Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 147 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

LES HORIZONS PERDUS
Vo. Lost horizon


Année : 1937
Pays : Etats-Unis
Genre : fantastique
Durée : 2 h 15 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Frank CAPRA
Scénario : Robert RISKIN, James HILTON

Acteurs principaux :
Ronald COLMAN (Robert Conway), Jane WYATT (Sondra), Edward Everett HORTON (Lovett), John HOWARD (George Conway), Thomas MITCHELL (Barnard), MARGO (Maria), Isabel JEWELL (Gloria), H.B. Warner (Chang).

Musique : Dimitri TIOMKIN
Photographie : Joseph WALKER
Producteur : Frank CAPRA
Compagnie productrice : Columbia

Avions :
-Fokker Super Universal
-Ford Trimotor
-Douglas DC-2


Notre avis :

Le scénario du film est une adaptation du roman à succès de James Hilton "Lost horizon", paru en 1933. Convaincu que ce livre avait tous les ingrédients pour faire un grand film : parfum d'aventure, histoire fantastique (toujours appréciée par le public américain), décors exotiques, Frank Capra parvint à décider le directeur des studios Columbia à lui avancer deux millions de dollars (1936) pour la production….

Le tournage de ce film pacifiste commença alors que la situation internationale était des plus sombres : en Orient, les incidents frontaliers se multipliaient entre la Chine et le Japon (qui occupait alors la Corée), incidents qui allaient dégénérer en guerre ouverte dès 1937; en Europe, montée en puissance des pays fascistes ouvertement bellicistes, avec le début de la guerre d'Espagne, la remilitarisation de la Rhénanie... De plus en plus de gens comprenaient que l'on s'acheminait rapidement vers un conflit armé majeur, que les démocraties essayèrent d'éviter jusqu'au dernier moment, en cédant, en vain, aux dictatures de tout bord. D'où, par contrecoup, la vigueur des mouvements pacifistes, auxquels ce film participe. Pendant ce temps, en Allemagne, le peuple, conditionné par une propagande très efficace, criait vengeance, comme les Français en 1914….

L'histoire commence le 10 mars 1935, en Chine. Avant de retourner en Angleterre pour devenir le nouveau secrétaire aux Affaires Etrangères, l'écrivain, soldat et diplomate, Robert Conway, a une dernière mission à remplir. Il s'agit d'évacuer quatre vingt dix Occidentaux de la ville de Baskul, menacée par des révolutionnaires hostiles. Il y parvient juste avant leur arrivée sur l'aéroport. Mais il ignore que le pilote de son avion a été remplacé et qu'il est détourné. Au lieu de se rendre à Shanghai, à l'est, il vole vers l'ouest, vers l'Himalaya ! Après un premier ravitaillement, l'avion se perd et s'écrase sur la chaîne montagneuse. Les passagers indemnes (sauf le pilote) sont secourus par des Tibétains et emmenés dans une lamaserie, située dans la vallée de Shangri La, un endroit paradisiaque, protégé du froid polaire régnant sur les cimes enneigées. Ses habitants qui vivent dans la paix et l'harmonie, vénèrent leur chef, le Grand Lama. D'abord soucieux de repartir le plus vite possible, les Occidentaux apprécient peu à peu cet endroit idyllique, y compris le paléontologiste Alexander Lovett, l'homme d'affaires véreux Henry Barnard et l'aventurière, Gloria Stone, qui semble miraculeusement guérir de sa tuberculose. Robert Conway est tout particulièrement enchanté, surtout après avoir fait la connaissance de Sondra, qui est née à Shangri La. Il apprend du Grand Lama que sa venue ici était organisée. …Vieux de plusieurs centaines d'années, comme tous ceux qui vivent à Shangri La et qui bénéficient d'une très longue vie, il est néanmoins sur le point de mourir et il cherche un successeur. Sondra, qui avait lu les livres de Conway, avait pensé que ce dernier était l'homme de la situation. Le très vieil homme nomme donc Conway comme son successeur et meurt. Mais le jeune frère de Robert, George, et Maria, une autre belle jeune femme de Shangri La, sont décidés à quitter ce paradis terrestre. Conway accepte de partir avec eux pour les conduire vers le monde extérieur. Mais en route, Maria est de plus en plus fatiguée; éloignée du charme de la vallée, elle est devenue une vieille femme ! George, fou de douleur, se jette dans le vide. Conway continue néanmoins; il est retrouvé par des gens qui le recherchaient, mais il a perdu la mémoire. Lors de son voyage vers Angleterre, son histoire lui revient à l'esprit et il la raconte à son entourage avant de quitter le navire ! On le cherche partout mais on perd sa trace dans l'Himalaya. Conway est en route vers Shangri La où il va retrouver Sondra et son rêve de paix.

Pourquoi avoir choisi la date du 10 mars 1935 pour commencer le film, on ne sait trop... A cette date précise, il n'y a pas, à notre connaissance, d'événement particulier, en Chine, mais ce jour là, dans le journal Daily Mail, Goering annonçait l'intention de l'Allemagne de reconstituer une Armée de l'Air. Les jours suivants, fut instituée la conscription obligatoire en Allemagne, la Reichwehr (Défense du Reich) devint la Wehrmacht (force de défense), la Reichsmarine, la Kriegsmarine (marine de guerre) et le ministère de la Défense, celui de la Guerre. Les intentions de l'Allemagne nazie ne pouvaient être plus claires !

"Les horizons perdus" est un grand film d'aventures, très bien filmé et réalisé avec des acteurs de qualité. Il obtint un beau succès auprès du public et fut récompensé par plusieurs prix. Mais cette nouvelle Utopia, en 1937, comme en 2010, apparaît bien invraisemblable et relève bien du film fantastique. Au XXI° siècle, à une époque où des malades mentaux sont près à tuer des milliers de gens pour aller au "paradis", ou à déclencher le feu nucléaire pour éliminer ceux qui ne leur plaisent pas, ont est définitivement sûr que la paix n'est pas de ce monde. On peut sans doute le regretter, comme on regrette que ce film, qui, avec un crash en montagne, appartient aussi à la catégorie des films catastrophes, comporte aussi peu de scènes aériennes, le paradis tibétain de Shangri La n'étant accessible qu'à pied… ou en rêve.


Les avions du film :

La scène de l'embarquement des refugiés occidentaux à "Baskul", fut filmée au Municipal Airport de Burbank, alors que celle du ravitaillement en carburant, eut lieu au Lucerne Dry Lake (CA). L'aéroport de Shanghai est remplacé par une vue du Grand Central Air Terminal de Glendale.

Les réfugies sont évacués par un Fokker Super Universal et un Ford Trimoteur, non identifiables. Conway et les autres prennent place à bord d'un Douglas DC-2. Cet avion a été décoré comme un avion de la CNAC (China National Aviation Corporation) qui en possédait au moins deux en 1935, date de l'histoire. Mais les idéogrammes inscrits sur le fuselage n'ont rien à voir avec les vraies marques, plus sobres, de la compagnie  : . Une grande photo de cet avion figure à la page 63 du livre "Le Dakota" de Jacques Borge et Nicolas Viasnoff (ed. E.P.A., 1980) avec la légende : "Un DC-2 de la CNAC en vol sur les contreforts de l'Himalaya"… alors qu'il survole la Sierra Nevada, en Californie ! En 1934 ou 1937, la CNAC ne survolait d'ailleurs pas l'Himalaya, comme dans le film, la ville desservie la plus à l'ouest, à partir de Shanghai, étant Chengdu.

Ce DC-2 est vraisemblablement un avion de la TWA; les zones effacées sur le fuselage et le gouvernail sont bien repérables et correspondent très exactement à l'emplacement des marques de la compagnie et du numéro d'immatriculation. Cet avion est filmé de près, au sol, mais aussi en vol, par le grand spécialiste Elmer Dyer.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr

HORIZONSPERDUS.jpg

LOSTHORIZONS.jpg

Mots-clés associés

Date de création : 22/01/2011 : 08:24
Dernière modification : 27/09/2012 : 09:21
Catégorie : - Films
Page lue 4778 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !