Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 147 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

DROP ZONE




Année : 1994
Pays : États-Unis
Genre : Action
Durée : 1 h 42 min
Couleur

Réalisateur : John BADHAM
Scénario ; Peter BARSOCCHINI, John BISHOP
Histoire originale :  Tony GRIFFIN, Guy MANOS, Peter BARSOCCHINI

Acteurs principaux :
Wesley SNIPES (Pete Nessip), Gary BUSEY (Ty Moncrief), Yancy BUTLER (Jessie Crossman), Michael JETER (Earl Leedy), Corin NEMEC (Selkirk), Kyle SECOR (Swoop) (Luca BERCOVICI) Jagger, Malcolm-Jamal WARNER (Terry Nessip), Grace ZABRISKIE (Winona), Natalie JORDAN (Lena)

Photographie : Roy H WAGNER
Musique Hans ZIMMER
Producteurs : John BADHAM, D.J. CARUSO, Lauren LLOYD, Wallis NICITA
Compagnie productrice :Paramount

Avions :
-Boeing 747-209F c/n 20528/191, N704CK
-Fairchild Pilatus PC6/B1-H2  c/n 2001, N345F
-Douglas DC-3A c/n 4126, N129H
-Douglas C-47A-65-DL c/n 19054, s/n 42-100591, N329T
-Bell 206B Jet Ranger III c/n 3367, N57BL
-Cessna 172 c/n 29697, N6497B (en arrière plan)
-Cessna 182A c/n 34420, N3720D (en arrière plan)
-DHC Twin Otter  (en arrière plan)
-Rockwell 114 Commander  N5854N (en arrière plan)


Notre avis :

L’année 1994 aura été au cinéma la grande année du parachutisme. Trois mois après "Terminal velocity", sortait "Drop zone" qui se passe dans le milieu des "skydivers", des fanas de la chute libre. Le scénario ressemble également à celui d’un autre film, "Chute libre", sorti la même année, où un espion parachutiste découvre un complot visant à divulguer les identités des agents d’Interpol.

Condamné pour piratage, Earl Leedy, un informaticien de génie n’est plus en sécurité dans la prison où il purge sa peine. Le commissaire Pete Nessip et son frère Terry doivent le transférer dans un pénitencier plus fiable. L’avion dans lequel ils se trouvent, est pris d’assaut en plein vol par Ty Moncrief et ses complices, tous spécialistes du saut en chute libre. Après avoir causé la mort de plusieurs passagers, dont Terry, ils sautent dans le vide en emmenant Leedy. Ty veut en effet se servir de ce dernier pour pirater l’ordinateur de la DEA (Drug Enforcement Agency) à laquelle il appartenait autrefois, afin de revendre fort cher à des narcotrafiquants la liste des agents fédéraux opérant clandestinement. Pete est accusé d’incompétence et suspendu, ses supérieurs n’admettant pas que les assaillants se soient enfuis en parachute. Décidé à mener sa propre enquête, il obtient d’une jeune passagère, le signalement de Jagger, un des complices de Ty. Il prend ensuite contact avec l’ex-compagne de Jagger, Jessie Crossman, elle aussi championne de saut en parachute. Entourée de Winona, son amie pilote, de Selkirk, son mécanicien et de Swoop, un vrai casse-cou, la jeune femme l’initie à ce sport et l’introduit dans le petit cercle des "skydivers". Sachant Jagger repéré, Ty le tue au cours d’un saut, puis met à exécution avec ses acolytes son audacieux plan d’ effractions informatiques dans les locaux de la D.E.A. à Washington DC.

Chaque année, pour la Fête Nationale, les "skydivers" convergent vers la capitale. Ty en profite pour faire saboter le parachute de Jessie dont il n’est plus sûr, mais celle-ci le prête à Selkirk, lequel ne devra la vie sauve qu’à l’intrépidité de Swoop. Le soir du 4 juillet, Jessie, qui veut régler son compte à Ty, est précipitée sans parachute d’un avion par ses complices. Mais accrochée à un marche pied, elle est récupérée par Pete, tandis que les malfaiteurs poursuivent leur vol vers le bâtiment de la D.E.A. Après s’être posés sur le toit et avoir pénétré dans les locaux, ils sont rejoints par Pete, Swoop et Jessie. S‘ensuit une violente bagarre entre Pete et Ty, ce dernier finissant étranglé par les suspentes de son parachute en voulant sauter de l’immeuble. Quant à Leedy, il sera intercepté par Swoop au moment où il tentait de s’esquiver discrètement dans la foule.

Co-auteur de l’histoire originale, Guy Manos est un champion de voltige aérienne détenteur de plusieurs records mondiaux. Pam Manos, son épouse, elle aussi voltigeuse émérite, doubla Yancy Butler pour les séquences les plus dangereuses. Athlète de bon niveau (basket et arts martiaux), Wesley Snipes fut initié au saut en chute libre, mais les assurances s’opposèrent à ce qu’il saute... Gary Busey et Michael Jeter, quant à eux, avaient déjà pratiqué ce sport et Jeter fait ses propres sauts dans le film.

Ce film n’est pas sans rappeler "Deux cent mille dollars en cavale" (1981), un film basé sur un fait réel (évoqué dans le film) où un homme portant le pseudonyme de Dan Cooper sauta d’un 727 en 1971, avec une rançon de 200.000 $­­­ qu’il avait reçue après avoir détourné l’avion. La police ne l’a jamais vraiment identifié ayant au moins trois suspects potentiels, mais depuis, il n’est plus possible d’abaisser la porte arrière des 727 en vol ! Le procédé utilisé par les pirates de "Drop zone" : faire exploser la porte arrière et provoquer une décompression brutale de l’appareil, est complètement irréaliste, d‘autant que dans ce cas là, le pilote ne ralentit pas, au contraire, il pique pour perdre de l’altitude de plus rapidement possible.



Les avions du film :

Le film utilisa plusieurs appareils. Le Boeing 747-209F (N704CK) attaqué par les pirates est un ancien avion cargo de China Airlines, appartenant à la compagnie Kalitta Air qui fournira un autre 747 cargo pour le tournage d’"Air Force One" en 1997. Winona, la copine de Jessie, transporte les parachutistes dans un Fairchild Pilatus PC6/B1-H2 (N345F), un appareil bien connu des parachutistes.

Le méchant, Ty, se parachute d’un DC-3A (N129H) ayant appartenu à United Airlines et à Western Airlines. Puis, portant le nom de "Mister Douglas", il transporta des parachutistes pendant une trentaine d’années. En 2007, Mark Borghorst, son propriétaire, s’apprête à lui faire faire le tour du monde ! Au dessus de Washington, on voit un C-47 portant des bandes d’invasion, avec le nose art "Tico Belle". Ce C-47A-65-DL (s/n 42-100591, c/n 19054) participa effectivement au débarquement de Normandie en 1944 avant d’appartenir aux armées de l’Air norvégienne et danoise, et de revenir aux États-Unis sous le matricule N3239T. Il fut sévèrement endommagé à l’atterrissage en 2001. En 2003, il était au Valiant Air Command Museum, de Titusville, (FL) où il était en cours de réparation.

Le tournage utilisa au moins deux hélicoptères Bell 206B dont le N57BL basé à New York. En arrière-plan, on observe un foule d’avions légers, dont un Cessna 172 (N6497B), un Cessna 182A (N3720D), deux DHC Twin Otter, Rockwell 114 Commander (N5854N)..



Christian Santoir

Mots-clés associés

Date de création : 16/06/2007 : 08:41
Dernière modification : 03/05/2014 : 10:00
Catégorie : - Films
Page lue 4643 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !