Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

PACIFIQUE SUD
Vo. South Pacific
 

Année : 1958
Pays : Etats-Unis
Durée : 2 h 45 min.
Genre : comédie musicale
Couleur

Réalisateur : Joshua LOGAN
Scénario : Paul OSBORN, Richard RODGERS, Oscar HAMMERSTEIN II, Joshua LOGAN
Histoire originale : roman de James A. MICHENER  "Tales of the South Pacific".

Acteurs principaux :
Rossano BRAZZI Emile De Becque, Mitzi GAYNOR Ensign Nellie Forbush, USN, John KERR (Lieutenant Joseph Cable), Ray WALSTON (Luther Billis), Juanita HALL (Bloody Mary), France NUYEN (Liat), Russ BROWN (Captitaine Brackett), Floyd SIMMONS (Commandant Harbison), Tom LAUGHLIN (Lieutenant Buzz Adams).

Musique :  Richard RODGERS
Photographie : Leon SHAMROY
Producteur : Buddy ADLER
Compagnie productrice : 20th Century Fox
 
Avions :
-Consolidated PBY-5 Catalina (au sol)
-Grumman F6F-5 Hellcat


Notre avis :

Ce film est une adaptation de l'opérette "South Pacific" qui connut un grand succès à Broadway. en 1949. Cette comédie musicale était basée sur le roman de James Michener (l'auteur des "Ponts de Toko-Ri") "Tales of the south Pacific" de 1948, qui reçut le prix Pulitzer. Ce roman se passait dans l'île d'Espiritu Santo dans les Nouvelles Hébrides, mais le film fut tourné à Kauai (Hawaii), et dans les îles Fidji. Le plus étonnant est que cette comédie légère, totalement farfelue, ait bénéficié de la collaboration de la Flotte du Pacifique ! A la fin du film, on voit ainsi des manoeuvres de Marines sur une plage de Kauai; l'US Navy prêta au moins cinq avions à la production. Pourtant le film montre des marins à la tenue débraillée, plus occupés à trafiquer avec les populations locales ou à frayer avec les belles indigènes, qu'à essayer de chasser les Japonais de Guadalcanal ou de Rabaul. On retrouvera cette vision de l'armée américaine, sur un autre théâtre d'opérations, douze ans plus tard, dans "De l'or pour les braves" ou "Catch 22", mais ce sera alors en pleine période hippie. Cette île des Nouvelles Hébrides occupée par de joyeux drilles de l'US Navy, menant la belle vie avec de jeunes et jolies infirmières (vraisemblablement toutes interdites d'accès au service de cardiologie…) rappelle furieusement une autre île du même archipel, appelée "Vella La Cava" (en réalité, Vella La Vella), celle du feuilleton télé "Les têtes brûlées" (1976), dont les auteurs ont certainement vu "Pacifique sud"….
 
Envoyé en mission dans le sud du Pacifique, pendant la dernière guerre, le lieutenant des Marines, Joseph Cable, arrive sur une île occupée par la Navy. Luther Billis, un marin beau parleur et prompt en affaires, y fait du commerce avec Bloody Mary, une indigène qui tient la boutique locale. Cable explique à l'état major qu'il est chargé d'établir un poste d'observation dans une île occupée par les Japonais, pour observer les mouvements des bateaux ennemis. Il espère emmener dans cette mission un civil français, Emile de Becque, un planteur établi dans les îles et qui connaît parfaitement la région. Emile fait la cour à une jolie infirmière Nellie Forbush. Ayant connaissance de cette liaison, le capitaine demande à Nellie de le renseigner sur Emile. Mais quand Joe apprend qu'Emile était marié avec une mélanésienne, il demande à Nellie d'oublier le Français. Déçu, et pour se divertir, Joe se rend sur l'île de Balai Hai occupée par une tribu aux coutumes étranges. Il y rencontre Bloody Mary qui lui présente sa fille Liat. Joe, subjugué par la beauté tropicale, tombe sous son charme et lui promet de la revoir. Nellie finit par apprendre le mariage d'Emile quand il lui présente ses enfants, ce qui heurte ses convictions religieuses..De son côté, Joe déclare à Bloody Mary qu'il ne pourra se marier avec Liat, puisqu'il souffre toujours d'une aventure précédente ! Bien qu'à contre coeur, Emile finit par accepter la mission avec Joe. Quinze jours plus tard, les informations qu'ils ont transmises au QG ont permis à l'aviation de repousser les Japonais. Nellie écoute les transmissions car elle s'inquiète pour Emile. Elle apprend ainsi que Joe a été tué. Pour se consoler, Nellie se rend chez Emile voir ses enfants; quand il revient, ils tombent dans les bras l'un, de l'autre….

Ce "South side story", mâtiné de "Les parapluies de Bali Hai", avec des idylles croisées entre des gens de différentes cultures dans une île paradisiaque, plaira sans doute aux grands mères et aux amateurs de comédies musicales américaines, les meilleures du genre, bien que le film ait vieilli. La bande musicale de ce film qui fut un franc succès à l'époque, sera rééditée plusieurs fois jusqu'à nos jours. Le film est surtout connu pour son nouveau procédé cinématographique "Todd-AO" en 65 mm et ses filtres de couleur qui baignent les scènes musicales d'une lumière monochrome correspondant à l'atmosphère du moment….


Les avions du film :

Le film débute dans un Consolidated PBY-5 Catalina appelée "The bouncing belch" (Le rot de bonne santé !!), avec un nose art (une bouteille de bière) entouré de "tags" peu réglementaires… L'intérieur est aussi négligé que l'extérieur; l'équipage, en short et torse nu, vaque à ses occupations dans un fuselage remplie d'écriteaux en tout genre ("Parking 15 minutes", "Ne marchez pas sur la pelouse", "Entrée des fournisseurs par la porte de derrière"…)..Les vues de l'intérieur montrent que le tournage utilisa une vraie cellule de Catalina en studio. Par contre, on ne le voit pas voler. En 1957, le PBY n'était plus en service dans la Navy, et celui-ci a dû être sorti d'un parc de stockage.

Par contre, les quatre Grumman F6F-5 Hellcat vus à la fin du film sont tout à fait volant. On les voit de près au sol, moteur tournant, au décollage ou faire des passages bas. Si l'on consulte l'inventaire des avions de l'US Navy pour le mois de novembre 1957 (le tournage se déroula du 12 août au 14 novembre 1957) on constate, que sur la base navale de Barbers Point, dans l'île d'Oahu (Hawaï), la VU-1, une unité de servitude, possédait quatre F6F-5 qui ont de fortes chances d'être les avions du film. Ces avions classés "Utility" étaient utilisés comme remorqueurs de cibles, alors que d'autres Hellcat, des F6F-5K, étaient transformés en drones téléguidés. Les Hellcat du film sont de couleur bleue nuit uniforme (schéma adopté début 1944) sans aucune marque, à l'exception de leurs étoiles (modèle 1942-1943 !). Ils sont équipés de bidons de 150 gallons.


Christian Santoir


*Film en vente sur amazon.fr




PACIFIQUESUD.jpg

SOUTHPACIFIC.jpg



 

Mots-clés associés

Date de création : 29/10/2010 : 17:42
Dernière modification : 19/05/2011 : 08:21
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 5457 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !