Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 141 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
CRIMSON ROMANCE





Année : 1934
Pays : USA
Durée :1 h 12 min.
Genre : guerre
Noir et blanc

Réalisateur : David HOWARD
Scénariste : Milton KRIMS
Histoire originale : Al MARTIN, Sherman LOVE

Acteurs principaux :
Ben LYON (Bob Wilson), Sari MARITZA (Alida Hoffman), Erich von STROHEIM (Capitaine Wolters), James BUSH (Fred von Bergen), Jason ROBARDS (Pierre), William BAKEWELL (Adolph), Hardie ALBRIGHT (Hugo)

Musique : Lee ZAHLER
Photographie : Ernest MILLER
Producteur : Nat LEVINE
Compagnie productrice : Mascot production

Avions :
-Fokker D.VII (Extr. de film)
-Wichita Fokker (Extr. de film)
-RAF S.E.5
-Sikorsky S-29A (Extr. de film)
-Standard J-1


Notre avis :

Après plus d'une douzaine de films d'aviation sur la guerre de 14-18, les studios commençaient en 1934, à être à cours de titres et de qualificatifs appropriés pour décrire les guerriers des airs, traités tour à tour, d'aigles, de faucons, d'anges de l'enfer, de démons... C'est sans doute en désespoir de cause que Mascot appela ce film, "Crimson romance" (Idylle en rouge). "Crimson romance" fait partie des nombreux films sur la Grande Guerre utilisant les scènes aériennes tournées pour "Hell's angels" (1930). Howard Hughes en avait des kilomètres à revendre et cela fit l'affaire de plusieurs productions à petit budget. Mais le thème de ce film est plutôt original, puisqu'il montre deux Américains, dont un d'origine germanique, servant dans l'aviation allemande en 1916 ! Cependant on n'échappe pas aux poncifs du genre, avec l'inévitable triangle amoureux entre les deux pilotes et la belle infirmière, jouée par Sari Maritza. Eric von Stroheim qui apparaît dans ce film en officier germanique avec monocle, un rôle auquel il était abonné, avoua avoir accepté d'y jouer, uniquement pour le chèque, assez maigre d'ailleurs selon ses dires…Deux ans auparavant, il avait joué dans un autre film d'aviation, "The lost squadron", où il incarnait un réalisateur peu scrupuleux qui mettait en danger la vie de ses pilotes.

Le scénario est basé sur le climat de suspicion envers les citoyens d'origine allemande, qui s'était installé aux Etats-Unis, dés le début de la guerre en Europe, bien que le pays soit neutre. Ce problème se posait pour les 500.000 Américano-allemands environ, que comptaient alors les USA. La date de début de l'histoire, le 7 mai 1916, n'est pas anodine. C'est le premier anniversaire du naufrage du paquebot anglais "Lusitania", torpillé par un sous-marin allemand, qui provoqua la mort de 128 Américains. Cet acte de guerre contribua fortement à faire basculer l’opinion publique américaine en faveur d’une intervention dans le conflit. L’Allemagne pensait que les émigrés allemands se révolteraient si les Etats-Unis lui déclaraient la guerre, mais il n’en fut rien. Dans le film, on montre que l’émigré revenu au pays, regrette son geste, notamment devant le manque de confiance de son capitaine qui le soupçonne d’être déloyal. Etre rejeté par son pays d'accueil ou accusé de déloyauté par sa patrie, tel est le dilemme auquel doit faire face un des héros du film.


Le 7 mai 1916, aux Etats-Unis, deux amis d'enfance Bob Wilson et Fred von Bergen, sont pilotes d'essai à la "Pierce aircraft Corporation". Cette société construit des bombardiers pour les alliés européens. Mais l'origine allemande de Fred lui vaut de perdre sa place. Par solidarité, Bob démissionne. Ne pouvant retrouver du travail, Fred décide de retourner en Allemagne, puisqu'on ne veut plus de lui en Amérique. Bien qu'il n'ait aucune sympathie particulière pour la cause allemande, Bob suit son ami. Quelque temps plus tard, après leur formation, ils rejoignent leur escadrille. En chemin, ils sont accidentellement envoyés dans le fossé par une ambulance conduite par un jeune infirmière, Alida Hoffman, qui fait une forte impression sur les deux amis. Arrivés à l'escadrille, ils s'aperçoivent que l'accueil est plutôt froid, le capitaine Wolters ayant des doutes sur la loyauté de ces deux « Américains ». L'ambiance chez les pilotes allemands est morose, et l'un d’eux, de peur de mourir brûlé dans son appareil, préfère se suicider d'une balle dans la tête ! Lors de sa première mission, Bob est incapable de tirer sur une avion anglais. Au retour, ses excuses passent pour de la couardise. Fred aime Alida et la demande en mariage, mais elle préfère Bob. Alors qu'il est avec elle, il manque à l'appel et ne participe pas à une importante mission avec l'escadrille. Le capitaine veut bien lui donner une dernière chance, car on manque d'hommes. Alida propose à Bob de déserter ensemble, mais il refuse. C'est alors qu'on apprend que les Etats-Unis ont déclaré la guerre à l'Allemagne ! Bob est fait prisonnier et placé sous la garde de Fred. Ce dernier s'arrange pour que son ami puisse s'emparer d'un avion pour fuir. Après avoir atterri dans les lignes alliées, Bob accepte de conduire une mission de bombardement qui utilise un bombardier allemand capturé, pour détruire un important dépôt de munition. En l'air, la chasse allemande les attend; Bob reconnaît Fred qui a reçu l'ordre d'abattre son ami pour prouver sa loyauté. Mais quand le capitaine Wolters s'apprête à tirer sur Bob, Fred précipite son avion sur lui ! L'amitié est restée plus forte que tout. Après l'armistice, aux Etats-Unis, Bob et Alida vont voir la mère de Fred qui maudit la guerre qui lui a pris son fils, et appelle la paix entre les hommes de bonne volonté.


On mentionne au début du film, les protestations allemandes contre la vente d’armes aux alliés effectuées par les Américains, qui étaient neutres. L'affaire du "Lusitania" ne fut pas étrangère à ce problème. Mais il ne s'agissait certainement pas de bombardiers ! Les bombardiers américains de la guerre, furent fabriqués en Angleterre, en France ou en Italie.

La présence de Bob et Fred dans l'aviation impériale pourrait se situer au début de 1917. Le capitaine Wolters dirige la Jagsta 22 et mentionne que son ami a été tué par un pilote américain de l’ «escadrille LaFayette» qui fut créée le 6 décembre 1916. La fuite de Bob a lieu peu après la déclaration de guerre des Etats-Unis, le 6 avril 1917. La Jasta 22 a réellement existé et fut formée en décembre 1916, sur le terrain de Vaux, près de Laon; son premier commandant fut l'Oberleutnant Erich Hoenmanns.



Les avions du film :

Les scènes aériennes sont issues d' « Hell's angels » dont on retrouve les avions : vrais Fokker D.VII, vrais Wichita Fokker, emmenés par Frank Clarke, RAF S.E.5 et le "Gotha", alias Sikorsky S-29A, dont on a des vues originales. Comme souvent, ces Fokker, ou assimilés, mis en service en avril 1918, ne conviennent pas pour la période de l'histoire. La Jasta 22, au début de 1917, étaient plutôt équipée d'Halberstad.

On tourna quelques scènes au sol, montrant les acteurs dans, ou a côté, des avions, filmés au Wilson airport, notamment quand, après la mission, le chef d'escadrille débriefe ses pilotes, alignés devant leurs appareils. Richthofen faisait de même et observait le comportement de chacun de ses pilotes auxquels il prodiguait conseils, mais aussi critiques.

Les seuls autres avions du film sont, au début, un Standard J-1, que cassent Bob et Fred, et un Waco, qui le remplace en l'air lors de la séance de voltige.


Christian Santoir


*Film en vente sur amazon.com




 


CRIMSONROMANCE2.jpg

 

Mots-clés associés

Date de création : 30/09/2010 : 08:23
Dernière modification : 19/10/2010 : 11:45
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 3227 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !