Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 141 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

L'EXPRESS DU COLONEL VON RYAN
Vo. Von Ryan's Express




Année : 1965
Pays : USA
Genre : guerre
Durée : 2h00

Réalisateur : Mark ROBSON

Scénario : Wendel MAYES, Joseph LANDON
D'après un roman de David WESTHEIMER

Acteurs principaux :
Frank SINATRA (Col Joseph L. Ryan), Trevor HOWARD (Maj Eric Fincham), Sergio FANTONI (Cap Oriani), Brad DEXTER (sergent Bostick), Raffaella CARRA (Gabriella)

Musique : Jerry GOLDSMITH

Avions :
-Nord 1002 Pingouin (dont le F-AZMR)
 

Notre avis :

Pendant l’été de 1943, un Lightning P-38 de l' USAAF est abattu au-dessus de l’Italie. Son pilote, le Lt-Colonel Ryan a la chance d’être capturé par des militaires italiens, quelques minutes avant l’arrivée des Allemands. Envoyé dans un camp, il découvre une situation conflictuelle entre les britanniques qui constituent la majorité des détenus et le commandant italien. En tant que nouvel officier le plus élevé en grade, il restaure un climat plus normal ce qui entraîne un assouplissement des conditions de détention. Cependant son attitude conciliante provoque la colère et les sarcasmes des officiers anglais qui l’interprètent comme une traîtrise et ont tôt fait de le surnommer par dérision "Von Ryan". La capitulation de l’Italie fasciste et le transfert des prisonniers vers l’Allemagne, offre à Ryan l’occasion qu’il attendait. Il va libérer avec la complicité d’officiers italiens la totalité de ses camarades en détournant avec eux le train qui les emmène vers le Reich.

Le projet qui consiste à faire passer un convoi tout entier en Suisse n’est cependant pas dépourvu de dangers...


 

Les avions du film :

Un Lightning vu de loin; en vol (spectacle assez rare) ; il me semble que l’appareil porte des bandes dites de débarquement (blanches et noires) tout à fait anachroniques.

Quelque chose qu’on a du mal à appeler un Lightning crashé : en résumé deux poutres et deux dérives le tout peint en vert sale avec les marques de nationalité du temps de l’USAAC.

Quelques apparitions de trois Nord 1002 Pingouin (dont le F-AZMR) jouant le rôle de Bf.109 (l'unité ici a de l’importance), camouflés façon JG 27, de la grande époque de l’Afrika Korps !

Des bombardiers canadiens, de nuit (invisibles cqfd)

On dit, mais il s’agit là a n’en pas douter d’affirmations calomnieuses colportées par des jaloux sans fois ni loi, que Frank Sinatra du être "parrainé" pour avoir le rôle titre. Les producteurs ne voulait pas de lui mais "on" leur fit une offre qu’il ne purent pas refuser. Francis Ford COPPOLA fait une allusion à cet incident dans son fameux film où Marlon BRANDO interprète le rôle d’un père de famille sicilien qui fait fortune aux USA en important de l’huile d’olive...


 

Présentation promotionnelle du producteur ou du distributeur, extraits d'autres critiques :

"Péripéties spectaculaires, mais pas mal de poncifs" (Télérama)



 



Acheter L'Express du Colonel Von Ryan

Mots-clés associés

Date de création : 01/09/2006 : 19:03
Dernière modification : 17/12/2011 : 10:58
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 4232 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par Alex33 le 01/10/2009 : 22:41

Une simple rectification concernant l'attribution du rôle de "Von" Ryan à Frank Sinatra. En réalité, les (supposées) pressions exercées par la Mafia (auxquelles il est fait allusion dans Le Parrain) concernent un tout autre film (tourné, qui plus est, à une tout autre époque !) : il s'agit en effet de Tant qu'il y aura des hommes (1953), réalisé par Fred Zinnemann et produit par la Columbia d'Harry Cohn. On connaît la postérité du film (récompensé, entre autres, par huit Oscars [dont celui du "Meilleur Acteur de Second Rôle"...attribué à Sinatra], et plébiscité par le public du monde entier)...
A l'époque de L'Express du Colonel "Von" Ryan, Frank Sinatra était, depuis longtemps, une star internationale et n'avait nul besoin d'être "parrainé" pour travailler comme (et avec qui) il l'entendait.
En somme, le seul "parrain",...c'était lui-même !