Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 144 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

MIDNIGHT MENACE

 

Année : 1937
Pays : Grande Bretagne
Genre: guerre
Durée : 1 h 19 min
Couleur : Noir et blanc

Réalisateur : Sinclair HILL
Scénario : G.H. MORESBY-WHITE, D.B. WYNDHAM-LEWIS

 Acteurs principaux :

Charles FARRELL (Briant Gaunt), Margaret VYNER (Mary Stevens), Fritz KORTNER (Peters, le ministre de Grovnie), Laurence HANRAY (Sir George, le chef des conspirateurs), Evan JOHN (Dr. Marsh), Terence O'BRIEN (agent secret Fearns).

Musique : John REYNDERS
Photographie : Cyril BRISTOW
Producteur : Harcourt TEMPLEMAN
Compagnie productrice : Grosvenor Films Ltd.

Avions :
-Miles Hawk Major
-Hawker Hart (images d'archives)

Notre avis :

Sorti aux Etats-Unis sous le titre plus explicite, "Bombs Over London", ce petit film reflète l'ambiance de l'époque, en Europe. Il y est question d'une conférence sur le désarmement, où de petits pays balkaniques issus du redécoupage de la carte politique par le Traité de Versailles, s'opposent aux grandes puissances. Il y a aussi l'ombre de la guerre qui se fait de plus en plus précise, deux ans avant l'éclatement du conflit que les «accords» de Munich ne pourront empêcher. En dehors de ce contexte historique, ce film intéressera les aérocinéphiles car il parle d'avions radioguidés chargés de bombarder Londres...Souvent la réalité dépasse la fiction, mais ici, celle-ci la précède. Ces petits avions mortels venant du continent font inévitablement penser aux V.1 qui allaient s'abattre sur la capitale anglaise, sept ans plus tard. Certaines scènes de bombardement préfigurent aussi le Blitz de septembre 1940.

 

Sur un yacht, des industriels de l'armement réunis autour de Sir George, se plaignent que leurs affaires marchent mal. Briant Gaunt est un dessinateur humoristique travaillant pour le Daily World, où Mary Steven est reporter. Son frère Graham, un commentateur politique, vient d'être tué dans un accident d'automobile. Briant trouve cette mort suspecte quand il apprend que Graham était sur une grosse affaire, concernant une conférence sur le désarmement qui se tient à Londres. Il décide alors de mener sa propre enquête. Les marchands d'armes reçoivent la visite de Peters, le représentant d'un petit pays, la Grovnie, et un fervent partisan du désarmement. Mais il joue double jeu et prépare l'attaque de Londres par des avions téléguidés, une invention du Dr Marsch qui travaille pour lui ! Son geste est motivé par la vengeance, sa fille ayant été tuée quand son pays fut divisé, après la première guerre mondiale. Après avoir découvert le mot "saska" dans les papiers de Graham, Brian publie un dessin avec ce nom et la caricature de Peters...Il est aussitôt convoqué par Peters qui lui demande la signification de ce nom, ce que Briant ignore; mais ce dernier commence à trouver l'intérêt de Peters bien suspect. Un peu plus tard, il est contacté par Fearns, un agent des services secrets qui lui indique que "saska" est le nom de code d'un réseau d'espions opérant en Europe centrale. Brian découvre aussi que Graham prévoyait que quelque chose d'important surviendrait dans la nuit du 5 novembre. Devant les progrès de l'enquête de Briant, Peters donne l'ordre à ses hommes de main de tuer Briant, mais ils n'y parviennent pas. Alors que la conférence sur le désarmement sombre dans le chaos, les avions de Peters arrivent en Angleterre, où ils se posent sur des terrains secrets. Briant veut avoir une entrevue avec Peters, mais ce dernier l'enferme dans sa maison où il retrouve Fearns mourant. Mary qui a suivi Briant, est également faite prisonnière. Briant se libère; il peut ainsi téléphoner à son journal et alerter la police. Alors que les avions téléguidés ont commencé à bombarder la ville, la police retrouve avec l'aide de Briant, la cachette de Peters qui a emmené Mary avec lui. Quand la police passe à l'attaque, Briant s'infiltre dans le repère des bandits et libère sa collègue. Les avions robots sont descendus par la chasse. Quand on retrouve Peters, il s'est suicidé.

 

Ce film est une critique à peine voilée de la SDN et de ses conférences sur le désarmement (1932-1933), qui n'ont pas empêché le réarmement des pays fascistes, ni l'inexorable marche vers la guerre. En 1937, son échec était patent. Le film fait aussi passer le message que c'est à cause de la balkanisation de l'Europe centrale que la guerre éclatera, ce qui n'est pas entièrement faux.

Quant au côté science fiction du film, on ne voit pas très bien à quoi servent les écrans de télévision (à repérer les cibles ?), à part voir la personne à laquelle on téléphone... Contrairement aux avions téléguidés du film, les V1, une fois lancés dans le direction de leur cible, était autonomes, étant piloté automatiquement par un gyroscope qui maintenait le cap et l'attitude du missile, un dispositif commandé par une petite hélice, déterminant la distance à parcourir.

 

Les avions du film :

Comme l'indique le titre du film, la menace est nocturne, et par conséquent, on ne voit pas bien les avions... En l'air, ce sont parfois des maquettes indéfinissables. Néanmoins, le tournage utilisa au moins un véritable avion, vu au sol et à l'atterrissage. C'est un petit biplace Miles Hawk Major, un monoplan qui connut un grand succès auprès des pilotes privés au milieu des années trente, en Grande Bretagne. On en voit un autre exemplaire au sol.

Les avions radiocommandés sont pris en chasse par des biplans biplaces de la RAF, genre Hawker Hart, que l'on voit (mal) décoller, sur un documentaire.

 

Christian Santoir

*Film rare





BOMBSOVERLONDON.jpg



 

Mots-clés associés

Date de création : 08/04/2010 : 18:00
Dernière modification : 08/04/2010 : 18:01
Catégorie : - Films
Page lue 3104 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !