Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 147 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
LAUREL ET HARDY CONSCRITS
Vo. The flying deuces



Année : 1939
Pays : Etats Unis
Durée : 1 h 09 min.
Genre : comédie
Noir et blanc

Réalisateur Edward SUTHERLAND
Scénario : Ralph SPENCE, Alfred SCHILLER, Charles ROGERS & Harry LANGDON

Acteurs principaux :
LAUREL ET HARDY (Stan & Ollie), Jean PARKER (Georgette) Reginald GARDINER (François), Charles MIDDLETON (Le colonel), Jimmy FINLAYSON (Le gardien de la prison), Jean Del VAL (Le sergent), Clem WILENCHICK,.

Musique : John LEIPOLD & Leo SHUKEN
Photographie : Art LLOYD, Elmer DYER
Producteur : Borris MORROS
Compagnie productrice : RKO pictures

Avions :
-Curtiss Wright 6-B
-Gloster Gauntlet Mk.II (images d'archives)


 

Notre avis :


En 1939, Borris Morros avait réussi à louer les services de Laurel et Hardy et avait engagé le scénariste Alfred Schiller, en lui demandant d'écrire pour les deux comédiens, un script basé sur le film français «Adémaï aviateur » de Jean Tarride (1934), avec Noël-Noël et Fernandel, dont il avait acquis les droits. Mais Schiller qui ne connaissait pas Laurel et Hardy, écrivit un script tellement inadapté à leur comique, que Stan le refusa et élabora un nouveau scénario qui reprenait celui d’un de leurs premiers moyens métrages, « Les deux légionnaires » (Beau Hunks) (1931). Seule la séquence finale de Laurel et Hardy dans l'avion subsiste du premier scénario écrit par Schiller.

Stan Laurel and Oliver Hardy sont en vacances à Paris. Ollie tombe amoureux de Georgette, la fille du directeur de l’hôtel où ils sont descendus. Il lui déclare sa flamme, mais la belle refuse car il y a quelqu'un d'autre dans son cœur. Il veut se suicider en se jetant dans la Seine, mais sur les quais, Stan et Laurel rencontrent François, un lieutenant de la Légion Etrangère qui est le mari de Georgette, et qui leur suggère de s'engager dans l'armée, le meilleur remède contre les peines d'amour. Ce qu’ils font. Une fois engagés, ils doivent assumer les dures tâches de la vie militaire. Ils ont chargés de laver et repasser des montagnes de linge, et bientôt, Ollie oublie Georgette. Ils décident alors de quitter la légion. Arrivés au terrain d’aviation. Ils voient débarquer Georgette ! Ollie apprend alors qu’elle est mariée avec François. Le commandant les arrête pour désertion et les jettent en prison en attendant leur exécution..Ils y reçoivent un mystérieux billet leur indiquant un passage secret qui leur permet de s’évader. Alors qu’on les cherche partout, ils se cachent dans un avion. Stan met en route le moteur par inadvertance et l’avion décolle ! Après de multiples acrobaties, l’avion s’écrase au sol. Stan s’extirpe des débris, sain et sauf, mais Ollie est mort. Quelque temps plus tard, Stan marche sur un chemin quand soudain, on l‘appelle. Il remarque alors, dans un champ, un cheval portant moustache et chapeau melon. Ollie s’est réincarné dans l’animal !

Ce film plaira sans doute aux amateurs du célèbre duo de comiques bien que ce ne soit pas leur meilleur film. Les aérocinéphiles devront se contenter des cinq minutes de scènes aériennes tout à la fin du film, filmé notamment sur le Metropolitan Airport de Los Angeles.


Les avions du film :

Frank Clarke était le chef pilote et le conseiller technique du film et c’est lui qui effectue les décollages et atterrissages acrobatiques, les décrochages…...

L’avion est un Curtiss Wright 6-B (Travel Air 6000) avec des cocardes françaises et le code "E-124". Il apparaît également sous forme d’une maquette. La reconstitution du cockpit de l’avion est totalement fantaisiste, sans parler de sa taille. Si le CW 6B était bien équipé de deux volants ronds, ils n’étaient pas fixés au bout d’une colonne de direction, comme sur une voiture !

Quand Laurel et Hardy arrivent à la caserne, située apparemment près d'une base aérienne, ils sont survolés par un trio de Gloster Gauntlet Mk. II d'une patrouille acrobatique de la RAF. Parmi ces avions, issus d'images d'archives, on remarque les serials anglais K5265 et K7809. Ce dernier fut détruit au décollage le 3 août 1938, en Angleterre, et le précédent, le 8 fevrier 1941, au Soudan, alors qu'il roulait.


Christian Santoir



 



LAURELETHARDY.jpg

Acheter ce film

Mots-clés associés

Date de création : 03/01/2008 : 11:50
Dernière modification : 21/10/2010 : 17:30
Catégorie : - Films
Page lue 4176 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !