Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 144 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

SKY BRIDE

   

Année : 1932
Pays : Etats-Unis
Genre :Drame
Durée : 1h. 18 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Stephen Roberts
Scénario : Grover Jones, Agnes Brand Leahy, Joseph L. Mankiewicz

Acteurs principaux :
Richard Arlen (Bert 'Speed' Condon), Jack Oakie ((Alec Dugan), Robert Coogan (Willie Smith), Virginia Bruce (Ruth Dunning), Tom Douglas (Eddie Smith), Louise Closser Hale ("Ma" Smith), Harold Goodwin (Wild Bill Adams), Charles Starrett (Jim Carmichael)


Musique : Rudolph G. Kopp
Photographie :David Abel, Charles Marshall
Compagnie productrice : Paramount Pictures

Avions :
-Travel Air D-4000  c/n 1337, NC406N
-Travel Air D-4D  c/n 1391, NC162V
-Travel Air R "Mystery ship"  NR613K
-Bach C3-T 9K Air Yacht  c/n 22, NC12206
-Lockheed Orion 9B c/n 189, NX12231
-Curtiss Pusher (réplique, en arrière plan)

Notre avis :

Ce film est dédié à "ces courageux aventuriers des nuages, les pilotes cascadeurs, ces soldats de fortune du ciel, ces vrais pionniers de l'aviation".. L'histoire du film, malgré son titre (la fiancée du ciel) n'est pas celle d'une aviatrice, mais d'un barnstormer qui, par remords, décide d'arrêter de voler après avoir provoqué la mort d'un de ses coéquipiers. Au début des années trente, l'ère des barnstormers était arrivée à sa fin, et ceux qui se produisaient encore, avaient tendance à se livrer à des exhibitions de plus en plus risquées, devant un public blasé.

Curieusement, le réalisateur de ce film provoqua indirectement, la mort d'un des pilotes cascadeurs participant au tournage, et qui n'était autre que Leo Nomis, le président de l'Associated Motion Picture Pilots. Un des membres de l'association, "Robby" Robinson, avait passé un contrat avec la Paramount pour ce film. Il s'était arrangé pour que les pilotes, dont Jack Rand, Clinton Herberger, Oliver LeBoutillier, Ira Reed, aient au moins une journée de travail à cinquante dollars…. C'est lors du tournage au Metropolitan airport, le 5 février 1932, que Leo Nomis se tua. Peu de temps auparavant, il avait été sérieusement blessé au volant d'une voiture de course, en tournant "The crowd roars" et il n'était pas entièrement rétabli. Pour "Sky bride", il devait faire une vrille à basse altitude et atterrir juste devant les caméras. Le réalisateur, plutôt exigeant, lui fit refaire la prise plusieurs fois et c'est à la troisième prise qu'il heurta le sol ! La production fut arrêtée pendant une heure pour ses obsèques…. Le cascadeur Locklear était mort dans les mêmes circonstances. Leo Nomis était un pilote de la première guerre mondiale, et il avait gagné sa vie, après, en faisant des sauts en parachute; il avait également tenté un record d'endurance à Culver City, avec ravitaillement en vol, mais il avait dû abandonner après avoir tenu l'air pendant cinquante heures.

L'histoire commence avec "Speed" Condon qui se produit dans un cirque volant, dans de petites villes, à travers le pays. Avec lui, sont deux autres pilotes, "Wild" Bill Adams, Eddie Smith, et leur manager, Alec Dugan. Après une nuit de jeu dans un petit hôtel du Texas, Speed essaie une nouvelle acrobatie autour de l'avion d'Eddie et le tue. Décidé à ne plus jamais revoler, Speed se sépare de ses amis et part vers Los Angeles, à pied. Alec est résolu à partir à sa recherche, et le ramener à la raison. Il le retrouve enfin, employé comme mécanicien à la Beck Aircraft Company, à Glendale en Californir. Alors qu'il déclare n'avoir aucune expérience en matière d'aviation, la secrétaire, Ruth Dunning, a remarqué ses connaissances aéronautiques. Alec se fait également embaucher par la société. Alec et Speed logent dans une pension de famille tenue par "Ma" Smith, qui est en réalité la mère d'Eddie, ce qu'ils ignorent. Quand elle reçoit, avec beaucoup de retard, la nouvelle de la mort de son fils, Ruth fait le rapprochement avec Speed. Le neveu d'Eddie, le jeune Willie, qui rêve de sauter en parachute d'un avion, parle de la mort de son oncle à Speed, qui comprend tout. Quand l'avion de Carmichael, un pilote de la compagnie, décolle, on s'aperçoit que Willie est resté cramponné à une jambe du train. Malgré sa réticence, Speed prend un avion; arrivé en dessous de l'autre avion, il monte sur l'aile, et réussit à prendre Willie dans ses bras, et à sauter en parachute avec lui. Suite à cet exploit, Mme Smith n'en veut pas à Speed et lui demande de rester. Ruth lui donne rendez vous pour la danse de la soirée.

Servi par des acteurs de talent, dont Richard Arlen, un ancien pilote de la RCAF et futur instructeur dans l'USAAF, ce film de série B se regarde sans déplaisir, malgré quelques longueurs et permet de voir des avions intéressants.

Les avions du film :

Les pilotes du cirque volent sur Travel-Air, dont le Travel Air D-4000 (c/n 1337, NC406N) que l'on reverra dans "Tailspin Tommy" (1934) et "Sky Parade" (1936). Il vole toujours dans le Missouri. L'autre Travel Air est un D-4D (c/n 1391, NC162V) qui est surnommé "Sky Bride" (aux Etats-Unis, comme en Angleterre, l'avion est féminin). En 1932, il appartenait au pilote cascadeur, Roy Wilson.

Au sol, et au décollage, le nouvel avion que doit essayer Carmichael est le Travel Air R "Mystery ship" (NR613K) qui appartenait alors, à la célèbre aviatrice Florence Pancho Barnes, fondatrice de l'association des pilotes cascadeurs (Associated Motion Picture Pilots) d'Hollywood.

L'avion auquel est accroché le jeune Willie est un trimoteur Bach C3-T 9K Air Yacht (c/n 22, NC12206). Cet appareil appartint en 1936-1937 à l'ingénieur aéronautique et pilote, Waldo Waterman, puis, il fut exporté au Mexique.

Vers la fin du film, un officier décolle du Metropolitan Airport de Los Angeles, avec un Lockheed Orion 9B, portant le numéro "167". C'était un avion tout récent à l'époque; avec son train rentrant et une vitesse de croisière de près de 300 km/h, il était plus rapide que la plupart des avions de l'Armée. Cet avion (c/n 189, X12231, CH-167) était un des deux Orion que Lockheed venait de vendre à la compagnie Swissair, dont il a la décoration (rouge avec filet blanc sur le fuselage, "Swissair" sur la derive et "CH" sur le gouvernail); mais ce n'est pas l'avion exposé au Musée des Transports de Lucerne. Le CH-167, vendu aux Républicains, disparaîtra pendant la guerre d'Espagne.

Enfin, on aperçoit au sol une réplique de Curtiss Pusher, qui est peut être celle du pilote cascadeur, Al Wilson.

Lors de l'épisode censé se passer lors des National Air Races de 1931, à Cleveland (OH), des films d'actualités montrent un Curtiss Fledgling dans un exercice de maniabilité, quatre autogires Pitcairn en vol, et de nombreux avions militaires par formations entières.

Christian Santoir


* Film rare


SKYBRIDE.jpg


 

Mots-clés associés

Date de création : 21/10/2009 : 16:11
Dernière modification : 22/10/2010 : 10:15
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 3111 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !