Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

QUATRE DE L'AVIATION
Vo. The lost squadron
   
Année : 1932
Pays : Etats-Unis
Genre : drame
Durée : 1h19 min.
Noir et blanc

Réalisateur : George ARCHAINBAUD
Scénario : Dick GRACE , Wallace SMITH

Acteurs principaux :
Richard DIX (Capitaine 'Gibby' Gibson), Mary ASTOR (Follette Marsh), Robert ARMSTRONG (Lieutenant 'Woody' Curwood), Dorothy JORDAN ('Pest' Curwood), Joel McCREA (Red), Erich von STROHEIM (Arthur von Furst), Hugh HERBERT (Sergent Fritz).

Musique : Max STEINER
Photographie : Edward CRONJAGER, Leo TOVER
Producteur : David O. SELZNICK
Compagnie productrice : RKO
     
 
Avions :
-Stearman C3B s/n 180, NC6440
-Nieuport 28
-Waco CTO "Tapper Wing" Special
-Travel Air 4000
-Engineering Division XB-1

 Notre avis :

Ce film fut le premier à traiter des pilotes cascadeurs employés pour le tournage des films d'aviation. C'étaient souvent d'anciens barnstormers ayant participé à la Grande Guerre. Sur le même thème, il y aura "Stunt Pilot" en 1939 et en 1978, "
The stunt man" de Richard Rush avec Peter O'Toole, en réalisateur fanatique. Le scénario fut écrit par un homme qui connaissait ce dont il parlait, Dick Grace. Pilote vétéran de la guerre de 14, ancien barnstormer, il avait travaillé pour plusieurs films d'aviation, dont le fameux "Wings" (1927). Profitant de son expérience, il écrivit plusieurs articles et livres. En 1931, le magazine Liberty faisait paraître un feuilleton, "The lost squadron". Dans ses mémoires publiées en 1950 et intitulées "Visibility unlimited" (au titre français plus évocateur : "Casse pipe sur commande" !), il écrit que son agent avait envoyé ce manuscrit à deux compagnies de cinéma. L'une le refusa. La RKO qui recherchait un scénario pour Richard Dix, l'accepta et lui paya 20 000 dollars. Mais le tournage du film dut être interrompu, afin de réécrire la fin de l'histoire jugé trop irréaliste.

Après le 11 novembre 1918, le capitaine "Gibby" Gibson, les lieutenants Woody Kerwood et Red, retournent aux USA avec leur mécanicien, Fritz. Ils se retrouvent alors sans argent, sans travail et sans leurs petites amies qui ne les ont pas attendus…. Des années plus tard, Gibby, Red et Fritz, qui sont devenus des vagabonds, arrivent à Los Angeles et rencontrent par hasard, Woody, à la première d'un film d'aviation, "Sky heroes", réalisé par Arthur von Furst. Woody y joue un pilote audacieux et Follette Marsh, l'ancienne petite amie de Gibby, la femme qu'il aime. Après avoir renoué autour de quelques verres, Woody convainc ses amis de devenir des pilotes cascadeurs comme lui et de travailler sur le prochain film de von Furst. Bien que Gibby n'ait pas oublié Follette qui s'est mariée à von Furst pour assurer sa carrière, il accepte de voler pour le réalisateur, un homme tyrannique et jaloux. Lors du tournage, Gibby et Red sont tombés amoureux de la soeur de Woody, surnommée "the Pest"; mais celle ci brise le cœur de Gibby en acceptant de se marier à Red. Follette essaie de dissuader Gibby d'effectuer une cascade dangereuse, persuadée que son mari veut le tuer par jalousie. Mais avant que Gibby prenne son avion, c'est Gibby qui décolle à sa place, alors que von Furst a mis de l'acide sur les câbles de commande. Dans l'impossibilité de l'avertir à temps, Gibby voit son ami s'écraser au sol. Red essaie de forcer von Furst à signer la confession de son crime. Alors qu'il essaie de fuir, von Furst tombe dans un escalier et se tue. Alors que la police, alertée par Follette, le cherche, Gibby charge von Furst dans un avion qu'il précipite au sol, pour éviter toute poursuite éventuelle envers Red.

Les premières scènes du film insistent surtout sur le sort des vétérans de la guerre, salués à leur retour comme des héros, puis abandonnés à leur sort dans la vie civile. Le film montre aussi les coulisses d'un tournage d'un film d'aviation, avec un directeur menant son équipe d'une main de fer, toujours à la recherche de l'image choc, aux dépens des acteurs et de leur doublures... Pour la première du film fictif "Sky heroes", on utilise des extraits d'actualités montrant celle de "
Hells Angels", au Grauman's Chinese Theatre de Los Angeles, le 27 mai 1930. On peut se demander si le personnage de von Furst n'a pas été inspiré à Dick Grace, par Howard Hughes, un réalisateur exigeant et peu soucieux de la sécurité de ses pilotes..Grace a aussi pu se rappeler de la mort du cascadeur H.B. DeLay, en 1923, qui aurait été peut-être due à un sabotage, selon la police.

Le film reçut un accueil favorable de la critique, mais le personnage de von Stroheim en réalisateur criminel provoqua presque un incident diplomatique. Le consul d'Allemagne à San Francisco convoqua von Stroheim pour lui remettre une protestation officielle du gouvernement allemand ! Ce n'était pas la première fois qu'Hollywood suscitait l'ire de la république de Weimar (Cf. "Hells angels"). …Comme pour souligner les dangers du métier, Leo Nomis, un des pilotes du film, avait déjà trouvé la mort (dans le tournage de "Sky bride") quand le film eut sa première, le 10 mars 1932, à New York.


Les avions du film :

Dick Grace participa au tournage des séquences aériennes aux côtés de Frank Clarke, Leo Nomis et Art Goebel.

La RKO avait passé contrat avec Garland Lincoln pour l'emploi de ses trois Nieuports 28 et d'un Stearman C3B (s/n 180, NC6440). Les "Nieuport" avaient été modifiés par Garland Lincoln pour être plus sûrs. Deux ont des mâts d'ailes en "I" et un en "N". En fait, on en voit voler un seul dans le film. Cet avion a des ailes écourtées, une dérive réduite et des mats d'ailes en "I", renforcés  Il porte des cocardes françaises, le numéro "5614" sur le gouvernail et un insigne (la mort fauchant) inspiré par celui du 13th Aero Squadron américain..On a fixé sur la capot moteur une mitrailleuse Marlin. On voit cet avion, faire des passages à basse altitude sur le village français reconstitué dans un coin du Metropolitan airport de Los Angeles.

Mais la plupart du temps, ce "Nieuport" est doublé en l'air par un Waco CTO "Tapper Wing" Special monoplace (ce type a les mêmes mats d'ailes en I). Quand le Waco piloté par Woody s'écrase sur une maison, il est remplacé par un Thomas Morse S4-C lancé d'une tour située hors champ. Les cascadeurs utilisent aussi un Travel Air 4000.

Gibby part pour son dernier vol dans un avion rare, un Engineering Division XB-1 qui était un Bristol fighter F2B amélioré, construit aux Etats-Unis en petite quantité en 1919. Cet appareil; revêtus de croix allemandes, d'origine et de propriétaire inconnus, fait sans doute là, sa seule apparition à l'écran.

Enfin, au sol et dans un hangar, on aperçoit un vrai SE.5, appartenant aux studios RKO.


Christian Santoir

*Film rare


 

QAUTREDELAVIATION.jpg











 
LOSTSQUADRON.jpg

Mots-clés associés

Date de création : 24/09/2009 : 13:33
Dernière modification : 22/10/2010 : 09:40
Catégorie : - Films
Page lue 4438 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !