autorisée. Mais à cette date, l’intérêt pour ce genre d’avion école avait disparu et Phillips essaya de se tourner vers le marché militaire et l’étranger, avec un appareil modifié. Ce serait un avion d’entraînement qui pourrait servir aussi bien pour l’instruction de base que pour le perfectionnement.

 
phillips01.jpg
Fig.1 L’Aeroneer faisant de la publicité pour la marque d’essence GILMORE © Clark Scott



Reconstruit fin 1938 avec un moteur Ranger 6 de 145 chevaux en remplacement de son Menasco C-4 de 125 chevaux, l’Aeroneer devient le XPT (Experimental Primary Trainer) avec l’immatriculation X-16075, pour essayer d’obtenir un contrat de l’USAAC. Mais l’Air Corps n’accepta pas la disposition du cockpit où l’élève était placé à côté du moniteur et l’avion fut rejeté. Aucune commande ne vint de l’étranger non plus. Comme plusieurs avions sans avenir, il fut donc vendu aux studios de la MGM et apparut alors dans plusieurs films.

Sur une photo de la Paramount, prise au Municipal Airport (ex Mines Field) de Los Angeles, on voit Ray Milland à coté de l’Aeroneer équipé de son moteur Ranger six cylindres. Ce n’est pas une photo de plateau, mais une photo vraisemblablement destinée à la promotion du film "Men with wings", sorti le 16/07/1938, bien que cet appareil n’y apparaisse pas.


 
RAYMIDLAND.jpg
Fig. 2. Ray Milland et l’Aeroneer en 1938 © Paramount via Aerofiles.com



Dans le film "House across the bay" d’United Artists (sorti le 1/03/1940), on voit l’Aeroneer effectuer des tonneaux et survoler la baie de San Francisco. Il passe pour le "Crane XPT" et porte un gouvernail à rayures (rouges et blanches sans doute) comme les avions militaires de l’époque. Le constructeur Crane essaie de vendre deux cents exemplaires de ce "chasseur" à une commission d’achat française ! Pour l’Aeroneer, c’était un rôle vécu...


 
phillips03.jpg
Fig. 3. L’Aeroneer XPT tel qu’il apparaît dans "House across the bay" en 1940.Via © Aerofiles.com


Dans "Power dive" (1941) de la Paramount, l’Aeroneer appelé "McMasters Special" doit effectuer un vol sans escale à travers les États-Unis, mais s’écrase au décollage dès le début du film ! Dans la série "Sky Raiders" d’Universal, il est le "chasseur miracle" (en 1941 !) du groupe "Sky Raiders Inc.", une organisation privée travaillant pour la Défense Nationale. L’avion est convoitée par une puissance étrangère qui cherche à s’en emparer. Il apparaît ainsi dans plusieurs épisodes, en l’air et au sol, mais aussi sous la forme d’une maquette.

L’Aeroneer était sans doute un très bon avion, mais il fut victime, entre autres, de sa conception biplace. Il convenait mal à l’aviation privée ou d’affaires, vu sa faible capacité d’emport. Biplace côte à côte, il ne pouvait plaire aux militaires qui avaient déjà opté pour le biplace en tandem. En outre, à la fin des années trente, aux USA, le marché était très fluctuant et beaucoup de bons avions furent abandonnés par manque d’intérêt.

En 2005, l’unique Aeroneer était stocké dans un hangar, en Arizona. En 2007, il figure encore sur les registres de la FAA, mais avec une certification qui n’est plus valide ; l’adresse du propriétaire est celle du bureau de la FAA à Oklahoma City.


Christian Santoir



Filmographie :

1940    USA    United Artists       " The house across the bay "
1941    USA    Paramount            "Power dive"
1941    USA    Universal               "Sky raiders" (série)


Bibliographie  sommaire :

-JUPTNER Joseph P. [1994]  US civil aircraft series . Blue Ridge Summit (Pa.), TAB Books, tome 7, 352 p.

Site Internet :www.aerofiles.com


Date de création : 01/06/2007 : 11:10
Dernière modification : 17/10/2010 : 12:20
Catégorie : - Avions
Page lue 3660 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !